La Société de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) a fait une importante dotation aux services déconcentrés du ministère de l’Agriculture et quelques organisations de la société civile, le 28 décembre à Nkok. La dotation permettra d’enraciner davantage la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine).

Quelques-unes des motos-bennes remises aux organisations de la société civile et agents du ministère de l’Agriculture, le 28 décembre à Nkok. © Gabonreview

 

Conformément à son action d’accompagnement des acteurs engagés dans la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine), la Société de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) a fait une importante dotation.

Remise symbolique des clés d’une moto-benne par Biendi Maganga Moussavou. Et, quelques éléments des kits de petit outillage. © Gabonreview

Le 28 décembre à Nkok en effet, du matériel agricole a été remis aux services déconcentrés du ministère de l’Agriculture, ainsi qu’aux ONG Brainforest, IDRC Africa et au Collectif des organisations de la société civile pour le développement et la lutte contre la pauvreté.

Selon le ministre de l’Agriculture, cette dotation vise deux actions. «Celle que vont  mener toutes les ONG en soutien à l’ensemble de notre écosystème de planteurs et coopératives. Et, celle de conseil agricole que va, grâce à cet important don, mener le ministère de l’Agriculture dans le cadre du programme Graine», a affirmé Biendi Manganga Moussavou.

 «Cette remise de matériel, notamment aux services déconcentrés du ministère de l’Agriculture, permettra d’améliorer la présence de notre département auprès des planteurs», a souligné le ministre de l’Agriculture. Le matériel se compose de 205 tricycles (moto-bennes), qui serviront au transport de la production des agriculteurs, mais aussi celui du personnel. En plus des tricycles, 300 kits de petit outillage seront également distribués. Ces kits sont composés de 11 éléments comprenant des machettes, brouettes, arrosoirs, houes, etc. Le directeur général adjoint d’Olam a glissé quelques conseils aux utilisateurs du matériel, notamment les motos-bennes.

 «Lors de l’utilisation des tricycles, il primordial de les assurer préalablement. Le port du casque est également conseillé. Il est important de prendre des dispositions pour la sécurité des utilisateurs», a indiqué Théophile Ogandaga. «Nous exhortons de faire bon usage de ce matériel, pour le renforcement des capacités des utilisateurs, une meilleure production afin de garantir la sécurité alimentaire à notre pays», a-t-il conclu.

 
 

1 Commentaire

  1. AMEN dit :

    Bonne initiative, mais les dons ne nous aiderons pas à nous développez. Pillons les technologies des autres comme il le font avec nos ressources depuis des siècles;
    Les échanges et dons doivent être basés sur le transfert de technologie. Plus de dons d’argent qui seront détournés et ne serviront qu’a nourrir les ventres.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW