Quelques jours après ses propos polémiques sur le décès supposé du chef de l’État, Jean Remy Yama en a pris pour son grade. Le 22 juillet, le ministre de la Communication a estimé que le leader syndical fait «preuve de mauvaise foi», car il «ne dispose ni des preuves ni des faits» à même de corroborer son intime conviction du décès du président de la République.

Pour Rigobert Ikambouayat Ndeka, Jean Remy Yama fait preuve de «mauvaise foi» en affirmant qu’«Ali Bongo est mort. Il n’existe plus !». © economie-numerique.gouv.ga

 

La dernière sortie de Jean Remy Yama sur Africa Radio (ex-Africa n°1) n’a pas plu au gouvernement qui, par la voix de son Porte-parole, le 22 juillet, s’est empressé de réagir aux propos du leader de Dynamique unitaire. «L’intime conviction précède l’appréciation des faits ou preuves soumis au débat. Monsieur Jean Remy Yama fonde son intime conviction sur la base des questionnements personnels à la suite de ce qu’il qualifie de non-réponse à ses sollicitations», a estimé le ministre de la Communication sur Gabon 1re.

«Mais franchement, peut-on déclarer le décès d’un chef d’État à la suite de non-réponses aux sollicitations ? La réponse est naturellement non !», a affirmé Rigobert Ikambouayat Ndeka. Le 2 juillet, Jean Remy Yama a affirmé qu’«Ali Bongo est mort. Il n’existe plus !» Des propos polémiques qu’il a assumés, le 18 juillet, sur le plateau de l’émission «La parole aux auditeurs» sur Africa Radio. Pour Rigobert Ikambouayat Ndeka, l’annonce d’un décès est conditionnée par le constat de ladite disparition, faite généralement par des personnes habilitées, notamment des médecins.

«Jean Remy Yama est-il médecin ayant les capacités techniques pour constater un décès afin de le déclarer ? La réponse est naturellement non. Comme vous le voyez, il ne dispose ni des preuves ni des faits devant soutenir sa fameuse intime conviction. Il n’est ni juridiquement capable ni techniquement compétent pour déclarer un décès», a soutenu le Porte-parole du gouvernement.

Pour Rigobert Ikambouayat Ndeka, il ne fait aucun doute que le président de la République est en vie. «Les Gabonais et les Gabonaises savent qu’Ali Bongo est bel et bien vivant. On le voit circuler à Libreville, il préside les réunions de sa compétence. Les chefs d’État qui ont récemment effectué le déplacement à Libreville pour des visites d’amitié et de travail ont bel et bien rencontré leur homologue Ali Bongo, qui s’emploie chaque jour à relancer l’activité économique afin de relancer rapidement le Gabon», a-t-il affirmé.

Sont-ce là des preuves suffisantes pour flétrir l’«intime conviction» de Jean Remy Yama ? Au concerné et ses compagnons d’en juger. Avec un brin de sarcasme, Rigobert Ikambouayat Ndeka a estimé que le président de Dynamique unitaire fait «preuve de mauvaise foi et déni de vérité». «Il aurait dû profiter de cette occasion pour éclairer l’opinion nationale sur l’intime confusion qu’il fait régner à Dynamique unitaire. Est-ce un parti politique ou un syndicat ?», a conclu le ministre de la Communication.

 
 

19 Commentaires

  1. Ipandy dit :

    Dans la déclaration de monsieur YAMA il ne dit pas seulement qu’Ali ne vit plus. Il dit également que ” s’il vit,il ne peut plus assumer ces fonctions. En d’autres termes il met le gouvernement et le cabinet présidentiel au défi de prouver le contraire.

    • Bataba dit :

      Parfaitement, le ministre le sait mais comme c’est un tordu et veut protéger ses milliards, il argumente se référent avec des images dut dit président. Vraiment.
      Nous voulons surtout savoir si la cervelle d’Ali fonctionne encore et pas besoin d’être médecin pour remarquer qu’Ali à des airs de perroquet sur sa branche.
      Tout porte a croire qu’Ali à pété un joint de culasse et que ses soupapes en ont pris un coup irréversible.
      Qu’attend-il pour venir nous parler et tenir une conversation ? la réponse est : ALI NE PEUT PAS.
      Il a cassé son joint de culasse de sa cervelle. Sur l’humain ni sur la souris, ni sur la panthère le joint de cervelle se change ou se répare.
      Il est condamné à rester collé dans les nuages le restant de sa vie… Dieu sait pourquoi il fait ses choses, c’est la punition du tout puissant. Amen.

  2. Martine dit :

    “Il ne fait aucun doute que le président de la république est en vie”,dixit Mr I Rigobert. Pourquoi pas. Seulement nous constatons qu’il reçoit certaines personnes et ne peut pas recevoir les syndicats ou l’opposition et bien d’autres. Pourquoi cette sélection de ses audiences ? Arrêtez de vous moquer du peuple gabonais. Ali Bongo est bien MORT depuis octobre dernier. Le reste c’est de l’enfumage avec le soutien de la France.

  3. Ondo dit :

    Foutez-nous la PAIX. Ali Bongo est MORT.

  4. Ernest dit :

    Pitié, SVP. Arrêtez au plus vite cette comédie. Vous voulez juste gagner du temps pour préparer votre nouvelle fraude présidentielle avec la complicité de la France. Ne nous prenez pas pour des idiots.

    J’ai appris, hier soir, que vous allez bientôt déclarer la vacance du pouvoir, parce que vous avez déjà tout ficelé avec la France. Mais sachez que cette nouvelle MASCARADE présidentielle ne passera plus jamais. Peuple gabonais, réveille toi au plus vite. Ne te laisse plus avoir par ces VOYOUS de la république.

  5. Cathy dit :

    N’importe quoi ! Tu ferais mieux de te taire. Pauvre type ! Eh bien, moi, Cathy, j’écris avec CONVICTION que ton Ali Bongo est bien MORT.

  6. Didier dit :

    Vous aussi, arrêtez ce théâtre. Vous n’avez même pas honte d’être ridicule ? Quel gabonais aura encore envie d’assister aux obsèques de BOA quand vous annoncerez son décès ? Pourquoi vous faites ça ?

  7. Ulys dit :

    RIGOLO comme Rigobert. Le ridicule devrait tuer. Pauvre type !

  8. A force de vouloir jouer avec le feu, on finit par se brûler Le gouvernement et ses associés ont tellement joué avec l’état de santé d’Ali Bongo qu’ils sont maintenant dos au mur. Toutes vos manigances ne détourneront pas l’attention du peuple souverain sur la capacité de celui qui a usurpé le pouvoir de diriger le pays.

  9. Stéphane dit :

    Ali Bongo ne peut plus diriger ce pays. Déclarer la vacance de pouvoir, fin de citation.

  10. Ngouss Mabanga dit :

    Blablabla encore un autre bouf cadeau. Ali est mort!

  11. Lucas dit :

    De quel Gabonais fait t’il allusion quand il dit que les Gabonais et Gabonaises savent que le Président est vivant? Là n’est pas le véritable débat, le véritable débat se situe sur sa capacité à diriger le pays, je ne souhaite la mort d’Ali car c’est d’abord un être humain comme tout le monde et le jugement appartient au Seigneur mais pour tout ce qui est du présent et du futur de ce pays au lieu de tourner en rond comme vous le faites montrer seulement au peuple que cet homme a toutes les capacités requises pour diriger ce pays comme le prévoit la constitution de notre cher pays au lieu d’essayer de gagner du temps avec des photos et tout le reste.

  12. Le Chat dit :

    Ali Bongo est bien MORT.

    Cette Affaire de sosie, c’est une affaire de Jean Yves Le Drian qui a été arnaqué par un sosie à l’effigie de sa propre personne pour l’ESCROQUER, voir le documentaire de France 2 . Lui, Le Drian a pensé téléporter la même chose au Gabon.

    Nous constatons AISÉMENT que ce sosie ne fait aucun direct ” live ” de ses audiences, ce, même assis avec ses hôtes (Hum…chose bizarre, non ! ). Nous avons vu Monsieur Trump et Monsieur Macron réaliser par 2 fois deux direct deux live tout en étant assis. ÇA, C’EST DU BLEUF QU’ON NOUS VEND ! DIXIT Sylvia Bongo, Brice Fargeon, Mborantsuo et compagnie.

    NB: Les chefs d’État africains qui sont arrivés au Gabon en commençant par l’Afrique de l’ouest, Togo, Sénégal, Côte-d’Ivoire, Mali,…puis ceux de l’Afrique centrale, c’est sous pression de la France voulant dévaluer une troisième fois le francs CFA. Là, eux (ces présidents) tiennent la France ainsi pour un temps.

    1. Voyez-vous Mme Joséphine Kama à côté de ce sosie, ce, après 8 mois ? Bien, NON !

    2. Son oncle Ontintin s’est éclipsé.

    3. Les enfants d’Ali Bongo ne s’approchent pas de ce sosie d’Ali Bongo.

    4. Vous remarque que Brice Fargeon est si souvent présent. Il ne travaille plus comme directeur de cabinet. Car, un directeur de cabinet est si souvent invisible. Lui est toujours présent. Cela montre une très grosse ARNAQUE.

    5. Ce sosie disparaît et réapparaît SUBREPTICEMENT! Personne ne sait quand il va à Londres se soigner, ni lorsqu’il revient ? SURPRENANT, NON !

    6. Ce sosie d’Ali Bongo est TOUJOURS MUET ( Mais, il ne parle qu’en off, en privé , Ça, c’est RIGOLO et, frise la Supercherie ) concernant les évènements majeurs qui touchent la population et le pays. En exemple, les grèves des élèves, des étudiants, des retraités, des syndicats de travailleurs, des enseignants, ceux du pétrole, des régis financières. ET LE VOL DE 353 CONTAINERS DE BOIS DIVERS AU PORT D’OWENDO QUAND-MÊME, HEIN!? Un président de la République même convalescent s’exprime, ô ! Ça, là, c’est du JAMAIS VU !!!

    7. Cet Ali Bongo fabriqué ne va jamais à l’étranger officiellement pour assister aux sommets des chefs d’État. Ni AUX RENCONTRES DES PRÉSIDENTS OCCIDENTAUX, HEIN ? Le Drian est venu en cachette au Gabon, il y a près de 15 jours.

    Faites vous-même votre analyse !

    Ali est bien Mort. Comment, il fuit de rencontrer les syndicats, les opposants ?? AHAHAHAHAHAHAHA……..!

    Et, il a même un avion apparemment mystique de déplacement, hein ?

    Non, non, Mborantsuo, Sylvia Bongo,Brice Fargeon, ARRÊTEZ LE RIDICULE, LÀ !

  13. bassomba dit :

    Il n’y a pas de mort sans cadavre, le ridicule c’est celui qui affirme qu’Ali est mort sans nous montrer son cadavre

  14. bassomba dit :

    JE PERSISTE où est le cadavre du mort?

  15. Ango dit :

    Il est devant vous. Mort-vivant de son état. Cela ne suffit pas. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est vous-même qui lui faîtes payer tout le mal qu’il nous a fait. Dieu lui a dit “c’est fini” et vous de répondre “certainement pas”. J’avoue que vous êtes sacrément DIABOLIQUES. Jouez bien les prolongations, avec vos manipulations, vous n’en ressortirez que plus laminés. DECOMBELE, pour ceux qui l’ont connu, disait “laisse li bèf couru chevrotine va chuivré leur”. Ah la “Décombine”.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW