Dénonçant l’«amateurisme» et le «manque de professionnalisme» des dirigeants du football gabonais dans l’affaire de l’«avion affrété», le capitaine des Panthères a refusé de prendre part au match face au Soudan du Sud, le 16 octobre à Juba, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019.

Le capitaine des Panthères ne prend pas part au match Soudan du Sud-Gabon, le 16 octobre 2018 à Juba. © s.yimg.com

 

Comme il l’a annoncé 14 octobre, Pierre-Emerick Aubameyang ne prendra pas part à la rencontre face au Soudan du Sud, le 16 octobre à Juba, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. L’attaquant n’a effectivement pas effectué le déplacement avec ses coéquipiers dans la capitale soudanaise, préférant rallier l’Angleterre pour retrouver son club.

Habitué à un niveau d’exigence et de professionnalisme conséquent depuis le début de sa carrière au plus haut niveau en Europe, l’international gabonais n’a pas digéré l’épisode du l’«avion affrété» pour le déplacement des Panthères à Juba. Le FNDS a initialement affrété un avion low-cost au coût «modeste» de 62 millions de francs CFA qui, selon Pierre-Emerick Aubameyang, «ne garantissait pas toutes les commodités nécessaires de voyage pour des sportifs en compétition».

Si le FNDS a finalement décanté la situation en affrétant un autre appareil, le capitaine des Panthères, dénonçant une nouvelle fois l’«amateurisme» et le «manque de professionnalisme» de l’ensemble des dirigeants du football gabonais, a préféré décliné sa participation à cette rencontre décisive dans la course à la Can 2019. Pourvu que l’absence de l’attaquant d’Arsenal ne soit pas préjudiciable aux Panthères, qui se sont relancées dans ces éliminatoires après leur victoire (3-0) face au Soudan au match aller, le 12 octobre à Libreville.

 
 

7 Commentaires

  1. AIRBORNE dit :

    “Dénonçant l’«amateurisme» et le «manque de professionnalisme» des dirigeants du football gabonais dans l’affaire de l’«avion affrété», le capitaine des Panthères a refusé de prendre part au match face au Soudan du Sud, le 16 octobre à Juba” eh oui, voila un petit qui mene par le bout du nez des soient disant emmeergent qui brillent par l’amateurisme, l’incompétence, la vulgarité, l’idiotie et l’imbécilité. En effet, l’équipe des panthères est gérée par la famille Ali, amis et alliés, la preuve est que le responsable du FDS est le beau fils d’Ali, puisqu’il se réclame être le premier garçon de Malika, ensuite pour la pub des panthères, les banderoles sont frappées du visage d’Ali en arrière plan avec pour slogan politique ” Accélérons la victoire des panthères pour la CAN”, donc cette équipe appartient à Ali qui est le président fondateur, l’équipe nationale du Gabon reste néanmoins Azingo nationale avec son stade mythique omnisports Omar Bongo sans Omdinba avec l’entrée même payante à 500 fcfa était bondé de monde et cette équipe faisait des prouesses sans les internationaux que nous avons aujourd’hui. Espérons qu’ils sortiront victorieux de Juba, ce jour.

  2. Eternité dit :

    PEA…cesse de tergiverser et de te croire ou penser irremplaçable…tu dénonces certes des pratiques inacceptables, mais tu ne quittes pas le navire pour abandonner ” tes frères d’armes ” ou les couleurs de ton pays !!!

    Petit, tu es un professionnelle, mais tu es petit d’esprit car je te citerais Georges Wheah en exemple, qui prenait en charge de sa poche les frais de déplacements, d’équipements et de logements du Liberia durant la guerre civile, parce qu’il était le porte étendard de son pays et le joueur le mieux payé….prends en de la graine petit au lieu de faire le yo-yo… tu penses combattre le système avec tes coups de sang un jour je reste, l’autre je pars et ensuite je reviens… ce n’est pas digne d’un patriote !

    PS: Avant de fondre sur moi, demandez vous si pour un capitaine et meneur d’hommes, laisser ses frères d’armes durant la guerre est une preuve de patriotisme ou d’égoïsme personnel?

  3. KIEM dit :

    @eternité, mon cher frère ou soeur, prenez une pause avant de parler. Le Libéria a-t-il les mêmes moyens financiers que le Gabon ? C’est tout à fait normal que Weah ait endossé les charges de son équipe. Combien a-t-on dépensé pour la venue de Messi au Gabon ? Les autres auraient dû suivre l’exemple de leur capitaine, au lieu de baisser la tête vis-à-vis des émergents.
    Emone Aubame Yaya one fam

    • Eternité dit :

      @KIEM, le Gabon a gagné sans PEA et ce mérite ne lui sera jamais accordé si le pays se qualifie pour la CAN car ce match retour a JUBA était celui qu’il ne fallait pas perdre.

      Mon post ne parle pas des imbécillités ni de la gabegie des autorités de tutelles, ni du potentiel économique du Gabon….mon post parle de “sacrifice”, de patriotisme et de respect du peuple et des couleurs du pays !

      Un capitaine qui fait de la politique et menace a tout va de ne plus venir jouer pour son pays au point de quitter la sélection dans un moment crucial, n’est pas comme vous le dites en langue Fang : ” un Homme”…c’est juste un gamin capricieux qui fait de la politique sportive au lieu de mener ses troupes !!!

      On peut ne pas être d’accord avec les actes des autorites mais jamais se croire plus grand que le Pays dont on défend les couleurs!

  4. Jom dit :

    Kiem, tu n’a rien compris du message d’éternité.On est en mauvaise posture dans les qualifs.Peu importe les manquents observes par PEA,le capitaine qu’il incarne devrait garder le morale haut au lieu de jouer au gamin. J’espère que cousin a les mains libres pour ne plus l’appeler.

    • Max dit :

      Jom et Eternité je suis TOTALEMENT de votre avis. Le talent n’est qu’une variable que le travail et la bonne attitude doivent contribuer à affermir. L’amour pour la patrie n’a pas de prix quelles qu’ne soit les raison ou les circonstance. Celui qui fait ta fierté aujourd’hui peut susciter ta honte demain. En dépit d’un début de saison appréciable avec son club, l’actualité récente concernant notre jeune frère PEA n’est marqué que des coups d’éclats puérils (Mépris pour les dirigeants, abandon des compagnons de l’équipe nationale, chantage, goût pour les excès de vitesse et le grosses cylindrées…) Je pense qu’il gagnerait a laisser dans l’opinion une image de lui à la hauteur de son immense talent. Qu’il s’inspire de la lucidité et de l’humilité d’un Mo Salah ou d’un Mbappé plutôt que d’un Benzema dont les incartades lui ont privé d’une Coupe du Monde gagnée sans lui. Nul n’est indispensable et un vrai leader se reconnait dans la qualité de actes posés.

  5. rico2rico dit :

    lorsque vous aurez son talent et si seulement vous y arriver alors vous pouvez parler!!!!pour l”instant il fait ses choix car il n”appartient a personne sinon a lui meme!!!alors foutez lui la paix avec vos critiques bidons de bon gabonais kongossistes!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW