Prévue du 1er juillet au 30 août, la 2e édition des Vacances agricoles a été lancée le 8 juillet à Libreville par Sylvia Bongo. Avec 5000 participants âgés de 8 à 22 ans, l’initiative vise à inciter les jeunes gabonais à embrasser les métiers de l’Agriculture.

Sylvia Bongo lançant les activités des Vacances agricoles, le 8 juillet 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Marraine de l’évènement, Sylvia Bongo a lancé, le 8 juillet à Libreville, la deuxième édition des Vacances agricoles. Placée sous le thème «Encourager le retour à la terre autour des cultures maraichères», elle va s’étalée du 1er juillet au 30 août. 5000 jeunes gabonais de deux sexes âgés de 8 à 22 ans scolarisés ou non y sont attendus. L’objectif de cet évènement est de susciter l’intérêt des jeunes pour les métiers de l’agriculture.

© Gabonreview

De façon spécifique, les Vacances agricoles permettront selon les organisateurs, «de susciter les vocations dans le secteur agricole, organiser les visites des sites agricoles, sensibiliser et organiser des cas pratiques sur le processus de production des cultures maraichères, sensibiliser et initier au concept des agropoles». Les activités des vacances agricoles seront organisées dans toutes les provinces du Gabon.

Durant deux mois, les jeunes apprendront les techniques de maraichage et de l’élevage. Des initiatives saluées par la marraine du programme, d’autant qu’elles vont permettre «aux jeunes d’être au contact de la terre. Cela peut leur permettre de lancer de par eux-mêmes des activités génératrices de revenus», a déclaré Sylvia Bongo.

Les vacances agricoles ont été instituées par le ministère de l’Agriculture dans le cadre du programme «Retour à la terre». Lancées en  2018 par le président de la République, la première édition placée sous le thème «Visites agricoles» avait enregistré la participation de 500 jeunes âgés de 8 à 22 ans. Ces derniers avaient visité les sites agricoles du Gabon. Le programme était axé  sur les processus de planting et la récolte de plusieurs types de cultures.

 
 

3 Commentaires

  1. nyama dit :

    Elle a quelles prérogatives ?

    Gabonais, le pays est au sol

  2. bassomba dit :

    Excellente initiative

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW