Ayant obtenu une moyenne de 15,75/20, le Gabon est arrivé 1er du concours régional interscolaire de théâtre baptisé “Regards croisés” organisé par le Bureau régional de l’Afrique centrale de l’Organisation internationale de la Francophonie (Brac-OIF).

Les lauréats du concours “Regards croisés”, le 13 décembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

La cérémonie de remise des prix des compétitions interscolaires régionales de théâtre, organisées par les dix pays membres de l’OIF en Afrique centrale, dans le cadre de l’édition 2019 du concours régional “Regards croisés”, a eu lieu à Libreville le 13 décembre. Le Gabon a occupé la plus haute marche du podium au terme de cette compétition ayant vu la participation de 8 pays sur les 10 inscrits.

Avec un total de 94,5 points pour une moyenne de 15,75, c’est le Collège Calasanz de Libreville qui a en effet ravi la première place, suivi par le Lycée Maria Manuela Margarido de Sao-Tomé de Sao-Tomé et principe (14,25) et du Collège évangélique de N’Djamena du Tchad (13,91). Les établissements du Cameroun (13,58), de la Guinée équatoriale (12,83) et de la RDC (11,16) sont arrivés au bas du tableau. Les participants ont été évalués sur quatre principaux critères : la connaissance du thème abordé, la qualité du document audiovisuel, l’originalité et la pertinence du scénario et le décors.

Les scénarii des établissements participants devaient s’articuler autour de deux sous-thèmes : “Les bienfaits des réseaux sociaux pour la jeunesse” et “Les méfaits des réseaux sociaux sur la jeunesse”.

Créé en 2012, le concours régional “Regards croisés”, a pour objectif, selon Boubacar Noumansana, de «stimuler la réflexion croisée des jeunes d’Afrique centrale et à les inciter à s’exprimer en français sur des enjeux qui les concernent». «En organisant cette édition sur le thème : «Jeunesse et Réseaux sociaux», le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale a voulu relayer l’Initiative sur le Vivre ensemble lancée en mars 2016 par la Francophonie en réaction, au phénomène croissant de radicalisation violente (religieuse, idéologique et politique) des jeunes et à la multiplication des actes terroristes survenus dans l’espace francophone», justifie le Représentant régional de l’OIF pour l’Afrique centrale.

A travers le concours “Regards croisés et le choix du thème de l’édition 2019, les organisateurs ont eu pour objectifs d’«apprendre aux jeunes à savoir tirer profit des réseaux sociaux» ; d’«attirer l’attention des jeunes sur les méfaits des réseaux sociaux» et d’«encourager la lutte contre le discours de la haine et la diffusion des fausses informations (infox) sur les réseaux sociaux».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW