Le ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, prendra part au 9e sommet des chefs d’État et de gouvernement Afrique-Caraïbe et Pacifique (ACP), prévu du 9 au 11 décembre, à Nairobi, au Kenya.

Le ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, représentera le Gabon au 9e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement Afrique-Caraïbe et Pacifique (ACP), du 9 au 11 décembre au Kenya. © Gabonreview

 

Le 9e sommet des chefs d’État et de gouvernement Afrique-Caraïbe et Pacifique (ACP) se tiendra du 9 au 11 décembre, à Nairobi (Kenya). Il est organisé sous le thème «un groupe ACP transformé et engagé en faveur du multilatéralisme». Le Gabon y sera représenté par son ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze. Cette rencontre se déroule à un moment propice pour le groupe ACP qui s’apprête à finaliser les négociations post-Cotonou et la révision de son acte constitutif, l’Accord de Georgetown.

Elle permettra, entre autres, d’approuver les résultats des négociations en vue d’un nouvel accord de partenariat ACP-UE d’une durée de 20 ans, de réviser les résultats, les impacts des activités du groupe depuis 2016 et faire le point sur la mise en œuvre des engagements pris lors du 8e sommet. Le sommet de Nairobi va également examiner et adopter les modifications apportées à l’Accord de Georgetown.

Les chefs d’État et de gouvernement ACP devront également s’engager en faveur du multilatéralisme, afin d’atteindre les objectifs du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à l’horizon 2030, et répondre ainsi aux besoins actuels et futurs des citoyens des régions Afrique, Caraïbes et Pacifique.

Ce sommet, selon ses organisateurs, est «une occasion unique d’obtenir l’accord de principe des dirigeants ACP en faveur de l’accord post-Cotonou, en vue de sa signature début 2020». Au-delà de sa prise de parole pour réaffirmer la position du Gabon par rapport au thème en débat, le ministre des Affaires étrangères devrait échanger avec ses homologues de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) sur des questions bilatérales et multilatérales.

 
 

1 Commentaire

  1. Serge Makaya dit :

    Même le simple fait qu’il dépense de l’argent pour acheter un billet d’avion pour aller à ces sommets, c’est de l’argent gaspillé. Car c’est le genre d’homme TOTALEMENT IMPRODUCTIF pour notre pays. A Ntare Nzame !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW