Martin Ngoua Obame a pris ses fonctions de président du Conseil d’administration de la Société gabonaise de transport le 13 août. Le nouveau PCA entend baser son action sur une franche collaboration avec la direction générale pour améliorer les performances de Sogatra.

Martin Ngoua Obame, le nouveau président du Conseil d’administration de la Sogatra, le 13 août 2019 (Capture d’écran). © Gabonreview

 

Promu lors du Conseil des ministres du 18 juillet 2019, en remplacement d’Alexandre Désiré Tapoyo, Martin Ngoua Obame a officiellement pris ses fonctions de président du Conseil d’administration de la Société gabonaise de transport (Sogatra) le 13 août à Libreville.

S’il affirme avoir pris la mesure de ses nouvelles responsabilités, Martin Ngoua Obame a un défi de taille, celui de redémarrer cette entreprise. En effet, la Sogatra est minée par la vétusté des bus, les arriérés de plus de 7 mois de salaires impayés aux agents. À cela s’ajoute le non versement des cotisations sociales et une dette de 7 milliards de francs CFA accumulés auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Sogatra est également plombée par un effectif pléthorique, un service approximatif.

Pour faire face à ces difficultés, le nouveau PCA semble avoir sa propre stratégie de management. Celle-ci consiste selon lui, «à instaurer une collaboration exemplaire entre le Conseil d’administration et la direction générale». Cette collaboration, estime-t-il, permettra à Sogatra d’améliorer ses performances et redorer son image écornée.

Le secrétaire général du ministère de Transport s’est dit en phase avec la vision du nouveau PCA. Aloise Bekale a exhorté le nouveau PCA à prôner le dialogue et la concertation permanente pour «opérer une grande différence entre l’image peu reluisante actuelle et la  nouvelle image qu’entend arborer la Sogatra dans quelques mois».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW