Peu ou pas du tout convaincus de la capacité du chef de l’État à assumer ses charges, après sa maladie et en dépit de son retour définitif le 23 mars, les auteurs de l’Appel à agir pour le respect de l’article 13 de la Constitution ont déposé, le 28 mars, une demande en référé devant le président du tribunal de Libreville, «afin que soit ordonnée une expertise médicale sur Ali Bongo».

Les auteurs de l’Appel à agir, au palais de Justice de Libreville, le 28 mars 2019. © Gabonreview

 

Le retour d’Ali Bongo au pays n’a pas convaincu les membres du groupe des dix ayant lancé l’Appel à agir, le 28 février, pour exiger la déclaration de la vacance du pouvoir. Ce groupe a déposé le 28 mars une demande en référé devant le président du tribunal de Libreville, «afin que soit ordonnée une expertise médicale sur la personne de monsieur Ali Bongo».

Dans sa déclaration lue par l’avocat Anges Kevin Nzigou, les initiateurs de «l’Appel à agir» précisent n’avoir «jamais demandé une quelconque preuve de vie. Ceux qui ont décidé du retour d’Ali Bongo prétendaient clore le débat sur la vacance du pouvoir, c’est le contraire qui s’est produit. À l’évidence, Ali Bongo n’est plus en capacité de remplir les charges de la fonction de président de la République».

Se gardant de tout triomphalisme, ils estiment que cette assignation en référé s’inscrit dans une démarche «citoyenne, légaliste et républicaine». Et,  «c’est donc en vertu des lois de la République auxquelles chaque citoyen est soumis, quel que soit son statut ou son rang, que nous avons saisi la justice».

Si les membres du groupe ont demandé solennellement au juge «de se soumettre à la seule autorité de la loi et dire le droit», ils ont également invité le peuple gabonais «à faire montre de conscience historique et à redouter le jugement de l’histoire devant les circonstances particulières que traverse le pays».

 
 

18 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Je dis hein, vous faites exprès de ne pas connaître la réalité ou pas ? Passer par le tribunal vous servir à quoi ? Avez-vous oublié que tout est cadenassé dans ce pays ?

    Je persiste et signe que si vous voulez sortir du jeu hypocrite de la France, du Maroc et des PDGistes – émergents et Bongoistes, la seule solution (sans effusion de sang) demeure le retour au contentieux de la présidentielle de 2016. Jean Ping sortira vainqueur. Et qu’il termine simplement son mandat (3ans et demi au plus). C’est d’ailleurs le temps qu’il nous faudra pour asseoir une nouvelle république.

    Car si vous allez encore à une nouvelle élection présidentielle, même en 2023, attendez-vous une fois de plus d’être manipulés et ridiculisés par la France qui vous imposera de nouveau SON CANDIDAT.

    • Grégoire Ndong dit :

      Entièrement d’accord Serge MAKAYA, mais pour convaincre ces rigolos d’opposants de faire marche arrière, c’est quasiment impossible. Ils croient toujours qu’ils arriveront. Ils oublient une chose : c’est que la France tient toujours le gouvernail du bateau Gabon, et qu’elle n’acceptera JAMAIS comme président une personne SUI refuse de se mettre à ses pieds. Eh bien, tans pis, nous resterons toujours esclaves des français.

    • Max dit :

      Monsieur Makaya, soyez pragmatique et concret, que proposez vous?
      Nous sommes dans un etat qui se dit de droit. Ils utilisent tous les moyens qui sont à leur porté. La seule chose que nous Gabonais devrons faire en ce moment, c’est d’adopterune même strategie. Ce n’est pas la peine de leur dire qu’ils sont sur un mauvais chemin. Ce dont ils ont besoin en ce moment c’est le soutient de tous les Gabonais. Faites des propositions concretes vous les rejoingnez et faites votre proposition. Cest dommage de voir un si beau pays sombré avec des intelligences comme vous. Ils sont critiqués dans les bars et reseaux sociaux mais très assiste à leur causerie. Pour ma part je suis entierement d’accord avec vous que la France et le Maroc sont pour beaucoup, mais nous devons être conscient que la liberté ne viendra que par nous même. La demarche des Dix est un un debut et la seuls voie pour l’instant credible. Le chemin est long car ce systeme France-Maroc-BongoPDG ne se laissera pas faire facilement!

    • Coup de chapeau mon frère, le tribunal au Gabon ne s’asseoir sur ce dossier et il restera sans suite comme d’habitude…

  2. Unionationale dit :

    L’initiative est bonne mais il faut d’abord rappeler aux gabonais que le contentieux électoral n’est pas encore vidé !!!! C’est Jean Ping le président et rien d’autre !!!

  3. Hô Chi Minh dit :

    Pourquoi ce monsieur qui se fait appeler Ali Bongo à peur de se soumettre à une visite médicale.Ceux qui l’ont approché raconte avec insistance qu’il est aveugle ,le bras en” compote” et le tout arrosé de long trous de mémoire .Ça devraient être les principales raisons.Et le groupe” de 10″ devrait le savoir,car leur arme fatale c’est leur niveau d’information qui est au dessus de ce qu’on pourrait imaginer

  4. Nzam Ata dit :

    M.Unionationale,que fait Jean ping lui même ,ne sait il pas que :”une légitimité sa s’entretient”autant qu’il entretient ses cheveux ondulés
    .A moins qu’on me dise que son niveau de compréhension est égal à celui d’Ali Bongo.Dans ce cas on a perdu du temps,de l’énergie et des vies humaines comme bien sûr des hommes assoiffés de changement.Comme disait Jonas Savimbi:”Quand vous êtes dans un trou ce qui importe c’est d’ en sortir peu importe celui qui vous sort de là l’ange ou le diable.

  5. Pascal NGOUA dit :

    Ali Bongo est MORT. La France nous manipule depuis toujours. Aller même à une nouvelle élection présidentielle ne servira à rien. Elle fera gagner son VALET. Comprenne qui voudra.

  6. Ari dit :

    Le probleme etant trop complexe, ces jeunes ne peuvent qu’utiliser tous les moyens possibles «citoyen, légaliste et républicain» pour se dedouaner du jugement de l’histoire. Il faut plutot les encourager. Car le systeme machiavelique Bongo-PDG/FranceAfrique est un serpent a plusieurs tetes et tres redoutable. Raison pour laquelle tous les citoyens gabonais, comme en Algerie actuellement, devraient se sentir concernes pour l’avenir du pays. Ce n’est plus l’affaire seulement des opposants ou hommes politiques. La liberation du pays est l’affaire de tous.

  7. François Tellier dit :

    Je suis français et épouse une gabonaise. Ma femme se bat aussi pour la démocratie totale au Gabon. Et pour le respect des résultats de la présidentielle de 2016 qui a vu la victoire de Jean Ping. Sachez que Ali Bongo est bien mort depuis octobre 2016. Ne VOYS en prenez même pas à votre gouvernement qui n’est qu’une marionnette de mon pays la France. C’est mon pays qui vous impose un sosie Bongo Ali pour préserver ses intérêts. Je vous confirme que Ali Bongo est bien mort. Le reste c’est du pipo organisé par mon pays la France.

    C’est ma femme gabonaise qui m’a demandé de vous faire passer ce message. C’est mon pays la France qui manipule tout. C’est elle aussi qui a fraudé les élections de 2016. Parce que son candidat était et demeure Ali Bongo. Elle ne veut pas de Jean Ping qui est sa bête noire.

    Aussi, même si vous allez encore à une élection présidentielle, cela ne vous servira à rien, Parce que la France continuera à vous imposer par la fraude SON CANDIDAT OU VALET.

    NB: Je sais que Ali Bongo est bien MORT par un ami à moi qui travaille dans les services secrets en France.

  8. LeGabonais dit :

    Leçon de vie à MACRON et ses équipes françafricaines:

    A trop tirer sur une corde, elle finit par se casser. Attention au point de rupture!!!. Le GABON d’aujourd’hui, vaut-il la peine de le rappeler ici, ne ressemble en rien à celui des années 60. L’Algérophilie, à n’en pas douter, commence à faire des vagues. WAIT AND SEE.

  9. Ulys dit :

    Jusqu’à présent, avez-vous entendu la presse présidentielle annoncer qu’un chef d’État étranger (même pas Macron le manipulateur) souhaiter un bon retour au MORT VIVANT Ali Bongo ? Niet !

    ALI BONGO EST BIEN MORT. ET C’EST LA FRANCE QUI MANIPULE DEPUIS LE DÉBUT DE LA MORT DE BOA. Je dirai même que 3M et Laccruche Fargeon sont eux mêmes marionnettes dans ce spectacle. Les ordres sont donnés depuis le Quai d’Orsay.

  10. Biyoghe Armand dit :

    Le spectacle du Gabon est joué depuis la Métropole. Les français tiennent les ficelles. C’est clair et net…

  11. Plutonium 241 dit :

    Je suppose que tous ces braves homoncules font tout ceci à l’insu de leur propre gré juste comme ca quoi… C’est donc bien la preuve que cette douce france est au moins sinon plus corrompus que _______________ ( remplissez donc avec le pays de votre choix )merci.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW