2018 a marqué les 72 ans de la desserte Libreville-Paris-Libreville par Air France. Une année au cours de laquelle les tarifs vers Paris ont enregistré leur seuil le plus bas, sans sacrifier le savoir-faire de qualité propre à la marque.

© D.R.

 

1946-2018, 72 ans que la compagnie aérienne Air France dessert sans interruption Libreville et Paris. Selon les responsables d’Air France, l’on est clairement face une idylle reposant avant tout sur un contrat de confiance bâti sur plusieurs décennies et qui s’inscrit comme la première valeur ajoutée de la compagnie aérienne.

Louise Audyll Ongoum, la directrice d’Air France Gabon. © D.R.

Une histoire d’amour laissant transparaitre l’attachement des Gabonais à la marque Air France et inversement. En 2016, Air France avait d’ailleurs organisé une exposition mémorable dans la capitale gabonaise. Intitulée «70 ans aux côtés des Gabonais», celle-ci retraçait à travers le temps, la maturation de la ligne Libreville-Paris.

En 2018, Air France a mis un point d’honneur à baisser significativement ses tarifs vers Paris, sans sacrifier le savoir-faire de qualité propre à la marque. Il en résulte notamment une baisse du tarif moyen en classe économique, qui a chuté de 8% par rapport à 2016. En octobre dernier, d’ailleurs, la compagnie aérienne a lancé une promotion tarifaire, l’une des plus compétitives jamais proposées.

«Malgré une période économique difficile pour le Gabon, Air France continue à maintenir la desserte quotidienne de ses vols Libreville-Paris-Libreville», a affirmé la directrice d’Air France Gabon. «Il est important pour nous de continuer d’offrir à nos clients gabonais une ligne directe et journalière vers la France», a ajouté Louise Audyll Ongoum.

Un attachement au Gabon consolidé notamment en 2015, lorsque le pays a été l’une des premières destinations à bénéficier des nouvelles cabines «Best» sur le Boeing 777. Dans cette cabine, en effet, Air France a créé un véritable «cocon» en plein ciel, symbole de sa montée en gamme en classe Business développée autour du concept trois «F».

Il s’agit du «Full Flat» avec un lit en position parfaitement horizontal ; le «Full Access» reposant sur un accès direct à l’allée pour chaque passager ; et, le «Full Privacy» caractérisé par un espace privé complet incluant un bureau, une table généreuse et un lit, à l’abri des regards extérieurs. Tout ceci vise à garantir au client, «confort et bien-être tout au long du voyage», a conclu Louise Audyll Ongoum.

Avec sept vols par semaines entre Libreville et Paris, Air France transporte en moyenne 130 000 passagers par an sur cette desserte. Au Gabon, la compagnie aérienne a créé 10 000 emplois indirects.

 
 

2 Commentaire

  1. Ikobey dit :

    Faux, Air France ne vient au Gabon que depuis l’absorption d’UTA par Air France en janvier 1992.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW