Depuis deux jours, Anges Kevin Nzigou  est empêché de déposer une requête à la Cour constitutionnelle. L’avocat et homme politique y demande la désignation d’un «collège de médecins experts» aux fins de déterminer la durée et la gravité de l’état de santé d’Ali Bongo.

© unena.rosselcdn.net

 

Face aux suspicions sur l’état de santé d’Ali Bongo, Anges Kevin Nzigou a commis, le 28 novembre, une requête à l’adresse de la présidente de la Cour constitutionnelle et de l’ensemble des juges constitutionnels. Il a cependant été empêché de la déposer. Entendant exercer son «rôle constitutionnel de protecteur de la Constitution et de son respect», l’avocat et homme politique y sollicite la Haute Cour pour qu’elle désigne «un collège de médecins experts».

La Cour constitutionnelle devrait, selon A.K. Nzigou, donner mission à ce «collège de médecins experts» d’établir «la gravité de la maladie de monsieur Ali Bongo, d’en déterminer la durée et de définir l’état des facultés physiques et mentales ainsi que la capacité de monsieur Ali Bongo d’exercer pleinement sa fonction de président de la République».

Cela permettrait d’informer les Gabonais sur l’état de santé réel de leur dirigeant. Jusqu’ici, en effet, «les informations crédibles de la situation du président de la République sont fournies par la presse internationale, le gouvernement étant devenu muet et spectateur du mensonge de l’administration présidentielle. Or le constat est que la fonction présidentielle a cessé d’être exercée comme le prouve la décision prise par la cour constitutionnelle le 14 novembre 2018», souligne Anges Kevin Nzigou dans sa requête.

Selon lui, «le rôle de régulateur de la Cour constitutionnelle ne peut aller jusqu’à la substitution du président dans ses fonctions». D’où la nécessité de désigner un «collège de médecins experts» afin de connaître la durée et la gravité de l’état de santé d’Ali Bongo, pour en «tirer les conséquences constitutionnelles de cet état réel dont le gouvernement n’en sait royalement rien et pour lequel l’administration de la présidence incompétente a décidé d’endosser le manteau du menteur du Roi».

 
 

23 Commentaires

  1. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    ” LA DYNAMIQUE BWETE ”
    * ” TROIS CENT QUATORZIÈME JOUR DE L’ÈRE CALENDAIRE LÉON MBA MINKO : GABON D’ABORD ” *
    « ” LA RESTITUTION EST AMORCÉE ” »
    ” L’APOCALYPSE NETTOYEUR BWETE ”
    En français facile :
    ” JEAN PING EST LE DEUXIÈME GUIDE PRÉSIDENT D’IBOGA (GABON) “.
    « IBOGA (GABON) A TOTALEMENT RECOUVRÉ SON HONNEUR ET SA DIGNITÉ ».
    BWETE déclare que MUANGA (DIEU) Commande de ne plus se préoccuper des gesticulations de l’administration de l’ancienne médiocre et moribonde franc-maçonnerie qui a prouvé ses limites démoniaques, sataniques et lucifériennes quand au respect de la Nature, de l’Humain et de la Vie.
    « LA FRANC-MAÇONNERIE, CAUSE PRINCIPALE DE TOUS LES MAUX DE LA TERRE EST MORTE. C’EST FIN. FIN. TERMINER. »
    Jean PING a été convenable installé au Pouvoir selon « Le Rituel Spirituel Divin » par les MIKOUKOU (les Anges et tous les Saints) dans ” LA PAIX ” : Pacifiquement et sans violence aucune par La Volonté de MUANGA (DIEU) et sous l’œil Vigilante de DISSU DI N’ZAMBÉ (Saint Michel Archange). IBOGA (Gabon) sera désormais généré et administré sur nos principes divins autochtones prescrits par nos Us et Coutumes IBOGA (Gabonais) Divins.
    « MUANGA (DIEU) COMMANDE DE N’AVOIR PLUS PEUR DE RIEN ET DE PERSONNE. »
    Le QG de Jean PING est baptisé par MUANGA (DIEU) : ” La Cité des Martyres “. En mémoires des enfants d’IBOGA (Gabonais) assassinés par le pouvoir démonique est désormais le cadre administratif du nouveau pouvoir qu’exerce Jean PING.
    BWETE aidera à la compréhension pendant cinq (5) ans, durée de l’exercice du mandat de Jean PING qui commence aujourd’hui jeudi, 29 novembre 2018, * ” TROIS CENT QUATORZIÈME JOUR DE L’ÈRE CALENDAIRE LÉON MBA MINKO : GABON D’ABORD ” * à l’esprit et au comment exercer le nouveau pouvoir qu’exerce Jean PING selon ” La Volonté ” de MUANGA (DIEU). Tous les enfants d’IBOGA (Gabonais) sans exception, sans exclusion et sans aprioris sont conviés de participer à cette nouvelle ” Dynamique Patriotique ” pour amorcer : LA RESTITUTION.
    « PLUS DE SECRETS CAR MUANGA (DIEU) NE NOUS A RIEN CACHÉ. MUANGA (DIEU) NOUS A TOUT RÉVÉLÉ. »
    MUANGA (DIEU) DÉCLARE QUE RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT. Jean PING exercera pendant cinq (5) ans comme convenu avec BWETE en présence Jacques ADIAHENOT : LE MANDAT DE LA RESTITUTION.
    BWETE remercie Jean PING d’avoir accepté contre sa volonté première en 2014 « LA MISSION DE BWETE » : Nettoyer IBOGA (Gabon) la souillure comme l’ont souhaité Le Vénérable Grand Maître Introducteur de la franc-maçonnerie au Gabon, Le Père René RADEMBINO CONIQUET et le Président Omar BONGO ONDIMBA avant ” Le Grand Voyage “.
    « L’EXPÉRIENCE D’UN PLUS ÂGÉ EST UNE RICHESSE INESTIMABLE, INSTRUCTIVE ET PÉDAGOGIQUE POUR LE CADET INTELLIGENT. »
    BWETE remercie encore Jean PING d’avoir respecté à la lettre toutes les consignes pacifiques de non violentes dictées par BWETE. Merci Jean PING et merci Peuple Souverain d’IBOGA (Gabon) Le Bois Sacré. « IBOGA (GABON), L’AFRIQUE ET LE RESTE DU MONDE BRILLERONT DÉSORMAIS DE MILLE FEUX ». BWETE. /
    *IBOGA EST DÉSORMAIS AUX COMMANDES*
    # LA RESTITUTION EST AMORCÉE #
    “GABON D’ABORD”

  2. Roger dit :

    Ce régime ne s’attendait à la mort brutale de BOA. C’est la raison pour laquelle il fait durer le suspense. Ceci permet à toute cette bande Dr voyous de finaliser leur départ ou alors de préparer une nouvelle mascarade qui verra encore un proche des Bongo accéder au pouvoir. Ce qui est inadmissible.

  3. manono dit :

    À quel moment vous allez nous croire? Nous détenons toutes les preuves de la mort d’Ali Bongo.

    Nos réseaux sont bien installés à la présidence de la république.

    Ali est mort le 28 octobre 2018 à 4h du matin à Riyad. Il a été transféré dans une morgue au sud de Londres le 30 octobre 2018.

    Et pour tromper la vigilance de la communauté internationale et les médias sylvia Bongo avait été conseillée d’aller résider en Arabie-Saoudite.

    Le véritable problème c’est le nom du successeur qui pose problème. Pour la France il faut choisir entre Guy Nzoumba et Michel Essongue.

    Pour Marie Madeleine Mborantsouo il faut Léon Paul Ngoulakia ou Ernest Mpouho Epigat pour la succession d’Ali Bongo.

    Chose que Laccruche et sylvia Bongo s’opposent. Pour eux, Laccruche doit être le successeur d’Ali Bongo pour préparer Noordine Bongo à prendre le pouvoir 14 ans plus tard.

    Dans tout ça quel est le rôle que joue le président nigérien et le roi du Maroc ?

    Pourquoi le peuple gabonais reste silencieux ?

    Pourquoi l’opposition gabonaise reste silencieuse ?

    Nous vous le confirmons ,le président Ping ,le président père Paul Mba Abessole, Guy Nzoumba ,Louis Gaston Mayila, et le général Toumpa savent qu’Ali Bongo n’est plus de ce monde.

    L’appel du cabinet présidentiel au Maroc n’est rien d’autre que d’aller préparer le message de l’annonce du décès du président de la république par le secrétaire général de la présidence Mr Jean Yves.

    La date prévue pour l’annonce de cette information à été arrêtée au 21 décembre 2018. Sauf changement de dernière minute.

    Affaire à suivre.

    S.B?

  4. Mimbo dit :

    Voilà une situation qui va compromettre à jamais les ambitions politiques nationales des fils et filles du Haut Ogooue .Comment justifier un tel refus de la part de la cours constitutionnel sur une démarche de droit d’un citoyen.Comment imaginer aujourd’hui qu’on puisse transposer 1967 à 2018,oui cela est possible lorsqu’on est loin de constater que le pays a periclyte à tout les niveaux de la société depuis 2009,à cause d’un groupe de personnes bien identifié.Ne pas avoir pris conscience de cette situation ,c’est avoir opté pour le suicide collectif d’un groupe.C’est cela la réalité.

    • Nkembo dit :

      @ Mombo, attention à l’intox. Certains inventent des choses et écrivent simplement pour qu’il y est un soulèvement pour que Ping selon eux accède directement au trône. Est ce ça respecter la constitution dont on chante tant tant? Respectons tous vigilants pour que les politiques de tous bords ne nous manipulent pas. Même si en cas d’incapacité d’Ali veulent étouffer, ils finiront par décréter la vacance et le gabon entrera dans une nouvelle ère sans effusion de sang.

  5. Le reveil dit :

    voila une action qui mérite encouragements et un vrai soutien de la part de ceux qui doutent voila …svp un mdcin légiste aussi au passage…

  6. espoir dit :

    La france cherche la guerre civile au gabon comme elle a fait au rwanda.

    • D'abord dit :

      Chers monsieur Espoir,

      Au Rwanda, peinez de vous informer mais c’est les états unis d’Amérique qui sont à l’origine du désastre. Idem en Centre Afrique mais là ils ont eu du mal à contrôler leurs agents de terrain: les les chrétiens éveillés nommés Anti-balaka

      Sans disculper la France de ses nombreux maux, on ne peut pas quand même tout lui mettre dessus.

      Merci de faire correctement vos recherches avant d’affirmer des sottises aussi enormes.

  7. Serge Makaya dit :

    Il faut que cet ASSASSIN-USURPATEUR soit enterré au Maroc chez son ami d’enfance et PD comme lui. Qu’il ne vienne plus au Gabon souiller notre patrie. Et surtout pas de Mausolée pour lui comme son père nourricier OBO qui ne le méritait déjà pas. Qu’ils aillent tous enfer. C’est là-bas le royaume éternel des Bongo… Et aussi de Sylvia Bongo… pour bientôt… Et sans oublier Mborantsuo. Pitié ! Bande d’assassins.

  8. Matho dit :

    Une initiative responsable qui mérite un large soutien(Classe politique et Société civile).

  9. Ikobey dit :

    ASSEZ !
    Vous voudriez pas que l’on expose notre Président dans un lit d’hôpital au marché de Mont Bouët pour que tout le monde puisse voir qu’il est bien vivant !
    Des nouvelles nous sont données régulièrement, que voulez-vous de plus ? Arrêtez vos histoires de complot et autres manipulations.

    Et puis s’il était mort, ne pensez-vous pas que tous les traîtres, les chacals , les hyènes ne seraient pas déjà entrain de se battre pour obtenir des miettes du supposé gâteau ?

    Désolé pour tous ces tristes sires ! il va de mieux en mieux pour lui mais surtout pour le plus grand bien du pays et de tous les Gabonais.

  10. bassomba dit :

    Pourquoi certains qui ne reconnaissent pas Ali comme Président de la République, le cherchent-ils?

    • Mboung dit :

      Vs n’y etes pas veulent lui mettre la main au collet à temps, pour l’aider et lui faire 1 massage aux algues si on lui permet se soigner avec notre argent Chers faquins séides et autres PD Gistes , arrêtez de rêver, la phase démontage est entamée…

      “Un bien acquis par fraude ne profite jamais longtemps”. Sophocle

  11. Bill Ngana dit :

    Je m’interroge sur les motivations de la Cour Constitutionnelle qui oppose un refus de npn recevoir à une telle requête. S’ils disposent d’une information particulière là bas à la CC,pourquoi ne la partagent-ils pas avec tout le peuple ? On peut toutefois les comprendre si ces informations vont à l’encontre de leurs intérêts. Or quels devraient être les intérêts de ces juges s’ils ne sont les mêmes que ceux de la plus grande majorité de la population ?/

  12. jeveuxsavoir dit :

    Pourquoi continuer de nous cacher et cela jusqu’à quand, s’il n’y a rien d’inquiétant?

  13. Je-passe dit :

    Ohhh là la la…..vous les Gabonais,au lieu d’aller à l’essentiel,c’est palabre inutile que vous excellez.Votre BOA comme tous les boas est couché par terre comme un légume et il se trouve des politiciens qui croient au miracle,au père Noel exigeant la désignation des experts en médecine aux fins de déterminer la durée et la gravité de l’état de santé d’Ali Bongo.Ohhh là…là…là,ce bao vous a trop traumatisé en se croyant éternel que vous y croyez encore et toujours.Si je peux vous rassurez,tout ça c’est du passé.Des experts en médecine ont autre chose à faire que de s’occuper d’un légume

  14. Serge Makaya dit :

    Jean Ping disait: ” Nous devons aller jusqujusqu’au bout pour libérer le pays”. Et il a raison. Ce n’est pas facile de chasser un DÉMON. Mais nous devons continuer le combat jusqu’à ce qu’il parte DÉFINITIVEMENT.

  15. SERGE MAKAYA dit :

    SUIVEZ LA RÉPÉTITION DES OBSÈQUES DE BOA AVEC LES ÉMERGENTS. LOL !!! https://www.facebook.com/ketsia1.ketsia1/videos/2110713765658572/

  16. Alfred Rengouwa dit :

    Lorsqu’un père de famille n’est pas rentré à ka maison familiale des jours durant,Touré la maisonnée est en émoi.
    Il est question ici et maintenant du PR sans distinction de bord politique.Parler devez santé n’est pas réservé à des tiers et un mois passé il est normal que les gabonaises et les gabonais soient fixés sur l’état du PR.Le peuple gabobais dout être respecté en recevant la vérité rien que ka vérité.
    Le Gabon est notre bien commun et non une propriété privée

  17. Junior Barro dit :

    Le président de la République se porte bien …ce qui veulent le voir le verrons au moment opportun. Patience !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW