En piteux état depuis de longues années, l’accès au Nouveau port de la capitale économique va enfin être réhabilitée. C’est en tout cas ce qu’on peut retenir après le passage du directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) à Port-Gentil, le week-end écoulé.

Landry Régis Laccruche Lelabou et sa suite sur les lieux. © Gabonreview

 

L’état actuel de la route du nouveau port. © Gabonreview

«C’est la dernière visite du DG avant le lancement des travaux de réhabilitation de cette route», a-t-on entendu lors de la descente de terrain de Landry Régis Laccruche Lelabou, directeur général de l’Office des Ports et Rades du Gabon (Oprag), le vendredi 10 mai dernier, sur la route du nouveau port de Port-Gentil.

En effet, voici près de 5 cinq ans que cette voie qui traverse la zone industrielle de la capitale économique est dans un état littéralement impraticable (lire «L’étonnant état de la route du Nouveau port» . A chaque saison des pluies, les nids de poules et autres crevasses qui s’y sont formés se muent en étang rendant ainsi l’accès difficile aussi bien pour les transports en commun que pour les particuliers employés ou employeurs dans le port. «Le premier à en pâtir c’est l’Oprag», a regretté Gildard Aymard Mbina Iwangou, directeur régional de l’Oprag. «Vous savez que nous avons un domaine portuaire, et que nous avons des amodiations tout au long de cette route. Beaucoup d’amodiataires ont déserté les lieux à cause de la situation de la route qui est totalement impraticable avec les inondations qui gênent l’exploitation paisible des lieux», a t-il indiqué.

Landry Régis Laccruche Lelabou a donc résolu de «prendre le taureau par les cornes et d’appliquer les mesures correctives qui s’imposent».

Selon Jean Duhamel Etchenda, directeur d’études et des travaux de l’Oprag, «les travaux de réhabilitation de cette route vont être lancés dans les prochaines semaines». L’entreprise adjudicataire de ce chantier tant espéré n’a pas été dévoilée.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW