Lancée la veille pour réclamer la prise en charge intégrale de la santé du personnel non cadre, la grève des agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) été levée le 18 janvier. Le dénouement de la crise est dû à l’aboutissement favorable des négociations entre la direction générale et le syndicat Syntee+.

Le siège de la direction générale de la SEEG à Libreville. © L’Union

 

Lancée le 17 janvier, en raison du refus de direction générale déléguée de prendre en charge à 100% la santé de 1600 agents non cadres, la grève du Syndicat national des travailleurs du secteur d’eau et d’électricité Syntee+ a été levée le 19 janvier.

Dans un communiqué paru le 18 janvier au soir, la direction générale déléguée affirme que le dénouement de la crise est dû à «l’aboutissement favorable entre la direction générale et le syndicat». Par conséquent, précise-t-elle, «les conditions de service reviennent à la normale sur toute l’étendue du territoire national».

 
 

pas de Commentaire

Soyez le premier a commenter.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW