Le ministre de la Fonction publique, de l’Innovation du service public et du Travail, Madeleine Berre, a lancé le 28 mars 2019, l’atelier national tripartite de formulation du Programme-pays de Promotion du travail décent (PPTD) 2019-2022.

La directrice du Bureau-pays de l’OIT, Aminata Maïga, présentant le rapport de la commission mondiale sur l’avenir du travail. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Comment assurer avec efficacité la création d’opportunités pour sécuriser l’emploi et des revenus décents, la garantie d’une protection sociale pour tous, le renforcement du tripartite et du dialogue social, la promotion et l’application des principes et droits fondamentaux au travail ? L’ensemble de ces questions seront examinées au cours des travaux de l’atelier national tripartite ouvert le 28 mars à Libreville.

Les participants à cet atelier national de formulation du Programme-pays de Promotion du travail décent (PPTD) 2019-2022 devront dégager les axes prioritaires autour desquels sera bâti un programme pays assorti d’un calendrier et d’une prévision de ressources. «Ceci constitue le cadre de coopération entre le Gabon et l’Organisation internationale du travail dans lequel les priorités du Gabon seront reflétées. Et nous verrons comment, à notre niveau, nous pourrons apporter notre appui» a indiqué la directrice du Bureau-pays de l’OIT, Aminata Maïga. Celle-ci a dévoilé les conclusions du dernier rapport de la commission mondiale sur l’avenir du travail, intitulé «Travailler pour bâtir un avenir meilleur». Dans cette esquisse de pistes de 783 pages, l’organisation onusienne fait une série de propositions en dix recommandations pour répondre aux défis posés par les nouvelles formes de travail.

Il s’agit notamment d’accroître l’investissement dans le potentiel humain, accroître l’investissement dans les institutions du travail, accroître l’investissement dans le travail décent et durable. «Ces trois grands axes regroupant les recommandations, s’ils sont mis en œuvre, devraient conduire à une transformation, très fondamental du monde du travail. Le rapport recommande que l’être humain revienne au centre des politiques économiques et sociales», a indiqué Aminata Maïga.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW