Michel Rissani, le directeur du tournoi de l’Open de Libreville, version circuit professionnel, a annoncé dimanche le démarrage, ce lundi 24 août 2015 dans la capitale gabonaise, de la 13ème édition de la compétition internationale. En lice  48 joueurs professionnels provenant de 18 pays.

Le staff de la 13ème édition de l’Open de Libreville. © Gabonreview

Le staff de la 13ème édition de l’Open de Libreville. © Gabonreview

 

«Tout est fin prêt pour offrir à nos spectateurs le meilleur», a indiqué Michel  Rissani lors d’une conférence de presse qui réunissait tout le staff technique du tournoi.  Il n’a manqué de souhaiter bonne chance à tous les joueurs qui vont y participer, parmi lesquels trois Gabonais dont  Didier Momo Kassa, champion du Gabon en titre.

Michel Rissani, le directeur du tournoi de l’Open de Libreville, le 23 août 2015. © Gabonreview

Michel Rissani, le directeur du tournoi de l’Open de Libreville, le 23 août 2015. © Gabonreview

L’ambition du meilleur tennisman gabonais est grande. Devenu professionnel  il y a 2 ans, Momo Kassa ambitionne gravir les échelons durant ce tournoi qui  lui offre une bonne opportunité pour marquer davantage des précieux  points. «Je vais commencer d’abord à défendre mes points de l’année dernière et continuer à glaner d’autres», a-t-il déclaré, indiquant qu’il est en bonne forme.

Didier Momo Kassa joue dans la catégorie baptisée, dans le jargon, «les futurs». Il est classé 1400 ATP. Selon les standards, ce classement s’assimile à la troisième division en football.  Le 2ème classement est dénommé «le challenger». Après avoir franchi les deux différentes étapes, (futur et challenger), le joueur est automatiquement classé dans la catégorie senior. C’est le plus grand niveau à l’échelle mondiale.  Enfin, le tennisman pourrait par la suite prétendre jouer dans les grandes compétitions mondiales telles que Rolland Garros et Wimbledon. Pour ce grand rendez-vous le joueur doit se classer 350 ATP.

L’Open de Libreville  se déroulera sur deux semaines au club Saoti et dans les différents sites établis  à cet effet.  Le tournoi constitue une plateforme pour les athlètes Gabonais et internationaux pour glaner des points afin d’accéder à une compétition d’élite. Très optimisme, M. Nozahic,  nouveau coach des panthères du Gabon version tennis, a indiqué que  ses poulains « n’iront pas en victime expiatoire ».

Le Sud-africain Lain Smith, de l’International tennis fédération (ITF), a été retenu comme Juge Arbitre pour ce tournoi que l’on dit en forte progression. Le tennis n’est cependant pas bien vulgarisé au Gabon où il est considéré comme une discipline réservée à une classe sociale aisée.

 

 
 

16 Commentaires

  1. Mangaga dit :

    Bonjour
    Combien de blancs il faut pour organiser un tournoi dans un pays Africain ? les Africains ne sont pas capables eux mêmes d’organiser un simple tournoi de Tennis ? Quand est-ce que cela va changer ?
    RFI est le porte drapeau de la colonisation que ne finit pas ?
    Des blancs, des blancs, partout. Ceci n’est pas de la xénophobie, mais soyons maitre chez nous

    • benjamin jack dit :

      Bonjour Ce n’est pas une question de blancs dans le tennis, ce tournoi est une très bonne chose pour faire découvrir ce sport et cela permet au public de voir des joueurs de bon niveau aussi les organisateurs sont a la base Gabonais et ce n’est pas de tout repos que d organiser ce genre d évènements alors de grâce ne mélangeons pas les choses.
      benjamin

  2. Sandrine dit :

    On espère que les africains pourront tirer leurs épingle du jeu pour gagner .

    • benjamin Jackson dit :

      Chère Sandrine , cela fait plaisir d avoir un commentaire féminin vous êtes la seule les joueurs africains (Afrique noire)peuvent passer 1ou2 tours après ce qui fait la différence c’est le sérieux et la mentalité d être de vrais professionnels ce n’est pas en 1mois d entrainement que les joueurs Gabonais vont faire mieux ce genre de compétitions se prépare minimum 6mois a l avance , tant que les joueurs Gabonais ne seront pas solidaires , bien entrainés vous n aurez pas de résultats car il y a trop de clans et de jalousie et cela tue le tennis

  3. Miss T dit :

    Le Gabon émergent d’Alain Bongo et de ses acolyes. S’il n’a pas des blancs dans ce genre de petit tournoi, il peut mourir.

    • Benjamin Jackson dit :

      ce n’est pas vrai a100% pourquoi? parce que c’est aussi notre faute car certains joueurs pense que sils sont entraines par un coach blanc il y aura un miracle, mais ils oublient que certains coach de tennis Gabonais ont appris a l’étranger et sont mêmes meilleurs, mais ils ne sont pas utilises la fédération de tennis utilise seulement leurs amis qui n’ont pas de compétences juste par copinage ,et ceux qui ont les moyens ne consultent pas les acteurs sur place et gaspillent leur argent sans beaucoup de résultats et cela est dommage si les ressources humaines et financiaires étaient bien utilisées nous serions bien plus loin ne nous contentons pas de la médiocrité alors ne laisser pas le tennis mourir .ceci n’est ni de la faute du President ni des blancs changeons nos mentalités , mais sil veut aider le tennis il est le bien venu

  4. MassMédias dit :

    Ces blancs comme vous dites, ne font rien d’autre qu’exploiter la cupidité des dirigeants, à qui la faute??? Pour le cas du Gabon, l’économie de ce pays s’étant communautarisée, chaque communauté d’expatriés, détenant un pan de cette économie, la gère à huit clos. C’est pourquoi vous remarquerez qu’ils se sponsorisent dans leurs manifestations (c’est leur bizness).
    On ne peut pas en dire autant des nationaux dont le soutien par les autorités dépend du copinage et les résultats depuis l’indépendance tcha! tcha! sont parlant.
    L’Afro basket 2015 est assez parlant, non???

  5. lepositif dit :

    Qui vous a empeche d’organiser pour vous? Les Gabonais, toujours des jeremiades. Manfoumbi Wapacha qui organise depuis plus d’une decenie sa “Nuit des Arts-Martiaux” est surement ” un ex-blanc. Comment il fait? Quand on est pas capable de se bouger on s’engouffre dans des raccourcis a connotation raciste. Si vous vous sentez incapables d’organiser chez vous au Gabon, faites comme eux, allez chez eux organiser pour vous la-bas. Pathetiques.

    • MassMédias dit :

      Ce qui est pathétique très cher, c’est la simplicité de votre résonnement. J’espère de tout cœur qu’il n’émane pas d’un compatriote car connaitre les subtilités du fonctionnement de nos institutions suffit à comprends mon intervention qui est on ne peu plus limpide. La limite de votre compréhension est on ne peux plus évidente au regard de l’exemple que vous prenez. A défaut de demander des explications si vous ne comprenez pas grand chose, je vous serai gré de nous faire l’économie de vos aberrations.

      • lepositif dit :

        MassMedias, vous tenez la le prototype d’arguments des parfaits loosers, la bonne excuse, le fonctionnement des institutions. Encore une fois, Me Wapatcha organisera la 25e edition de sa Nuit des Art-martiaux avec des sponsors, des societes installees au Gabon. Ca c’est du concret. Bouddha Cardot (Que Dieu ait son ame) organisait son Bouddha Show au Gabon. Facile de se refugier derriere des pretextes fallacieux pour cacher son incapacite. Si nos institutions ne vous permettent d’entreprendre, on vit la mondialisation, exportez votre savoir au lieu de pleurnicher car comme dit un dicton texan je cite: ” Ne vous endormez pas sur un rocher parce que vous n’arrivez pas a le casser et etre reveille par le bruit de quelqu’un d’autre qui est en train de le casser”, fin de citation.

        • MassMédias dit :

          Par devoir morale, je vais perdre 5 minutes de mon temps, dans l’espoir d’apporter un peu de lumière dans votre ténébreuse boite crânienne. Faite la distinction entre d’une part, un spectacle de type: Boudha Show, Grande nuit des Art Mart… Qui sont des divertissement au cours desquels, des experts viennent faire des démonstrations. L’organisation de ces évènements ne nécessite que d’important moyens financier. D’autre part, une compétition international qui engage des nations et au moins une institution international à savoir, la Fédération Internationale qui régule la discipline, auquel peux s’ajouter, le CIO, qui est l’institution suprême en matière de sport. A défaut d’emprunter des citations aux antipodes du contexte, si ça ne vous parle pas, je vous conseil vivement de reprendre le chemin du primaire.

          • lepositif dit :

            Avant de me renvoyer au primaire, evitez deja de faire des fautes d’orthographes du primaire. Tchiiiip!!! Toujours dans des theories quand on parle du concret.
            Pour eclairer d’avantage votre lumineuse boite cranienne, le Boudha Show, etait bien une competion de full-contact agrementee d’un spectacle. D’autres federations gabonaises organisent bien des tournois internationaux au Gabon: handball, judo, karate, boxes, etc. C’est quoi votre problemes?

          • MassMésias dit :

            C’est sans espoir, je prêche dans le désert…

  6. Blaise dit :

    J’espère que le vainqueur de cet open sera un Africain .

    • Benjamin Jackson dit :

      Cher Blaise , c’est notre souhait il y a des chances que ce soit un Africain, mais il sera Sud Africain dans cet open aucun joueurs d Afrique noire ne pourra gagner l Afrique du Sud a pris énormément d avance dans le domaine du tennis et ils vivent de ces acquis laisse par l apartheid a cette époque le tennis était réservé aux blancs a noter qu ils ont un joueur classe 15e mondial

  7. Nicolas dit :

    J’espère que les joueurs gabonais s’en sortiront .

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW