À un mois du coup d’envoi de la 15e édition de la Tropicale Amissa Bongo, les cyclistes gabonais se préparent à Franceville. Durant un mois, Abraham Olano et ses poulains vont préparer la compétition aux frais du ministère des Sports. Ils ont reçu de l’Union cycliste internationale (UCI) une dizaine de vélos.

Un cycliste gabonais, lors sur la Tropicale Amissa Bongo en 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

La situation semble se normaliser pour les cyclistes gabonais. L’équipe gabonaise va entamer dès le 24 décembre sa préparation à Franceville, dans le Haut-Ogooué. Durant un mois, Abraham Olano et ses poulains vont préparer la compétition avec un peu plus de sérénité, grâce au financement du ministère des Sports.

Côté équipement, les Panthères ont reçu un appui de l’Union cycliste internationale (UCI), à travers une dotation composée d’une dizaine de vélos et équipements complémentaires. Bien que cette préparation démarre à un mois de la complétion, les choses se présentent un peu mieux par rapport à certaines éditions.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW