Forte de six coureurs et un staff de trois membres, l’équipe du Rwanda sera très scrutée lors de la Tropicale 2019. Les regards seront notamment tournés vers Joseph Areruya, champion en titre de la course cycliste internationale.

Joseph Areruya sera la tête d’affiche de l’équipe du Rwanda à la Tropicale 2019. © chroniqueduvelo.fr

 

Le Rwanda a levé le voile sur ses représentants à Tropicale 2019, du 21 au 27 janvier au Gabon. Le pays a annoncé une équipe de six coureurs, dont le champion en titre de la compétition cycliste, Joseph Areruya. Le jeune cycliste de 22 ans est actuellement dans un camp d’entraînement résidentiel au centre Africa Rising dans le district de Musanze, dans province Nord du Rwanda.

Une mise au vert qu’il partage avec Samuel Mugisha, champion en titre du Tour du Rwanda. L’équipe comprend également Bonaventure Uwizeyimana, vainqueur du Tour du Cameroun en 2018, le champion national Didier Munyaneza et le très prometteur Jean Claude Uwizeye. Mais également, le jeune Yves Nkurunziza, le seul Rwandais à faire ses débuts dans la course gabonaise.

L’équipe sera de nouveau dirigée par l’entraîneur adjoint de l’équipe du Rwanda, Felix Sempoma, qui l’a guidée vers l’héroïsme de l’an dernier. Elle comptera également dans ses rangs le soigneur Patrick Kayinamura et le mécanicien Theoneste Karasira.

«L’entraînement se déroule très bien, l’ambiance dans l’équipe et l’attitude des coureurs au camp est excellente», a déclaré l’entraineur titulaire de l’équipe du Rwanda. «Nous avons pu mettre en place de nouvelles mesures telles que l’entraînement musculaire spécifique au gymnase, et les coureurs réagissent bien. Nous travaillons tous bien ensemble», s’est réjoui Sterling Magnell sur newtimes.co.rw.

Ce dernier a espéré que l’équipe réalisera de belles performances pour le début de saison 2019. «Nous attendons avec impatience de voir les résultats en chiffres en janvier à La Tropicale et en février sur notre propre Tour du Rwanda», a conclu le tacticien américain.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW