Accompagné des Kakatsitsi Master Drummers, Mbilou, un «Nganga» gabonais s’est récemment produit en spectacle à Wick, petite ville portuaire au sud de l’Écosse. L’artiste a fait découvrir au public local plusieurs sonorités issues du bwiti.

Mbilou en compagnie de deux batteurs Kakatsitsi Master Drummers. © johnogroat-journal.co.uk

 

Mbilou sur scène, a conquis le public ovationnant les artistes. © johnogroat-journal.co.uk

Situé au sud de l’Écosse, la petite ville portuaire de Wick, au sud de l’Écosse, a goûté aux sonorités d’un rite initiatique très répandu Gabon : le bwiti. «Guérisseur spirituel», musicien et danseur, Menvie-Me-Ndong, plus connu sous le nom de Mbilou, s’est récemment produit en spectacle dans cette ville de 7000 âmes.

Accompagné des Kakatsitsi Master Drummers (Ghana), un des principaux groupes de batteurs traditionnels d’Afrique, Mbilou a servi au public une performance spectaculaire, riche en danse, au rythme des tambours et instruments musicaux du terroir gabonais. Un cocktail hypnotique aux influences bwiti et funky qui semblait sortir des profondeurs de la forêt gabonaise.

Sur scène, l’artiste gabonais a joué du Mungongo (l’archet à la bouche) et le Ngoma-Ngombi (la fameuse harpe qui parle aux ancêtres). Une soirée durant laquelle le public a été témoin des effluves d’une culture ancienne, portée par une valeur universelle commune à toutes les cultures : le respect pour la vie et pour la nature. «Bassé !», a simplement déclaré Mbilou à la fin de sa prestation.

Ce spectacle s’inscrit dans le cadre du programme d’automne du Lyth Arts Centre (Lac), un centre artistique basé en Écosse. Chaque année, de mars à décembre, il présente un programme de spectacles live et arts visuels d’Écosse, du Royaume-Uni et du reste du monde.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW