L’Institut français a dévoilé, le 4 juin, le logo de la saison culturelle «Africa 2020» annoncée par le président Emmanuel Macron, lors de son discours à Ouagadougou en 2017. L’objectif de cette manifestation est de faire connaître l’Afrique contemporaine et sa création, en valorisation sa jeunesse et les talents émergents.

C’est Emmanuel Macron (chemise blanche) qui avait annoncé une saison des cultures africaines en France, lors de son passage à Ouagadougou en 2017. © D.R.

 

Le logo de Saison culturelle «Africa 2020» dévoilé par l’Institut français. © IFG

 

Conçue dans le cadre d’un partenariat France-Afrique, la saison culturelle «Africa 2020» dévoile peu à peu ses atours. Son logo a été dévoilé le 4 juin dernier par son opérateur, l’Institut français, soit un an du début des festivités prévues de juin à décembre 2020.

Il s’agira pendant six mois de mobiliser la jeunesse française et celle des 54 États d’Afrique, autour des activités pluridisciplinaires ambitieuses et sous des thématiques telles que : la recherche scientifique, l’économie, la gastronomie, la biodiversité, l’architecture, la mode, les arts visuels, le spectacle vivant, le cinéma et la littérature.

Selon les organisateurs, la Saison des cultures africaines doit permettre de faire découvrir en France une Afrique en mouvement et en pleine mutation, notamment grâce à la promotion de la création contemporaine africaine dans tous les secteurs ; la mise en avant des initiatives dans le domaine de l’entrepreneuriat culturel ; la construction de partenariats culturels, y compris à dimension européenne.

«Pendant cette manifestation, des artistes, des entrepreneurs, des sportifs de tout le continent seront invités à s’exprimer partout en France. Par la même occasion, les Français sont invités à regarder et à comprendre le monde d’un point de vue africain et de vraiment passer en revue tous les secteurs d’activité, que ce soit la création artistique, mais aussi la recherche scientifique, les innovations technologiques, l’état de nos économies sur le continent, les entrepreneurs, les incubateurs, les start-ups, le développement durable, l’architecture, la mode, le design, etc. Il s’agit de mettre en avant les protagonistes innovants qui font bouger les sociétés», a déclaré la commissaire générale d’Africa 2020, N’Goné Fall.

Cet événement est organisé par le ministère français de la Culture, en lien avec le ministère des Affaires étrangères et européennes, et mis en œuvre par l’Institut français. Il permettra à chaque pays africain de présenter les différentes facettes de sa culture à travers un ensemble de manifestations culturelles, afin de lancer des partenariats structurants et de valoriser son expertise.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW