Ressenti dans certains quartiers de Libreville ainsi qu’à Port-Gentil et à Cocobeach, le tremblement de terre du jeudi 19 décembre n’est pas le premier qu’ait subi le Gabon, rappelle le ministère des Eaux et Forêts qui assure que celui-ci n’est en rien dangereux pour les populations.

Vue de Libreville, la capitale du Gabon. © Jorelov Pictures Gabon

 

Le séisme a été ressenti à Libreville, à Malabo et à Yaoundé. © Notre-planete.info

Plus de peur que de mal. Le séisme survenu jeudi et ressenti au Gabon, dans certains quartiers de Libreville ainsi qu’à Port-Gentil et à Cocobeach «représente un niveau de danger très faible», assure le ministère des Eaux et Forêts dans un communiqué. Si le département ministériel dirigé par Pr Lee White affirme qu’«il n’y a rien à craindre pour les populations», c’est que ce séisme est survenu très loin de la capitale gabonaise, soit à 204 kilomètres de Libreville, alors que «l’épicentre est situé à 90 kilomètres de Santo António (Sao Tomé-et-Principe)».

Mesuré sur l’échelle de Richter, ce séisme était d’une magnitude de 5,5 à l’épicentre, de 3 à Santo António et de 2 à Libreville, précise le gouvernement gabonais, qui ajoute que «la secousse de Santo António n’a enregistré aucun dégât matériel ou humain, aussi bien à Libreville que dans cette ville».

Le ministère des Eaux et Forêts rappelle par ailleurs que «le Gabon a déjà vécu d’autres séismes de ce genre et de très faible magnitude, dont le dernier enregistré date d’il y a à peu près 15 ans».

 
 

2 Commentaires

  1. […] article Tremblement de terre : «Il n’y a rien à craindre», assure le gouvernement est apparu en premier sur Gabonreview.com | Actualité du Gabon […]

  2. moundounga dit :

    Bjr. Question fermée. Pourquoi nos spécialistes n’ont pas prévu cela ? car comme on supprime les produits avariés pour prévenir d’éventuelles maladies, l’on devrait aussi avoir une surveillance satellitaire pour ce genre de phénomène.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW