L’arrivée, hier à Mongomo (Guinée Équatoriale), de la 5è étape de la  14è édition de la Tropicale Amissa Bongo a été un moment historique et exceptionnel pour ce pays. Née et ayant évolué au Gabon, la petite reine qui traverse l’équateur foulait, pour la première fois, le sol équato-guinéen, contraignant la diplomatie à s’inviter dans le sport.

La tribune officielle à Mongomo, au moment du speech du Premier ministre de Guinée Équatoriale, le 25 janvier 2019. © Gabonreview

 

Ce fut une ambiance de folie à la tribune officielle de Mongomo. Les trois heures de course de la 5è étape de l’édition 2018 de la Tropicale Amissa comportait une incursion de 100 km environ en Guinée Équatoriale, s’achevant à Mongomo.

En haut, Poignée de main entre le vice-président gabonais et le Premier ministre équato-guinéen. En bas, le ministre gabonais des Sports, le 25 janvier 2019 à Mongomo. © Gabonreview

Les autorités politiques des deux pays, notamment celles du Gabon, ont relevé l’évènement de leur présence à la tribune officielle de cette ville. En tête desquelles le vice-président de la République Pierre-Claver Maganga Moussavou, chef de la délégation gabonaise. Il était accompagné du ministre d’État en charge du Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze qui, a joué un rôle déterminant pour la réalisation de ce cette 5e étape (Bitam-Mongomo) longue de  126 km.

Tony Ondo Mba, ministre gabonais de l’Eau et de l’Energie, qui a donné le donné le départ à  Bitam a également effectué le déplacement de Mongomo pour vivre l’arrivée. À ses côtés, le ministre délégué des Sports, Arsène Édouard Nkoghé, mais aussi le gouverneur du Woleu-Ntem, Joël Ogouma, ainsi qu’Igor Simard, l’administrateur du FNDS.

Satisfait de la collaboration de la Guinée Équatoriale, Bilie-By-Nze a rendu hommage aux autorités de ce pays pour avoir bien voulu accepter d’accueillir l’évènement cycliste. «Par mon nom, le peuple gabonais remercie les autorités politiques guinéennes, qui souhaitent revivre d’ailleurs ces moments l’année prochaine à travers deux étapes», a-t-il déclaré à la presse venue à sa rencontre. Le ministre gabonais a souhaité qu’une équipe guinéenne rejoigne le peloton l’année prochaine, ce qui ne rendrait la fête que plus belle. Maganga Moussavou, au nom du Gabon, est intervenu à la tribune pour rappeler la collaboration sportive entre les deux pays, depuis la co-organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football en 2012.

Le Premier ministre de Guinée Équatoriale avait déjà, pour sa part, indiqué que son «pays est prêt pour le rendez-vous du donner et du recevoir. Nous sommes prêts à tout moment à donner le coup de main qu’il faudra à n’importe quelle circonstance. Il y a un des journalistes qui l’a dit, bien clair : le Cameroun, le Gabon, la Guinée Équatoriale, main dans la main

 
 

1 Commentaire

  1. […] Click here to view original web page at Tropicale Amissa Bongo : Des autorités gabonaises à Mongomo […]

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW