Le ministre et député du 2e siège de Port-Gentil a échangé récemment avec les parents d’élèves et les directeurs d’établissements scolaires du 2e arrondissement de la commune. Une rencontre qui, selon l’élu, s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire, en vue de réserver aux enseignants et à leurs élèves de meilleures conditions de travail et d’apprentissage.

Jean-Fidèle Otandault, échangeant avec les parents et les responsables d’écoles du 2e arrondissement de Port-Gentil, le 29 août 2019. © Gabonreview

 

Le bus offert par Jean-Fidèle Otandault. © Gabonreview

Jean-Fidèle Otandault, député du deuxième siège de la commune, par ailleurs ministre de la Promotion des investissements, a discuté à bâtons rompus avec les directeurs d’écoles et les parents d’élèves de sa circonscription politique le jeudi 29 aout dernier dans le cadre, selon lui, des préparatifs de la rentrée scolaire. Le lieu choisi pour abriter cette rencontre, visiblement très attendue par l’assistance au regard de la pertinence des échanges, était la salle de réunion de la mairie du deuxième arrondissement. L’objectif, à l’en croire, était de «voir ensemble comment préparer au mieux la rentrée scolaire à venir afin de garantir aux apprenants et à leurs enseignants une année académique dans de meilleures conditions».

Saluant l’initiative jugée opportune au moment où l’école gabonaise en générale et celle de la capitale économique en particulier fait face à d’énormes difficultés, les chefs d’établissements ne sont pas allés par le dos de la cuillère pour égrener le chapelet de leurs doléances. En effet, du secteur public au secteur privé, en passant par le secteur privé catholique et protestant, les difficultés rencontrées sont quasiment les mêmes, avec quelques spécificités. Qu’il s’agisse des 4 écoles publiques, des deux écoles catholiques ou du seul établissement protestant que compte le deuxième arrondissement, les difficultés d’ordre infrastructurel (état vétuste de certaines structures), matériel (fournitures de bureau, matériels didactiques), financier (budget de fonctionnement) sont prégnantes. À cela s’ajoute une contrainte très incapacitante, le déficit d’enseignants.

«Je suis venu vous écouter pour pouvoir apporter des solutions, pour mieux faire», mais aussi, «pour pouvoir mieux vous défendre, car je suis votre porte-parole auprès de l’exécutif», a rassuré Jean-Fidèle Otandault. Mettant en exergue les efforts consentis par le gouvernement «pour mettre nos apprenants dans de meilleures conditions à travers notamment le récent chantier de rénovation des structures scolaires dans l’ensemble du pays et à Port-Gentil en particulier», le membre du gouvernement a rappelé à l’assistance son engagement à «rendre visible la politique du chef de l’État pour qui la jeunesse est sacrée», et dont l’éducation fait partie des axes prioritaires de son projet de société. S’il a reconnu que les parents attendent beaucoup de l’État, il n’a cependant pas manqué d’appeler à la «responsabilité» de ces derniers dans le processus de réussite des études de leurs progénitures pour «une école d’excellence» voulue par les plus hautes autorités.

 À la hauteur de ses ressources, l’honorable député a fait la promesse de répondre favorablement aux doléances prioritaires qui lui ont été soumises. Déjà, ce sont un peu plus de mille cartables qu’il a offerts aux élèves de sa circonscription politique. Jean-Fidèle Otandault a également mis à leur disposition un bus de transport scolaire flambant neuf de 31 places. Dans les jours à venir, les 7 écoles primaires que compte le deuxième arrondissement seront fournies en imprimantes, photocopieurs et ordinateurs.

 
 

1 Commentaire

  1. JAMES DE MAKOKOU dit :

    Voici en quoi ces emergents savent faire.. Acheté la population avec des cadeaux et là il offre un car, mais il trouve ou ces sous pour offrir le car ?
    C’est avec l’argent volé qu’il vient acheté la paix .. ke systeme Bongo est toujours la que ce soit chez les jeunes que les anciens…
    DOMMAGES

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW