Pour la 6e année consécutive, l’ONG SOS Tabagisme Gabon a lancé, dimanche sur la plage du lycée Léon Mba à Libreville la caravane de sensibilisation baptisée «Vacances sans tabac». Comme pour les précédentes éditions, celle-ci s’adresse principalement aux jeunes.

Un membre de l’ONG SOS Tabagisme Gabon en pleine sensibilisation, le 18 août 2019. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Après la précédente édition ayant impacté plusieurs centaines de personnes, la 6e caravane «Vacances sans tabac» s’est ébranlée, le 18 août, sur la plage du lycée Léon Mba à Libreville. Comme pour les précédentes éditions, celle-ci s’adresse principalement aux jeunes vacanciers. Le choix de cette plage, la plus fréquentée de la capitale, n’est pas anodin, selon Anthony Mba Nkogo. Le président de l’ONG SOS Tabagisme et ses compagnons l’ont, en effet, choisie pour son affluence. «C’est aussi le lieu où plusieurs jeunes, par suivisme ou simplement pour frimer, s’initient à la consommation du tabac», justifie un membre de l’organisation.

«Comme pour les précédentes éditions, cette 6e caravane durera trois mois, avec l’objectif principal est de prévenir l’initiation au tabagisme, en appuyant notre sensibilisation sur la présentation des différentes conséquences de la consommation du tabac», informe Anthony Mba Nkogo. Tous les dimanches, jusqu’au 13 octobre prochain, l’ONG SOS Tabagisme Gabon entend donc sillonner la plage du lycée Léon Mba à la rencontre de potentiels nouveaux consommateurs et dans le but de dissuader les fumeurs de poursuivre.

© Gabonreview

Selon l’ONG SOS Tabagisme Gabon, qui cite les chiffres de l’OMS, «le tabagisme fait 8 millions de morts chaque année dans le monde». Pourtant, l’organisation trouve que la sensibilisation contre ce fléau est encore faible au Gabon, où le gouvernement vient de déclarer «Hôpital sans tabac» le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

«Pour lutter efficacement contre le tabagisme, nous exhortons le gouvernement à augmenter le prix du paquet de cigarettes et d’interdire la vente la cigarette par bâton, pour réduire significativement le nombre de fumeurs», pense le président l’ONG.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW