Des responsables du quotidien français ayant organisé en octobre 2015 un forum au Gabon sont cités comme témoins dans une affaire liée à des flux financiers entre le Gabon et la France. L’un d’eux, Pierre Fraidenraich, a été un temps l’associé d’Évelyne Diatta-Accrombessi, l’épouse de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo.

Laurent Joffrin (à gauche) et Pierre Fraidenraich ont récemment été entendus par Tracfin sur le Forum citoyen de Libération à Libreville. © Capture d’écran/Le Figaro

 

Laurent Joffrin et Pierre Fraidenraich ont récemment été entendus dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte, il y a quelque temps, par Tracfin, l’organisme français chargé de la lutte contre la fraude, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Selon La lettre A, le directeur de la rédaction de Libération et l’ex-directeur opérationnel chargé notamment de l’activité événementielle sont cités comme témoins dans une affaire liée à des flux financiers entre le Gabon et la France, enregistrés avant et après le forum de leur quotidien à Libreville, en octobre 2015. Un forum qui, loin d’avoir plu à la majorité des journalistes de Libération ainsi qu’à l’opposition gabonaise, avait semblé avoir pour principaux objectifs de redorer l’image d’Ali Bongo dans son pays et de «permettre au régime gabonais de renouer avec la presse française de gauche». Il s’agissait, en quelque sorte, de préparer l’élection présidentielle d’août 2016.

Au Gabon, ce forum avait été préparé par les services de la présidence de la République, dont le patron à l’époque était l’incontournable directeur de cabinet du chef de l’État Maixent Accrombessi, déjà soupçonné d’avoir perçu des commissions du fabricant français d’uniformes militaires Marck. L’ancien tout-puissant dircab limogé en 2016 a depuis été mis en examen en France pour «corruption passive d’agent public étranger», «blanchiment en bande organisée de corruption passive» et «faux et usage de faux».

Or, dans cette nouvelle affaire liée au forum de Libération à Libreville, il se trouve qu’Évelyne Diatta-Accrombessi, l’épouse de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, était en affaires avec Pierre Fraidenraich jusqu’en 2015. En effet, l’ex-directeur opérationnel du quotidien français a œuvré au lancement de la chaîne panafricaine Edan, propriété de l’épouse de Maixent Accrombessi. Mieux, La Lettre A informe que la société Dinojo SAS, détenue par la famille Fraidenraich, détenait 5% des actions d’Edan. La majeure partie des actions étant détenues par  le fonds TransAfrica Capital du Sud-Africain Ivor Ichikowitz, connu comme l’un des principaux fournisseurs de matériel militaire du Gabon. Maixent Accrombessi aurait-il également été en affaire avec lui quand il était le collaborateur d’Ali Bongo alors ministre de la Défense nationale ? Sa prise de parts dans Edan était-elle un arrangement pour lancer la télévision de son épouse ?

Quoi qu’il en soit, à nos confrères, Pierre Fraidenraich a tenu à préciser : «Ma société familiale détenait 5 % d’Edan en contrepartie de mes travaux et conseils à l’occasion du lancement de la chaîne. Cette participation a été depuis cédée sans aucune contrepartie que ce soit. Je n’ai jamais perçu la moindre rémunération ni touché de dividende d’Edan.»

 
 

5 Commentaires

  1. JACK dit :

    Décidement les escrocs du Gabon sont toujours les memes.. si c’est pas les Français, c’est les autres pays Africains avec les Francais associés.
    Heureusement que ce pays a une richesse des matieres premieres sans fin.. Mon Dieu.. et c’est seulement dommanges que le pays lui même n’en beneficie pas.
    Mais cela doit s’arreter, au Gabon c’est devenu la gymanstique des hommes politique et certains hauts cadres administratifs, et maintenant des hauts cadres de l’armée Gabonaise, c’est pas etonnant quue depuis, personne d’eux ne sort du bois pour donner un avis ..
    PAUVRE GABON

  2. Fille dit :

    Comme c’est ETONNANT ! Pauvre Gabon.

  3. Plutonium 241 dit :

    On s’en doutait beaucoup déjà mais là cette preuve et se faire prendre avec des homoncules pareils Donc la france est au moins aussi corrompue que _______________ ( remplissez avec le pays de votre choix merci ).

  4. Mboung dit :

    Carrément les Accrombessi sic alors !C’est de moins en moins joli, joli, Libération. Qu’en aurait pensé Jean-Paul Sartre ?

  5. Elishaotche dit :

    Il est temps que ces ministres repondent aussi devant la justice. Ça suffit cette façon de martyriser les agents des eaux et forêts pour les protéger.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW