Un mois après la tentative de coup d’Etat conduite par Kelly Ondo Obiang, le procureur de la République informe du placement sous mandat de dépôt du jeune lieutenant de la Garde républicaine et ses 9 complices présumés parmi lesquels Ballack Obame, jeune cadre de l’Union nationale (UN). Ci-après, le communiqué transcrit d’Olivier N’Zahou.

Kelly Ondo (2e en partant de la gauche) et 9 de ses complices présumés ont été déférés. © L’Union/F.M. Mombo

 

“Comme annoncé au cours de mon précédent communiqué de presse relatif aux évènements du lundi 7 janvier 2019, une enquête judiciaire avait été diligentée par le ministère public aux fins de faire toute la lumière sur cette affaire. A l’issue de cette enquête, les personnes mises en cause ont été déférées au parquet de la République le jeudi 7 février 2019.

Il s’agit de : le lieutenant Ondo Obiang Kelly, l’adjudant Nze Minkom Dimitri-Wilfried, l’adjudant Bidima Manogo Estimé, le sergent-chef Ango Ralem-Abel, l’adjudant Sadibi Ibinga Paul, le maréchal des logis chef-major Afana Ongo Armel-Ulrich, le maréchal des logis chef-major Mvouby Wora Ben-Doedlay, le maréchal des logis chef Mintsa Mi Ona Guy-Roger, le maréchal des logis chef Yoka Gilles et Obame Mebiame Edwin-Ballack.

Au regard des faits commis qui ont gravement troublé l’ordre public, le ministère public a requis l’ouverture d’une information judiciaire pour les chefs d’accusation d’association de malfaiteurs, vol qualifié, atteinte à la sûreté de l’Etat, séquestration et dégradation des biens publics, crimes et délits prévus et punis par les articles 48, 49, 68,193, 194, 250, 292, 295, 332 et 335 du Code pénal gabonais.

Inculpées et suivant l’ordonnance de placement, les personnes susmentionnées ont été toutes placées sous mandat de dépôt par le juge d’instruction militaire à l’effet de poursuivre sereinement les investigations judiciaires.”

 
 

1 Commentaire

  1. AIRBORNE dit :

    Mr Nzaou, Kelly Ondo Obiang et ses complice, sortirons bientôt à la libération de ce pays et toi tu le remplaceras avec ceux qui ont commandité le coup.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW