Le président Denis Sassou-N’guesso a reçu le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, et le Secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, le 16 octobre, à Brazzaville. L’audience était axée sur les réformes au sein de la CEEAC.

Le ministre Gabonais des Affaires étrangères remettant les documents au président congolais, le 16 octobre 2019, à Brazzaville. © Gabonreview

 

L’émissaire du président en exercice de la CEEAC, le président gabonais Ali Bongo, Alain-Claude Bilie-By-Nze et le Secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, ont été reçus par le président congolais, Denis Sassou-N’guesso, le 16 octobre, à Brazzaville. Il était question pour la délégation conduite par le ministre gabonais des Affaires étrangères, de remettre au chef de l’État congolais les rapports des projets de réforme de la CEEAC.

Instantanées de l’audience accordée par le président Sassou-N’guesso aux émissaires d’Ali Bongo, le 16 octobre 2019. © Gabonreview

Alain-Claude Bilie-By-Nze et Ahmad Allam-Mi ont présenté les nouvelles ambitions qu’affichent cette communauté regroupant 11 États. En effet, l’objectif de la réforme institutionnelle et organisationnelle de la CEEAC est de faire de cette organisation une institution économique régionale forte, avec une architecture institutionnelle compatible avec celle de l’Union Africaine (UA), en vue de rendre plus efficient le fonctionnement de son exécutif.

Au cours de la rencontre avec le président congolais, les documents issus des travaux du Comité de pilotage des ministres sur le processus de réforme institutionnelle en cours à la CEEAC lui ont été remis. Ils portent sur le projet de protocole du Traité instituant la Commission de la CEEAC, le projet du Conseil de paix et sécurité de l’Afrique centrale (Copax), le projet du Règlement financier, le projet du cadre organique, le projet du Statut du personnel révisé de la Communauté, ainsi que le rapport des travaux la Réunion des ministres du Comité de pilotage.

Le président congolais a manifesté un vif intérêt pour la réforme de la CEEAC. Il a assuré être disposé à participer à un sommet des Chefs d’Etat, une fois que la date sera fixée, afin d’entériner ses réformes. «Le Président en exercice attend les propositions utiles et les amendements nécessaires, de façon à doter la Communauté des documents fondamentaux solides, susceptibles d’apporter une cure de vitalité à la future Commission en gestation», a déclaré Alain Claude Bilie-By-Nze.

 
 

1 Commentaire

  1. SERGE MAKAYA dit :

    C’est tout ce qu’on sait faire en Afrique : des COURBETTES devant des ASSASSINS. Pitié ! A Ntare Nzame !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW