À l’issue d’un audit organisé du 14 janvier au 18 février, la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) a décroché trois nouvelles certifications internationales pour son usine de Mouila, dans la Ngounié.

L’usine Sobraga Mouila fait désormais partie des meilleurs. © Sobraga

 

Les 3 certifications de l’usine Sobraga Mouila. © Sobraga

Déjà certifiée ISO 9001, l’usine de la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) à Mouila s’est enrichie de trois nouvelles certifications. À l’issue d’un audit réalisé du 14 janvier au 18 février, l’unité de certification a obtenu trois nouvelles certifications internationales qui garantissent la maîtrise de l’impact environnemental (ISO 14 001), la sécurité et la santé des agents sur le lieu de travail (OHSAS 18 001) et la sécurité des denrées alimentaires (FSSC 22 000).

«Ces trois nouvelles certifications représentent déjà l’aboutissement d’un travail collectif et de l’implication de tout le personnel de Mouila. C’est pour nous la reconnaissance que Mouila fait désormais partie des meilleurs et c’est évidemment une fierté», s’est réjoui le directeur d’exploitation de Sobraga Mouila. «Pour le consommateur, ces certifications garantissent des produits sans danger pour la santé du consommateur (FSSC 22 000), elles démontrent également l’engagement de la Sobraga dans le respect de l’environnement (ISO 14 001) et dans l’amélioration permanente de la santé et la sécurité de ses travailleurs (OSHAS 18 001)», a ajouté Édouard Chevalier.

Cette triple certification consolide et récompense la démarche et les efforts entrepris depuis de nombreux mois dans les brasseries de Mouila. En effet, après la réception d’une usine d’embouteillage flambant neuf il y a quatre ans, la direction de l’usine s’est penchée sur plusieurs autres chantiers ayant permis de décrocher ces certifications. Il s’agit notamment de la formation de l’ensemble des équipes aux exigences et aux procédures du système de management intégré du QHSE et l’adoption de pratiques conformes à tous les niveaux de la production.

«Même si le site de Mouila disposait déjà de prérequis en termes de matériel nous avons beaucoup investi dans plusieurs chantiers notamment la construction et la mise en service d’une station de prétraitement des eaux usées pour diminuer notre impact sur l’environnement, nous avons également construit un magasin de stockage des produits dangereux, pour le reste, il s’agit de nombreux travaux de mise en conformité en termes de sécurité des personnes (zones de circulation) ou de sécurité alimentaire (protection contre les nuisibles)», a expliqué Édouard Chevalier.

De l’avis du directeur d’exploitation de l’usine, il y a un très net changement dans la façon de travailler, une prise de conscience sur l’apport que les certifications ont sur l’amélioration de la qualité de notre travail. Les agents sont plus sensibles à la sécurité et l’hygiène en entreprise. «Les auditeurs du cabinet international SGS ont passé en revue l’ensemble des critères exigés dans le référentiel de ces certifications, qui ont été jugés conformes. Désormais, il faut maintenir nos acquis, atteindre une certaine maturité qui nous propulsera vers l’excellence», a conclu Édouard Chevalier.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW