La Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba (FAABO) organise depuis le 1er et  jusqu’au 6 avril prochain, en collaboration avec les Fondations Claros et Barraquer d’Espagne, la troisième édition de la caravane médicale consistant à administrer des soins gratuits aux populations démunies.

 

Une caravane médicale gratuite de la Fondation Amissa Bongo pour les démunis

Depuis l’ouverture de cette semaine de consultations et de soins gratuits, les populations de Libreville, de ses  environs et même celles venues de l’intérieur du pays, investissent les locaux du Centre d’accueil St-Joseph d’Angondjé, dans le 1er arrondissement de Libreville, siège de cette action. Ici, tous aspirent à recevoir des réponses, ou du moins des propositions de solutions, aux pathologies qui les rongent. D’autant que cette caravane a pour ambition de prendre en charge des maladies relatives au mal des yeux, des oreilles, etc.

Le président Exécutif de la FAABO, Solange Mabignath qui salue par ailleurs cette collaboration avec les partenaires espagnols, a relevé que cette troisième édition «vise à s’investir énormément sur les œuvres humanitaires». Cette action mobilise des spécialistes espagnols et gabonais qui s’activent pour soutenir l’initiative de la fondation. Ainsi, le Dr Jean Luc Kaine, anesthésiste a indiqué que «ces interventions concernent les pathologies rares telles que la cataracte dont l’intervention coûte excessivement chère et ne peut être opérée sur place».

Outre le docteur Kaine, le Dr Agaya, ophtalmologue, a quant à lui expliqué qu’«il est vrai que nous essayons de recevoir et de traiter le maximum de patients qui se présentent à nous, avec ce dont nous disposons, mais nous faisons plus de la sensibilisation afin d’amener les gens à être un  peu plus regardant sur  leur santé».

Le travail des spécialistes sur ce terrain consiste de ce fait à consulter, à pratiquer des opérations si nécessaires et à fournir les médicaments, le tout gratuitement, pour soulager les maux des patients.  «C’est une initiative salutaire pour nous les démunis. Cela fait trois mois que je suis malade et faute de moyens je n’ai pas pu me rendre à l’hôpital», a témoigné un patient satisfait d’avoir reçu des soins et des médicaments.

Association à but non lucratif, la FAABO a été créée pour perpétuer la mémoire de mademoiselle Albertine Amissa Bongo Ondimba, fille du défunt président gabonais Omar  Bongo Onimba. La fondation a créé un centre d’accueil (le Centre d’Accueil Saint-Joseph), d’information et de formation pour des jeunes filles sans appui familial. Globalement, elle a pour objet la promotion des activités se rattachant directement ou indirectement à l’objet social, notamment par le développement d’actions ponctuelles ou récurrentes, médicales et humanitaires, en direction des populations gabonaises.La FAABO est aussi le partenaire principal de la course cycliste internationale, la Tropicale Amissa Bongo, qui se déroulera cette année du 24 au 29 avril 2012.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW