La Société gabonaise de raffinage (Sogara) procède à la mise à jour exhaustive de son panel de fournisseurs et sous-traitants pour l’exercice 2019. La société coupera les ponts avec les partenaires dont le dossier juridique et fiscal présentera des irrégularités.

Vue de l’usine de Sogara à Port-Gentil. © D.R.

 

Soucieuse du respect de la loi, la Société gabonaise de raffinage (Sogara) procède à la mise à jour exhaustive de son panel de fournisseurs et sous-traitants pour l’exercice 2019. A cet effet, dans une correspondance datée du 5 février, le chef du service Achats Supply Chain et Contrats a prié les concernés de se rapprocher de son département pour la mise à jour de leurs dossiers juridiques et fiscaux.

Selon Ada Nguema, fournisseurs et sous-traitants doivent présenter plusieurs documents pour espérer continuer leur partenariat avec Sogara. Il s’agit de l’attestation de soumission de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) relative à l’année 2018 et l’attestation de situation fiscale des personnes morales. Ces deux documents sont à déposer au plus tard le 15 février.

À ces deux attestations s’ajoutent la police d’assurance (responsabilité civile) en cours de validité et la patente de l’année 2019 à déposer au plus tard le 30 avril. «Tout partenaire qui ne respectera pas les délais donnés pour le dépôt des documents, sera retiré de notre panel (de fournisseurs et sous-traitants, ndlr)», a prévenu le service Achats Supply Chain et Contrats.

La Sogara est l’unique raffinerie du pays. Elle produit 21 000 barils de pétrole raffiné par jour. Sa capacité nominale de raffinage est de 1200 000 tonnes et sa capacité de stockage est de 95 000 m3.

 
 

1 Commentaire

  1. Nyamantsoulou dit :

    La présentation de ces documents ne suffit pas à elle seule, il faudrait que la SOGARA vérifie l’exactitude, la véracité et l’authenticité des dits documents car actuellement il y a des réseaux dans toutes ces administrations et institutions qui doivent délivrer ces différents documents. D’ailleurs toutes les sociétés qui utilisent les sous traitants doivent le faire car cela va de la protection des travailleurs de ces sous traitants.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW