Les difficultés de fourniture en électricité, la relation client, les conditions de travail des agents… autant de sujets ayant dicté la mission du patron de la Société générale d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le 22 mai, à Port-Gentil.

Photo de famille à l’issue de l’audience accordée à Bernard Gervais De Souza (4e en partant de la gauche) par le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, le 22 mai 2019, à Port-Gentil. © Gabonreview

 

Le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) s’est rendu à Port-Gentil, le 22 mai, dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection. Bernard Gervais De Souza s’est notamment entretenu avec le gouverneur de l’Ogooué-Maritime (Patrice Ontona), avec qui il a abordé plusieurs  sujets.

 «Nous avons échangé sur la nécessité d’alimenter des écoles à venir et des industriels, et de concourir à l’effort de développement que fait l’Etat. Ma mission portait aussi sur la rencontre avec les clients importants de la SEEG tels que Total Gabon et d’autres fournisseurs qui contribuent à l’économie de notre pays», a affirmé Bernard Gervais De Souza.

Ces dernières années, la capitale économique est en proie aux coupures intempestives d’électricité, du fait de la centrale thermique de 105 mégawatts qui ne fonctionne plus pleinement. Le directeur général de la SEEG souhaite urgemment rectifier le tir.

 «Notre priorité première est de faire en sorte que la clientèle installée à Port-Gentil retrouve confiance en la SEEG. Mais aussi faire de la maintenance de nos équipements qui ne sont pas en très bon état mais également améliorer la qualité de nos services», a décliné le patron de la SEEG.

Bernard Gervais De Souza envisage, s’agissant de sa clientèle, mettre en place plusieurs dispositifs qui permettront, à long terme, de garantir un climat d’apaisement. «La SEEG compte améliorer la facturation de sa clientèle et le recouvrement. Elle mettra également en place un système de formation afin que le personnel soit réellement efficace au service de nos clients», a-t-il affirmé.

Il était également question pour Gervais De Souza de rencontrer le personnel basé à Port-Gentil afin de s’enquérir de leur situation de travail et éventuellement de s’imprégner des difficultés que rencontrent ces agents au quotidien.

 
 

1 Commentaire

  1. la tony marsellaise dit :

    Un vendu beni oui oui la linda

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW