Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, était ce samedi dans différents marchés de la capitale gabonaise. Le chef du gouvernement est allé encourager les femmes à leur autonomisation. De même, il en a profité pour les sensibiliser sur le fonctionnement des institutions de la République.

le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, sur un marché de Libreville, le 9 mars 2019. © Primature-Gabon

 

Le Premier ministre discutant avec une commerçante. © Primature-Gabon

A la suite de la célébration, hier, de la Journée internationale de la femme, le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale, s’est rendu successivement ce samedi au marché banane du carrefour B2, du Pk 8, au marché du Pk 12 et de Nzeng Ayong. Par cette descente inopinée sur les différents marchés, Julien Nkoghe Bekale a voulu rendre un hommage particulier aux femmes commerçantes gabonaises pour leur dynamisme et courage au lendemain de la célébration de la journée internationale de la femme.

«Par cette visite inopinée, j’ai voulu rendre hommage à la femme gabonaise commerçante pour son dynamisme et son courage. Il s’agissait de faire passer un message sur les priorités du gouvernement à l’endroit du nouvel édile de Libreville notamment le problème de salubrité publique, d’hygiène publique et de propreté de la ville car ces ordures proviennent en partie des marchés publiques».

Le gouverneur de l’Estuaire et le maire de Libreville, en compagnie du Premier ministre. © Primature-Gabon

Accompagné du gouverneur de la province de l’Estuaire, Rigobert Ikambouayat Ndeka, et du maire de la commune de Libreville, Léandre Zué, le chef du gouvernement est allé constater les conditions dans lesquelles ces femmes exercent leurs activités. Du carrefour B2, en passant par le marché du Pk 12, Pk 8 et de Nzeng Ayong, le constat est presque le même. Entre promiscuité, insalubrité, occupation illégale de la voie publique, absence d’eau, problèmes d’électricité, d’inondations et d’insécurité dans ces lieux, Julien Nkoghe Bekale a rassuré ses interlocuteurs sur les mesures que comptent mener son gouvernement.

«Le maire est avec moi, il a entendu les doléances des commerçantes. Il va établir un plan d’actions qu’il soumettra au gouvernement et nous allons répondre progressivement aux préoccupations évoquées par ces compatriotes», a indiqué le chef du gouvernement.

Il a aussi profité de cette occasion pour délivrer un message à l’endroit des commerçantes et  des populations présentes sur l’état de santé du président de la République, Ali Bongo Ondimba, «le Président de la République se porte bien. Les institutions sont en place. Le gouvernement et le parlement fonctionnent bien. Les maires seront installés dans les tout prochains jours. Le gouvernement travaille et le Président de la République va bientôt nous retrouver», a rassuré Julien Nkoghe Bekale.

Pour lui, il n’y aura pas de vacance du pouvoir au Gabon, car Ali Bongo Ondimba reste le Président de la République. «Je profite de cette occasion pour mettre en garde les compatriotes qui continuent à évoquer l’éventualité d’une vacance du pouvoir». D’un ton ferme, le chef du gouvernement à sonner la fin de la récréation.

Communication de la Primature

 
 

13 Commentaires

  1. Ulys dit :

    Il arrivera un jour où le ridicule de certaines personnes finira par leur causer une fatigue sévère… Comprenne qui voudra…

  2. Isabelle dit :

    Le peuple gabonais est-il vraiment IDIOT pour continuer à croire aux bonimenteurs ?

  3. Alfred POTIER dit :

    Bonsoir aux gabonais,

    J’ai longuement vécu au Gabon : de 1970 à 1995. Je travaillais dans les renseignements (détaché militaire français au service des renseignements du Gabon appelé encore B2).

    Je trouve personnellement qu’il faut qu’on cesse de vous mentir. Le président Ali Bongo est mort en Arabie Saoudite au mois d’octobre 2018. Sa dépouille se trouve à Londres. On vous cache la vérité. Et je trouve personnellement qu’il faut que l’état français cesse ces mensonges.

    Un conseil à donner: si vous ne voulez plus d’un président imposé par la France, évitez d’aller encore à une élection présidentielle. Vous allez vous faire avoir de nouveau. La France vous imposera son candidat.

    Pour éviter ce scénario lugubre, réglez le contentieux de l’élection présidentielle de 2016. Que Jean Ping gère votre pays pour le peu de temps qui lui reste. Et passez à une nouvelle république. Vous éviterez ainsi un bain de sang.

    Je reconnais que la France (mon pays) à fait beaucoup de mal aux africains en leur imposant des dictateurs aux ordres de l’Elysée. Ayant travaillé au renseignements (B2), je vous demande pardon.

    Puissiez-vous enfin être LIBRE. Bonne chance !

  4. Jack dit :

    C’est terrible, ce type arrive au marché comme un inconnu c’est pas comme le jour ou Jean PING, etait de passage au meme marché c’est une fête et la c’est des gardes corps de partout autour, et par ailleurs, il est la juste pour faire des photos on dirait
    Cela reflete exactement ce qui se passe dans ce pays.
    Pauvre NKOGHE il n’a pas l’etoffe d’un grand Homme..
    Pour moi quoi..
    juste mon analyse

  5. SERGE MAKAYA dit :

    Nkoghe Bekale, tu gagnes quoi à MENTIR ?

  6. Léon Nkogue dit :

    Est-ce que Mr Nkoghe Bekale Julien qui se fait l’avocat du diable peut nous expliquer pourquoi TOTAL reversé à la famille Bongo 18%de nos recettes pétrolières ? Ces 18% pourquoi ne sont-elles pas reversées à l’état ?

    IL EST TEMPS QUE LA FRANCE ET TOTAL NOUS DISENT TOUTE LA VÉRITÉ AU SUJET DE CE VERSEMENT SCANDALEUX. LÉON MBA N’A JAMAIS BÉNÉFICIÉ DES RECETTES PÉTROLIÈRES DU GABON. ALORS, POURQUOI CE PRIVILÈGE À LA FAMILLE BONGO ?

  7. Roger dit :

    Tu rêvais d’être premier ministre ? Tu y es maintenant. Avec tout le ridicule que cela peut avoir aujourd’hui : un premier ministre marionnette et perroquet. Akié ! A Ntare Nzame ! Pitié !

  8. Isidore dit :

    Mr Nkoghe Bekale Julien, ne pensez-vous pas qu’il faille plutôt rassurer les commerçantes et le reste de la population gabonaise de la fin proche de la dictature BONGOISTE – PDGistes et émergents ? Et aussi de la fin prochaine du franc CFA et de son système machiavélique : la Francafrique ? La France est en train de vivre ses dernières années de gloires méritées par le siphonnage des ressources naturelles des 14 pays d’Afrique noire. Ce qui a été le plus grand scandale du 20ème siècle et du début du 21ème siècle. Vive le Gabon libre et vive l’Afrique libre. ENFIN !!!

  9. Laurent dit :

    Nkoghe Bekale Julien, tu n’as pas honte d’occuper une fonction de marionnette ? Le pays est à terre, BOA est MORT. La francafrique gît. Le franc CFA vit ses dernières années. L’Afrique se réveille ENFIN.

    STP, Nkoghe Bekale Julien, il n’est pas trop tard pour toi de te placer du bon côté de l’histoire. Sinon, dans les livres d’histoire que vont lire os petits enfants, tu seras mentionné comme le méchant qui faisait du MAL aux peuple gabonais, avec tant d’autres. Revrilles-toi Nkoghe Bekale Julien ! Et placé toi du bon côté de l’histoire. Reste avec le peuple comme Jean Ping le fait encore…

  10. Vivien kaly dit :

    Le diable ne peut pas se servir d’un ange pour faire passer son pseudo message. Il se sert de ses suppôts. Nkoghe Bekale Julien en fait parti.

  11. Grégoire Ndong dit :

    Aidez-moi à comprendre SVP. Tous les gabonais quasiment savent que BOA est MORT. Mais comment pouvons-nous continuer à faire croire qu’il est vivant ? Ou est l’intérêt d’un tel mensonge ? Pourquoi la France cautionne cela ? Pourquoi cherche t-elle à nous imposer encore et toujours un président à sa mesure ? Pourquoi une telle hypocrisie de la part d’un pays qui prétend être la terre des droits de l’homme ? Bientôt 60 ans de pseudos indépendances des 14 états d’Afrique subsaharienne. Pourquoi la France nous fait tant souffrir. Nous qui avons contribué à sa libération du joug allemand… POURQUOI TU FAIS ÇA FRANCE ? Aucun pays d’Afrique ne t’a fait de mal. POURQUOI TU NOUS RIDICULISE AUTANT ? Oui, je crois VRAIMENT que de gaulle (ce démon déguisé en ange de lumière) est bien un suppôt de SATAN.

  12. Ndong Alexis dit :

    Mais pourquoi vous aimez copier Jean Ping ? A Ntare Nzame !
    Jean Ping va prendre un bain de foule aux marchés, vous faites pareilles. Quand il va encore initier quelque chose,vous allez encore copier sur lui. Eh pitié ! Pauvre PDGistes et BONGOISTES, émergents de MERDES…

  13. barbe dit :

    NKOGHE BEKALE a tué la honte, menacer les gabonais qui réclament le droit, rien que le droit est un acte de malédiction, le P.M. de malédiction a bu le sang du PDG et devient aveugle, il ne sait plus ce qu’il fait et se verra un jour la situation se retourner contre lui. il nous déçoit beaucoup lui qui n’était pour rien de tout le désordre et merde que les pdgistes ont fait dans ce pays, incapable de soulever ce poids, il vient aveuglement se porter garant à soulever ce poids, il a perdu la tête tout ce qu’il dit est vraiment étonnant, surprenant. Libérer les prisonniers politiques, il refuse, appliquer la loi il menace, alors pourquoi croire à tout le mensonge qu’il raconte aux gens là.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW