Les agents de l’Office central de lutte anti-drogue (Oclad), antenne de Ntoum, ont interpellé lors d’un contrôle de routine au poste de Meyan, le 15 février dernier, deux trafiquants d’origine chinoise. Ils détenaient des bracelets d’ivoire.

Les bracelets d’ivoire et les dents de panthères récupérés à Zhang Guofu et Li Xingwu, présumés trafiquants d’espèces intégralement protégés. © D.R.

 

Zhang Guofu et Li Xingwu. © D.R.

Lors d’un contrôle de routine, les agents de l’Oclad sont tombés sur une grosse surprise. Deux Chinois, Zhang Guofu, 54 ans, chauffeur et Li Xingwu, 47 ans, chaudronniers, tous employés dans une entreprise forestière, transportaient 2 bracelets, 35 perles, 1 bracelet perlé d’ivoire et 4 dents de panthère.

Grâce à une fouille banale de leur véhicule, les flics ont découvert cet ivoire transformé et ces dents de panthère dissimulées dans une boîte à bord de la voiture. Le propriétaire de ces bijoux, Li Xingwu, a déclaré les avoir achetés auprès d’un villageois gabonais dont il ignore l’identité. Or, selon les agents, tout porte à croire que ce dernier aurait personnellement transformé l’ivoire brut en bijoux, avec une certaine dextérité.

Li Xingwu serait en fin de contrat avec la société qui l’employait. Les agents notent que ce n’est pas un cas isolé. Selon un communiqué de l’ONG Conservation Justice «les Chinois en fin de contrat ont pour habitude de rentrer en Chine avec les bijoux en ivoire. Cette pratique prouve qu’ils ont des outils nécessaires pour la transformation de l’ivoire brute».

Les deux Chinois seront présentés devant le procureur de la République pour répondre des faits de détention et transport de bijoux et produits issus de deux espèces intégralement protégées, en violation des dispositions des articles 92 et 274 du Code forestier.

 
 

1 Commentaire

  1. Ikobey dit :

    Qui sont les vendeurs ? N’a-t-on jamais vu un Gabonais se faire inquiéter pour un bracelet en ivoire ? je ne minimise pas l’infraction, mais je pointe la manipulation par la stigmatisation du fait que les auteurs de l’infraction soient chinois. La lune de miel Gabonais / Chinois prend-t-elle fin doucement ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW