Pris en flagrant délit de trafic d’ivoire, un jeune couple a été interpellé par la Police judiciaire (PJ), le 27 août à Fougamou, dans la Ngounié. Agés respectivement de 22 et 24 ans, Marie-Laure Motambi Ngoubou et Sylla Demba risquent jusqu’à 10 ans de prison.

Un jeune couple a été pris en flagrant délit de trafic d’ivoire, le 27 août 2019 à Fougamou (illustration). © conservation-justice.org

 

Un jeune couple a été pris en flagrant délit de trafic d’ivoire, le 27 août 2019 à Fougamou (illustration). © conservation-justice.org

L’antenne de la Police judiciaire (PJ) dans la Ngounié vient de réaliser une grosse prise à Fougamou. Une jeune femme et son conjoint ont été pris en flagrant délit de trafic de pointes d’ivoire, le 27 août. Agée de 22 ans, Marie-Laure Motambi Ngoubou et son amant Sylla Demba (24 ans), ont été conduits à Mouila et placés en garde à vue dans les locaux de la PJ.

Les présumés trafiquant seront ensuite transférés à Libreville pour être présentés devant la formation spéciale du Tribunal de Libreville. Ils risquent jusqu’à dix années de prison. Accompagné d’éléments de la direction provinciale des Eaux et Forêts et l’ONG Conservation Justice, les agents de la PJ ont été alertés par une source anonyme.

Arrivée à Fougamou en début après-midi, le 27 août, c’est aux environs de 15 heures que l’équipe parviendra à arrêter Marie-Laure Motambi Ngoubou, en possession de trois pointes d’ivoire qu’elle s’apprêtait à vendre. La jeune fille tentera de se disculper, en affirmant ne pas connaître le contenu du carton dans lequel étaient dissimulées les pointes.

La jeune fille finira par dénoncer son complice et amant. Ce dernier sera appréhendé à son tour au village, à Sindara, alors qu’il attendait l’argent issu de la vente. Une nouvelle prise qui interpelle sur l’ampleur du trafic d’ivoire dans le pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW