Préoccupée par la santé de la population de la ville de Bitam, faisant partie des villes des trois frontières entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale, l’antenne locale de l’Agasa y a entrepris depuis la semaine dernière, des opérations de contrôle et de saisie des marchandises périmées ou impropres à la consommation.

A l’exemple de ce qui est en train d’être détruits sur ces images, les produits périmés et contrefaits saisis à Bitam par l’Agasa subiront le même sort. © D.R

 

L’antenne locale de l’Agence gabonaise de la sécurité alimentaire (Agasa) a lancé depuis la semaine dernière une opération de contrôle et de saisie des produits impropres à la consommation dans la commune de Bitam. Selon la responsable de cette antenne, Bény Bandy, il s’agit «de veiller sur la bonne qualité de tout produit destiné à la consommation ou à l’utilisation par la population et surtout sur leurs différentes dates de validité».

Dès le début de cette opération, une importante quantité de serviettes hygiéniques dont le délai d’utilisation était largement dépassé a été saisie, de même que des insecticides, des produits de toilette et de la volaille.

Les produits saisis seront présentés, dans les prochains jours, au procureur de la République d’Oyem. Des sanctions pourraient être envisagées au regard de la gravité des cas et les produits seront incinérés ou détruits en présence du procureur de la République.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW