Fortes de deux médailles aux dernières compétitions internationales auxquelles elles ont participé, Manuela Nyonda et Célestine Avomo Ella ont présenté leur butin à leur sponsor la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le 19 novembre à Libreville.

Manuela Nyonda (à gauche) et Célestine Avomo Ella autour de Nicole Assélé, le 19 novembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Moment de l’entretien avec les deux athlètes. © Gabonreview

Présentées comme deux promesses du tennis gabonais chez les dames, Manuela Nyonda et Célestine Avomo Ella ont été reçues par la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Une visite non fortuite, les jeunes joueuses étant venues remercier la société qui les sponsorise à travers la Fédération gabonaise de tennis (Fegaten).

«Nous sommes venues remercier la CNSS pour son soutien depuis le début d’année. Mais surtout, nous avons présenté au premier responsable de cette société, le fruit de nos efforts commun avec une médaille décroché lors de notre dernière compétition», a déclaré Célestine Avomo Ella.

Agée de 18 ans et 142e joueuse mondiale ITF (Fédération international de tennis) chez les juniors, Célestine Avomo Ella a atteint la finale de l’Open international de Cotonou, du 12 au 18 novembre. Elle y a décroché la médaille d’argent en perdant en finale contre la française Pauline Payet, 24e joueuse ITF/juniors.

Comme sa jeune collègue, Manuela Nyonda a également remercié la CNSS pour son engagement. «Nous remercions la CNSS du soutien qu’elle nous apporte et nous le lui rendons par de bonnes prestations sur les courts, si possibles avec des trophées», a-t-elle déclaré. Egalement âgée de 18 ans, cette dernière a rapporté une médaille de bronze de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de tennis sur cours, organisé du 5 au 10 novembre à Gaborone, au Botswana.

Le soutien de la CNSS porte essentiellement sur un accompagnement technique qui favorise les meilleures conditions de préparation des deux athlètes au Centre international de perfectionnement de sportifs de haut niveau de Bujumbura, au Burundi, où elles vivent actuellement. L’appui de la CNSS permet par ailleurs à la Fegaten d’inscrire les deux athlètes aux compétitions internationales.

 
 

2 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    Pourvu qu’elle continue à les soutenir ainsi sans bien évidemment attendre autre choses que de la performance et de la reconnaissance parce que comme dit sa propre tante à Nicole Assélé “On vous connait”

  2. Samuel Abessolo dit :

    Juste pour un complément d’information, Nyonda Maria Manuella Lisa est actuellement en sport études à Barcelone depuis 2 ans, pour ces internationaux du Bénin elle a perdu en 1/4 de finale. Quand à Célestine Avomo Ella, elle est pensionnaire du Centre ITF de la fédération internationale de tennis de Nairobi au Kenya, ee est 127e junior mondiale, elle a perdu en finale contre Pauline Payet qui est No 24 française et 527e joueuse mondiale WTA. Merci bien

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW