Reçu par Ali Bongo, le 23 juillet à Libreville, le nouveau directeur de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) s’est vu fixer le cap de sa mission à la tête de cet organisme. Un challenge que Romain Ghislain Youmou Mbodot entend relever.

Poignée de main entre Ali Bongo et Romain Ghislain Youmou Mbodot, le 23 juillet 2019, à Libreville. © Communication Présidentielle

 

Quatre jours après sa nomination à la tête de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le nouveau patron de cette structure a été reçu par le chef de l’État, le 23 juillet à Libreville. À cette occasion, Ali Bongo a donné des instructions fermes à Romain Ghislain Youmou Mbodot pour «un fonctionnement optimum de la CNSS».

«Je viens d’être reçu par le président de la République qui m’a donné un certain nombre de recommandations. Il m’a demandé formellement de revenir sur les fondamentaux : redorer le blason de la CNSS et satisfaire les populations. C’est un nouveau challenge», a confié Romain Ghislain Youmou Mbodot à l’issue de son audience.

La CNSS a pour mission d’assurer la couverture sociale de ses adhérents et de leurs ayants droit par le service de diverses prestations dans le cadre de la politique générale du gouvernement prévue par la législation sociale et familiale. L’organisme couvre essentiellement quatre branches : prestations familiales et des prestations de maternité ; risques professionnels, accidents du travail et maladies professionnelles ; pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès ; et, prestations de santé au bénéfice des travailleurs salariés ayant fait l’objet d’une évacuation sanitaire à l’étranger.

Ces derniers mois, l’établissement de sécurité sociale est ébranlé par une crise liée à la trimestrialisation des pensions, contestée par les retraités. Un dossier brulant sur lequel Romain Ghislain Youmou Mbodot est vivement attendu.

 
 

12 Commentaires

  1. EHYA O.R dit :

    La CNSS doit reprendre langue avec les retraités en grève, n’oublions jamais que nous serons tous des retraités un jour et que ce qui se passe pour les autres risque de nous arrivés si nous ne prenons garde. Prévoyance, prévoyance, encore prévoyance.

  2. messowomekewo dit :

    Toujours les mêmes “bras cassé”. ce n’est pas avec “les instructions” qu’on dirige une boite, il faut innover, être imaginatif…Celui qui vous donne les “instructions” est-il au fait de tout ce “foufou” que vous faites à la cnss ?

  3. ça, c’est du ” baratin” !

    ils/elles n’ont qu’à écouter Janot: ” C’est une vie sans espoir, ô, Janot…..”.

  4. Du n’importe quoi ; on aura tout vu au Gabon version “Émergent”. Le président de la République qui s’adresse directement aux directeurs des institutions. A quoi servent alors le Premier Ministre et les Ministres de Tutelles ?.

  5. Olako dit :

    Ya nicole est allée faire le piquet devant la résidence dali avec son père mais sans succès. Cette dame répétait toujours qu’elle était la petite soeur du président. Maintenant fait tes bagages, tu as assez pris dans la caisse.

  6. Jeanne Falle dit :

    Nicole n’a pas été débarquée par incompétence mais simplement parce qu’elle a dit ce que les gens veulent pas entendre à savoir que le problème de trésorerie de la CNSS vient des institutions telles: La présidence, l’Assemblée nationale,le Sena, le PDG, etc …. Les financiers de ces institutions confondent le CNSS aux comptes de leurs institutions. Aux finish cet argent se retrouve dans leurs poches au détriment des employés. En outre, elle est toujours directeur là où elle peut manger sans qu’il n’y est très bruit.

  7. Lomer paulin dit :

    C’est qui ce Mr en veste carrelée bleue claire regardant les étoiles étant enfermé dans une maison. Je ne vois pas Ali sur cette photo. Aidez moi. Je suis sincère.

  8. Zong Mba dit :

    Je pensais que la canne qui sert de troisième pied à Ali coûtait des centaines de millions. Faites un tour dans les boutiques dénommé “Tout à 1000frs”. J’irai lui faire un don. De plus pour les prochaines manifestations chacun doit avoir sans canne. Il est annoncé que le troisième pied devient une mode.

  9. azerty dit :

    Nicole a cassé la CNSS avc des marchés et des contrats bidon.
    On parle d’une casse de 18 milliards.
    L’audit va nous le revéler

  10. Obati dit :

    La présidence de la République a reproché à Madame Nicole Assele d’avoir publié dans l’Union son nom dans la liste des entreprises qui ne versent pas les cotisations à la CNSS. Les gabonais savent aujourd’hui les entreprises qui plombent la caisse.

  11. Ya Mangwassa dit :

    Merci à Nicole d’avoir fait le diagnostic de la situation financière de la CNSS. Nous en savons les débiteurs désormais pour comprendre les difficultés de l’organisme à assurer son rôle dans un système national de paiement des pensions par répartition.

  12. todya dit :

    Nicole Assélé vient dêtre limogé une seconde fois de la SGEPP. Tu as voulu blaguer avec les retraités. Ta descente aux enfers a commencé.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW