Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a présenté à Genève le nom définitif du coronavirus qui est désormais : le Covid-19. En effet, l’appellation initialement usitée se réfère au groupe des coronavirus.

Le Coronavirus, vient de se voir rebaptiser Covid-19. © D.R.

 

En quête d’un nom facile à prononcer, ne faisant nullement référence à un lieu géographique, à un animal, à un individu ou à un groupe de personnes, le Coronavirus est rebaptisé Covid-19, par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui le qualifie d’ennemi public numéro un.

Ce nom aux allures de langage codé combine l’année de son identification 19 et «Covid» pour «nouveau coronavirus», la famille de virus à laquelle il appartient. Selon le Comité international de taxonomie des virus (ICTV), ce tueur aux centaines de victimes, ou plus exactement sa version actuelle, porte, à tort, le nom du groupe de virus auquel il appartient. Loin d’être anecdotique, la manière dont on s’y réfère fait l’objet de travaux.

Pour le directeur général de l’OMS, la mobilisation internationale doit s’intensifier. «Un virus peut avoir des conséquences plus puissantes que n’importe quelle action terroriste. Et c’est vrai. Et si le monde ne veut pas se réveiller et considérer ce virus comme l’ennemi public numéro un, je ne pense pas que nous tirerons les leçons qui s’imposent».

En attendant un éventuel vaccin, le dernier bilan émis par les autorités chinoises, le 13 février, porte officiellement à plus de 1 300 morts et près de 60 000 personnes contaminées en Chine depuis le début de l’épidémie, en décembre.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW