L’équipe rwandaise de cyclisme souhaite remporter la Tropicale en 2020, comme c’était le cas il y a deux ans. L’équipe dirigée par Felix Sempoma croit fortement en ses chances.

Les cyclistes rwandais (photo) souhaitent remporter la Tropicale 2020. © isurape.com

 

Le Rwanda souhaite être sur la plus haute marche du podium à l’issue de la Tropicale 2020, comme en 2018 lors de la 13e édition. Cette année-là, Joseph Areruya est devenu le premier Rwandais à remporter la célèbre course africaine, après avoir conservé le très convoité «Maillot Jaune» dès la quatrième étape. Un exploit que l’équipe rwandaise souhaite rééditer cette année.

Une ambition clairement déclinée par l’entraîneur de l’équipe. Il a exhorté ses coureurs à rester concentrés et être prêts pour la compétition qui s’annonce rude. «Nous avons déjà goûté à la victoire au Gabon, donc nous savons que c’est possible. Nous devons juste avoir l’esprit concentré et travailler dur et intelligemment étape après étape», a déclaré Felix Sempoma, relayé par The New Times.

Prévue en sept étapes, sur une distance record de 1035 kilomètres, la course se déroulera du 20 au 26 janvier à travers cinq provinces du Gabon, avec une incursion au Cameroun voisin. À moins de 20 jours du coup d’envoi de la compétition, Joseph Areruya et ses coéquipiers sont en pleine préparation.

«Nous avons eu récemment un bon programme de préparation de la compétition. Nous avons encore deux semaines d’entraînement, et nous voulons les utiliser correctement pour être au mieux de notre forme avant la course. Mais nous sommes presque prêts pour le défi», a confié le vainqueur de la Tropicale 2018. Les concurrents sont prévenus.

La course gabonaise donnera le coup d’envoi du calendrier de l’UCI Africa Tour. 15 équipes (sept équipes professionnelles et huit pays) prendront part à la Tropicale 2020. Au total, 90 coureurs représentant 17 pays différents, seront au départ de la première étape de la course, Bitam-Ebolowa (150 km).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW