Une nouvelle compagnie de transport public, Trans-URB, sera lancée en août prochain pour appuyer la Société gabonaise de transport (Sogatra) à Libreville et dans les communes voisines.

Le Trans-URB, une nouvelle compagnie publique de transport urbain, devrait être lancée en août 2019 (illustration). © D.R.

 

Le ministère des Transports et du Tourisme l’assure, les choses sont fin prêtes et une première flotte de 300 bus devraient être mise en circulation en mi-août prochain. Ces véhicules seront floqués aux couleurs de «Trans-URB», une nouvelle compagnie publique de transport urbain qui desservira les communes de Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum.

Présentée et adoptée par le Conseil des ministres, le jeudi 13 juin, la création de cette nouvelle compagnie de transport public vise à «palier la difficulté de mobilité des populations» vivant et travaillant dans les quatre communes, précise le ministère des Transports. La société devrait permettre de créer 500 emplois nationaux.

Le gouvernement devrait être accompagné dans ce projet par le fabricant belge VanHool. En avril dernier, Justin Ndoundangoye s’était rendu en Belgique pour rencontrer les dirigeants de cette société. Une signature de convention entre les deux parties avait été alors évoquée.

 
 

7 Commentaires

  1. Meviane Lorraine dit :

    Vous pouvez faire venir mille sociétés de transport ou créer deux milles, aucune ne tiendra longtemps tant que la gestion sera confiée à des incapables et que cet Ali mettra son nez pour demander de l’argent pour enfin la faire tomber ou la céder à Olam. Il a cédé à Olam le Fléron du Gabon : la SNBG. La conséquence c’est le kevazigo qui fait la une. Ces conteneurs sont stockés au port avant la mort de la SNBG. Une affaire que Mr OKANA, ex DG de la SNBG, SG des eaux et forêts connait très bien. Il est très impliqué dans cette affaire.

  2. Meviane Lorraine dit :

    Ce genre de bus ne rouler que entre owendo et Libreville par voie express. L’état de la route ne leur permet pas d’aller à Ntoum. Il faut plutôt de coaster pour transporter les paniers et autres marchandises.

  3. Samuel nouveau dit :

    Ça si ça concrétise c est vraiment une bonne nouvelle. Les chauffeurs de taxis ne pourront plus dicter leur loi. Bravo à Mr le ministre des transports. Continuer a poser de tels actes bénéfiques pour le peuple.

  4. Jacqueline dit :

    Ces bus ont l’air très bien mais le problème reste celui de la gestion et la maintenance. J’espère que dans ces 500 emplois, il y a aussi les réparateurs et autres métiers liés à la remise en service des bis en panne. Ils ne restent malheureusement pas toujours flambants neufs…
    L’objectif n’est pas d’avoir un cimetière de bus dans quelques années!
    J’espère que le modèle économique est viable pour permettre une exploitation sur la durée.

  5. le nouveau dit :

    pourquoi du neuf alors que la Sogatra existe ?
    Gabégie

  6. MONSIEUR A dit :

    Franchement, c’est mettre la charrue avant les bœufs.

    Le problème du transport en commun à Libreville et ses environs est connu de tous: PAS DE ROUTES FIABLES. Cette nouvelle société risque de connaître le même sort que la SOGATRA.

    Les axes rentables à tout moment de la journée sont:
    1- GARE ROUTIERE – NZENG AYONG (en faisant la boucle du quartier)
    2- GARE ROUTIERE – AEROPORT (en passant par NKEMBO et DERRIERE LA PRISON)
    3- GARE ROUTIERE – LA SNI (en passant par les AKEBES)
    4- GARE ROUTIERE – LA SNI (en passant par la voie EXPRESS)
    5- GARE ROUTIERE – PK12
    6- GARE ROUTIERE – OWENDO (en passant par la voie EXPRESS)

    Les voies sont étroites sur ces différents axes et ce type de bus risque de ne pas être rentable à long terme.

  7. AWANGUI GLENN dit :

    Dans ce domaine il faut que les autorité compétente pensent à la gestion de ces flottes; il faut là competire sur la maintenance de ces bus il ne suffit pas d’en avoir des millier des bus mais savoir comment les entretenir pour que cela demeure à long terme et non à court terme. la gestion logistique sera la plus indispensable dans ce domaine.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW