A l’issue d’une audience entre Ali Bongo et son Premier ministre ce 2 décembre, le gouvernement gabonais a été réaménagé. Cet énième remaniement met à jour une équipe gouvernementale de 31 personnes parmi lesquelles 4 ministres d’État, 19 ministres et 7 ministres délégués.

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre. © Gabonreview

 

La nomenclature gouvernementale présentée ce 2 décembre, consacre selon plus d’un, la descente aux enfers des représentants du cartel de l’Ajev (Association des jeunes volontaires émergents)  avec l’éviction de Tony Ondo Mba, Noël Mboumba mais surtout Brice Laccruche Alihanga lui-même, parrain du système. Si d’aucuns s’interrogent d’ores et déjà sur le sort qui leur est réservé, l’opinion note le comeback de certains ministres limogés lors des derniers remaniements au nombre desquels Lambert Noël Matha et Carmen Ndaot. Elle constate tout aussi «un retour à la normale», avec la séparation du ministère de la Justice de celui de l’Intérieur gage de la séparation des pouvoirs et du respect des libertés, autant que la régression de l’ex ministre de la Justice et l’Intérieur. Seul ministre d’État dans l’ancien gouvernement, il conserve son rang de ministre d’Etat aux côtés de trois autres et se retrouve, dans cette équipe gouvernementale qui compte de nouvelles têtes, ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement. Ci-après l’intégralité du communiqué de Julien Nkoghe Bekale, le Premier ministre.

« Chers concitoyens, devant l’impatience des Gabonaises et des Gabonais de voir leurs conditions de vie s’améliorer, le président de la République, chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba a décidé d’agir vite et de créer les conditions d’une plus grande efficacité de l’action gouvernementale.

Ce matin, il m’a reçu en audience et m’a demandé de lui proposer une équipe gouvernementale efficace composée d’hommes et de femmes alliant expérience, compétences, intégrité et loyauté.

Par décret du président de la République en date de ce jour, le Gouvernement de la République est composé ainsi qu’il suit : »

PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT :

Julien NKOGHE BEKALE

LES MINISTRES D’ETAT 

  1. Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur : M. Lambert Noël MATHA
  2. Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères : M. Alain-Claude BILE-BY-NZE 
  3. Ministre d’État, Ministre de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement : M. Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU 
  1. Ministre d’État, Ministre de la Défense Nationale : Mme Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA

III – LES MINISTRES

  1. Ministre des Relations avec les Institutions Constitutionnelles et les Autorités Administratives Indépendantes : Mme Denise MEKAM’NE EDZIDZIE épse TATY
  2. Ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance, de la Lutte contre la Corruption et de l’Évaluation des Politiques Publiques : M. Francis NKEA NDZIGUE 
  3. Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et du Transfert de Technologies : M. Jean De Dieu MOUKAGNI IWANGOU 
  4. Ministre de la Culture et des Arts : M. Michel MENGA M’E
  5. Ministre de l’Économie et des Finances : M. Jean-Marie OGANDAGA
  6. Ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, Chargé du Dialogue Social : Mme Madeleine BERRE 
  7. Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et de l’Alimentation : M. Biendi MAGANGA MOUSSAVOU 
  8. Ministre de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques : M. Pascal HOUANGNI  AMBOUROUET
  9. Ministre de la Justice : Mme Erlyne Antonella NEMBET épse. DAMAS
  10. Ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures, et de l’Habitat : M. Léon BONDA BALONZI 
  11. Ministre de la Promotion et de l’Intégration de la Femme au Développement, Chargé de la lutte contre les Violences faites aux Femmes, Chargé du suivi de la stratégie de l’Investissement Humain, et des Solidarités Nationales : Mme Prisca KOHO épse NLEND
  12. Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement durable et du Plan d’Affectation des Terres : Professeur Lee WHITE
  13. Ministre du Tourisme, du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, et de l’Industrie : M. Hughes MBADINGA MADIYA 
  14. Ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires : M. Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO
  15. Ministre de la Santé : M. Max LIMOUKOU
  16. Ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures, et des Mines : M. Vincent de Paul MASSASSA
  17. Ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats Publics-Privés, Chargé de l’Amélioration de l’Environnement des Affaires : Mme Carmen NDAOT
  18. Ministre des Sports, Chargé de la Vie Associative : M. Franck NGUEMA
  19. Ministre de l’Éducation Nationale, Chargé de la Formation Civique : M. Patrick DAOUDA MOUGUIAMA 

LES MINISTRES DELEGUES

  1. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques : Christian MENVIE OBAME
  2. Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Étrangères : M. Nanette LONGA MAKINDA
  3. Ministre Délégué auprès du Ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures, et de l’Habitat : Mme Françoise ASSENGONE OBAME
  4. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie, et des Finances : M. Sosthène OSSOUNGOU NDIBANGOYE
  5. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Éducation Nationale, Chargé de la  Formation Civique : Mme Yolande NYONDA
  6. Ministre Délégué auprès du Ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, charge du Plan Climat, des objectifs de Développement durables et du Plan d’Affectation des Terres : M. Séverin MAYOUNOU
  7. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, Chargé du Dialogue Social : Mme Gisèle AKOGHET épse NTOUTOUME 

 
 

3 Commentaires

  1. Quel pays de mascarades avec chaque jour son lot de remaniements ministériels et visiblement,on ne sait plus qui commande qui,quoi dans ce pays.Le miracle du jour,en une seule journée une équipe gouvernementale est formée.Quel jeu de cirque mais on peut tout de même se réjouir de l’éjection de ce voyou mégalo qui n’a même pas tenu un mois dans un ministère fantôme.J’ose espérer qu’il trouvera sa vraie place qui est la prison mais je crains que ce parrain marseillais ne soit déjà hors de notre pays

  2. digombe dit :

    La question reste sans réponse au vu de cet episode de plus . Qui gère ce pays ?
    Comment démettre une personne le jour et le soir la ramener ? ( HOUANI AMBOUROUET et NDAOT )
    Je ne pense pas que cet IBUBU sait ce qui se passe …

    • Serge Makaya dit :

      Réponse: la France et le Maroc.
      Vous n’êtes pas obligé de me croire, pourtant c’est la vérité. Récemment, le roitelet du Maroc était dans nos murs. S’il n’y est pas toujours…

      Laisse Ali Bongo reposer “en paix” (espérons pour lui qui a fait tant de MAL).

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW