Partagé ces dernières heures sur les réseaux sociaux, l’article de Bloomberg sur la prétendue hospitalisation d’Ali Bongo à la suite d’une nouvelle complication a été démenti par la présidence de la République gabonaise. Libreville accuse l’agence de presse new-yorkaise de diffuser de fausses informations et envisage des poursuites judiciaires. Dans le communiqué publié intégralement ci-après, le Bord de mer confirme par ailleurs la rumeur selon laquelle le chef de l’État est actuellement à Londres, mais assure qu’il s’agit d’un «séjour privé dans sa résidence».  

Ali Bongo “est en séjour privé dans sa résidence londonienne où il a pris quelques jours de congé en famille” (images d’archives). © D.R.

 

Communiqué

Libreville, le 02 Septembre 2019 – Ce lundi 02 septembre, l’agence d’information Bloomberg a publié un article sous le titre : “Gabon President Hospitalized in London as Health Deteriorates”.

A l’appui de ses affirmations, Bloomberg dit se fonder sur des sources anonymes et ne rapporte aucun fait, juste des “ouïe-dires” et des supputations. Un procédé très éloigné des pratiques professionnelles et de l’éthique journalistique.

La Présidence de la République gabonaise dénonce un article mensonger ne reposant sur aucune information objective, l’article ne faisant que colporter des rumeurs.

A aucun moment, la santé du Président ne s’est détériorée. Au contraire, S.E. le Président de la République, M. Ali Bongo Ondimba, est en phase de recouvrement de la plénitude de ses capacités physiques.

Par ailleurs, le Président de la République n’est pas hospitalisé, comme l’indique Bloomberg de façon mensongère, mais est en séjour privé dans sa résidence londonienne où il a pris quelques jours de congé en famille. A cette occasion, il effectue des examens médicaux de routine et poursuit normalement sa rééducation.

Enfin, contrairement à ce qu’affirme, fallacieusement ici aussi, Bloomberg, SE le Chef de l’Etat, M. Ali Bongo Ondimba, n’a pas quitté le Gabon le 17 août pour se rendre à Londres depuis Paris. Il s’agit d’une fake news, d’un mensonge grossier et éhonté.

Le Président gabonais, qui est aux commandes du pays, sera de retour dans son pays prochainement.

Quant à l’article de Bloomberg, purement mensonger et dont on est en droit de s’interroger sur les motivations réelles, la Présidence de la République gabonaise se réserve le droit d’y donner les suites judiciaires appropriées.

La Présidence de la République

 
 

16 Commentaires

  1. La femme qui est couché sur la poitrine d’Ali ne veut plus divorcer ?

  2. Sousa dit :

    article de Bloomberg ne dit pas qu’il a quitté le Gabon le 17 Aout mais bien après les fêtes d’indépendance du 17 Aout….
    Rien que sur ce point la présidence nous sort des énormes sottises: https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-09-02/gabon-president-hospitalized-in-london-as-health-deteriorates
    ——
    Pour le reste…. qu’ils nous fournissent des preuves tangibles et non des vielles photos ou des photos sans références temporelles…
    ———-

    Bloomberg est un grand media qui produit du contenu pour des investisseurs en tout genre du monde entier, je ne vois vraiment pas pourquoi ils s’amuseraient à faire des fake news. (Sauf s’ils en ont reçu l’ordre de la CIA…. possible mais hautement improbable. Bongo c’est quoi pour eux.)
    ——-
    En tous les cas ça ne sent pas bon pour le club des Bongos

    • Shox dit :

      Vraiment, en plus l’article de Bloomberg dit bien que c’est son entourage qui a annoncé l’hospitalisation,sous couvert d’anonymat.. En seconde partie, ils précisent aussi la version du cabinet présidentiel qui dit que Ali est en vacance et profite de se reposer en famille.. Non mais ça fait honte.. Donc ils ne comprennent même pas l’anglais et réagissent directement comme ça ?! TCHUOOO trop la honte..ce cabinet est il vraiment à la hauteur ? Voici un procès perdu d’avance

  3. Ndong Yvon dit :

    Tout ce cirque pour gagner du temps. Pendant ce temps, le directeur de cabinet fait déjà campagne comme s’il était sur de devenir le prochain président du Gabon. Avec quelques imbéciles qui le suivent en ramassant les miettes qui tombent de sa table.

    LE QUAI D’ORSAY PEUT CONTINUER A NOUS FAIRE CROIRE QU’IL N’EST PAS DERRIÈRE CETTE CAMPAGNE ANTICIPÉE DE FARGEON LACCRUCHE. MAIS QU’IL SACHE QUE TOUT LES GABONAIS NE SONT PAS DUPES. ET TOUT LES GABONAIS NE SONT “ACHETABLES”…

    PEUPLE GABONAIS, UNE FOIS LA VACANCE DE POUVOIR ANNONCÉE, NE VAS PAS AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES, PARCE QUE TU VAS ENCORE TE FAIRE AVOIR. ANTOINE MBOUMBOU MIYAKOU, ALIAS LE VARAN NATIONAL, EST DE RETOUR.

    JEAN PING EST LE PRÉSIDENT ÉLU DU GABON. UN POINT, UN TRAIT…

  4. JACK dit :

    ICI cette photo n’est pas récente c’est ce que je vais signalé ici car celui qui est sur cette photo n’est pass le meme Ali qui aujourd’hui il a une cicatrice sur le menton, et une autre sur le cou et ces cicatrices sont le type de cicatrice ebousouflées comme s’il a ma cicatrisée et poste infection chronique dermique séborrehique…Ou post-trachéotomie..
    C’est juste ce que je voulais dire au regard de cette photo
    Par ailleurs, je pense que si le journal américain aussi sérieux qu’il soit ne peut pas venir ici a faire ces révelations pour nous faire plaisir, non ils disent sûrement la vérité … LET WAIT AND SEE

  5. Yvan Stevy Nguema Ndong dit :

    Vous savez au fond qu’il ne retrouvera jamais la plénitude de ses moyens physiques arrêter de nous prendre des idiots

  6. Ari dit :

    Pures balivernes venant de cette Presidence de la Republique. Tout ca ce sont des manoeuvre dilatoires pour effectivement gagner du temps. Franchement, accuser un media de notoriete mondiale comme Bloomberg de publier des fakes news, really!?!
    Allez-y, portez plainte a Bloomberg et on verra.

  7. Mba dit :

    L’objectif est très clair,faire perdre du temps pour arriver aux prochaines élections.
    Tout est stratégique il faut réagir à cette mascarade faite.il aurait été mal de ma part de rester motus et bouche cousue face à ce triste spectacle que nous offre certaines personnes.c’est rageant de constater qu’on ne fait rien pour stopper ça

  8. Mezzah dit :

    Si la HAC prouvait frapper Boomberg mdrrr.

  9. Barbe dit :

    Ce Gouvernement croit qu’Ali Bongo est immortel.

  10. PAULETTE dit :

    Mme Sylvia Fargeon, Euh ! pardon Mme Sylvia Bongo, dites-moi : l’argent rend BEAU, n’est-ce pas ? Lol !!!

  11. Vraiment! Vous pouvez détester Ali entant que Président mais entant être humain vous avez le devoir et l’obligation de l’aimer et de prier pour lui afin que son État de santé s’améliore

    • MADELEINE dit :

      Entre satans vous pouvez prier les uns pour les autres.

    • yaali dit :

      non. pries si tu veux pour lui.nous n avons aucun devoir envers lui. il n a eu aucune conscience quand il a joué avec le destin du Gabon. Il paie aujourd’hui ses mauvais choix et ses petits jugements.
      et je vais te dire quelque chose que tu ne sais pas, la version d’Ali que tu vois, c’est comme ça qu’il restera. et si il n’est pas mort, il n’y aura pas de miracle dans son cas.il partira très bientot.

  12. LA TRAHISON dit :

    quand Bongo père est mort, même son premier ministre n’était pas au courant, la présidence avait dit que c’était un mensonge, jusqu’à ce qu’on a accompagné le pauvre dans son caveau à FCV.
    Quand Ibubu a eu son AVC, la présidence a dit c’est faux, jusqu’à ce qu’il ont donné à l’enfant d’autrui accouché par césarienne la fatigue sévère et les autres formes de fatigue.
    quand Ibubu a quitté le Gabon pour se soigner ou mourir à Londres, la présidence dit encore que c’est faux.
    malheureusement tout ce qui a été toujours faux de la part de la présidence gabonaise s’est révélé vrai par la force de Dieu et l’information nous l’avions toujours eu des mêmes journaux là, pendant que le journal l’Union fait la force autour du PDG.
    les mêmes journaux reviennent encore nous dire que Ibubu est dans le coma ou le komo, la présidence vient encore dire c’est faux, pendant que BLA contoinue sa précampagne sous le soleil anyangoulé de la Nyanga.
    Finalement cette présidence n’est pas pour quelque chose dans les maladies des présidents gabonais?
    Au fait quelle a été la suite donnée aux déclarations d’un élu Français qui a dit que Ibubu est mort et enterré depuis Ryad?
    les mêmes infos produisant les mêmes causes, qui vivra verra.

  13. Grégoire Ndong dit :

    L’ingérence de la France dans le dossier du Gabon concernant le décès de BOA est une HONTE pour cette dernière. Laissez le Gabon et l’Afrique en PAIX. Ne ous imposez plus jamais vos rigolos de valets. Et surtout pas Fargeon Alihanga, ce voleur. Il risque d’être pire que BOA.

    Le président élu du Gabon depuis août 2016 est Mr Jean Ping. Qu’il soit installé au plus vite. On est fatigué de votre comédie.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW