Après un 1er semestre 2019 relativement terne, Total Gabon a entamé le second sur les mêmes bases. Le chiffre d’affaires du 3e trimestre 2019 s’est établi à 205 millions de dollars, en baisse de 16% par rapport à celui du 2e trimestre 2019. Total Gabon a expliqué cette contre-performance par «la baisse du prix de vente moyen et des volumes vendus».

Malgré des performances globalement en baisse au 3 e trimestre, Total Gabon a augmenté son résultat net à 17 millions de dollars, contre 15 millions de dollars au 2e trimestre. © REUTERS

 

Total est toujours à la recherche d’une pioche totale pour effacer une contre-performance qui perdure depuis trois trimestres. Au rang des contrecoups figure la part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon. Au 3e trimestre, celle-ci s’est élevée à 31 700 barils par jour, en baisse de 5% par rapport au 2e trimestre. «Cette baisse s’explique principalement par une indisponibilité partielle des installations liée à des problèmes de compression et d’ensablement sur le secteur non opéré de Grondin, le déclin naturel des champs», a indiqué la société pétrolière.

Une tendance baissière qui s’observe également au niveau des investissements pétroliers. Ceux-ci se sont chiffrés à 21 millions dollars au 3e trimestre, en baisse de 38% par rapport au 2e trimestre. Malgré ces mauvaises nouvelles, Total Gabon a légèrement dopé son résultat net au 3e trimestre. Celui-ci a augmenté de 17 millions de dollars, contre 15 millions de dollars au 2e trimestre. Idem pour le flux de trésorerie d’exploitation du 3e trimestre, qui s’est établi à 157 millions de dollars, une hausse significative par rapport au 2e trimestre.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW