Suite au coup de force manqué survenu dans les locaux de la Maison Georges Rawiri, le Vice-président de la République a offert, vendredi, un véhicule de liaison aux agents de Radio Gabon et de Gabon 1ere.

Le minibus mis à disposition des agents de Radio Gabon et de Gabon 1ere. © D.R.

 

C’est une surprise plutôt agréable qui a été faite, vendredi 11 janvier, aux agents de la Maison Georges Rawiri. Confrontés ces dernières années aux difficultés liées à leur transport, notamment pour ceux devant prendre l’antenne tôt le matin ou tard le soir, ils ont reçu de Pierre-Claver Maganga Moussavou un minibus de 16 places. La mise à disposition de ce véhicule de liaison comptait parmi les principales revendications exprimées par le Syndicat des professionnels de la communication lors de sa rencontre, la veille, avec le Vice-président de la République. Cette dotation faite, selon le VPR, «au nom du chef de l’Etat et en [son] nom propre» vise à désamorcer la colère des agents. Au sein du Syprom, on veut bien croire que Pierre-Claver Maganga Moussavou a compris la colère des agents exprimée à la suite de la tentative de putsch perpétrée par des jeunes militaires dans les locaux abritant les services du Groupe Gabon Télévisions.

Rendu à la Maison Georges Rawiri «pour constater les dégâts», le VPR s’est également engagé à traiter rapidement la question de la prise en charge médicale et psychologique des agents de Radio Gabon pris en otage et blessés au cours de la tentative de putsch du lundi 7 janvier. Une commission y relative devrait être mise en place la semaine prochaine.

Sur la question du statut particulier des communicateurs, Pierre-Claver Maganga Moussavou a dit son intention d’en référer au prochain gouvernement, qui devrait s’intéresser notamment au décret 0404 portant Nouveau système de rémunération (NSR).

Durant le coup de force manqué, 5 agents en poste à Radio Gabon ont été victimes des assaillants : «L’un d’eux a un problème à un œil, parce qu’ayant reçu un coup de crosse de fusil sur le visage ; un autre ressent des douleurs au thorax ; le troisième a un genou amoché et la jeune femme du groupe sort de là avec un traumatisme psychologique important», rapporte un membre du bureau du Syprocom.

 
 

4 Commentaire

  1. Hermann O. dit :

    Soit. Le VP offre un bus au personnel de GT. Cependant vu qu’il n’y avait aucun poste prévu dans le budget de fonctionnement de cet établissement pour l’entretien d’un bus, Il est à craindre que ce dernier se retrouve sur cale sous peu. A moins qu’un autre donateur en assure les frais de Maintenance, et qu’un autre les frais d’assurance et tutti quanti…

  2. FINE BOUCHE dit :

    Aux grands mots, petits pansements

  3. idiata idiata dit :

    Voila une petit cageau pour vous, soufflez et prenez un peu d’air frais, et puis fermez vos bouche,petites gens de la television ou radio ou quoi, apres 6mois, vous serez a pieds, l’argent de ce don est venu d’ou,
    Mais enfin les gabonais, reflechissons un peu…..que voulons nous enfin des petites recompenses comme celle la?

  4. Boukoubi Géronde dit :

    La livraison du minibus est incongrue à la réalité de la situation de la RTG. C’est un mouillage de barbe préfigurant une campagne de charme en faveur du livreur par des ”journaleux”.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW