Le Gabon et huit autres pays africains se sont récemment engagés à Mbabane (Royaume d’Eswatini), pour l’achat groupé des vaccins d’importance vitale, afin de mieux exploiter leur pouvoir d’achat individuel, et renforcer leur sécurité vaccinale.

Le Gabon s’engage pour l’achat groupé des vaccins. © D.R.

 

Le Gabon, l’Algérie, le Botswana, le Cap Vert, l’Eswatini, l’île Maurice, la Namibie, le Sao Tomé-et-Principe et les Seychelles ont récemment convenu d’une stratégie de rationalisation des processus nationaux et transfrontaliers d’achat de vaccins. Objectif : faire en sorte que des vaccins sûrs et d’un prix abordable soient disponibles dans leurs différents pays.

À travers cet engagement d’achats groupés de vaccins, ces 9 États africains exclus du financement de Gavi, l’Alliance du vaccin, du fait de leur statut de pays à revenu intermédiaire, conviennent de mener des activités communes, à savoir la coordination d’études de marché conjointes, l’échange d’informations sur les fournisseurs de vaccins et le suivi des prix des vaccins.

En coordonnant l’achat des vaccins grâce à de telles informations, les neuf pays auront à la fois une plus grande stabilité dans leur approvisionnement en vaccins et un pouvoir de négociation accru grâce auquel ils pourront obtenir des prix plus bas.

«Les achats groupés de vaccins sont une étape fondamentale vers l’élargissement de la couverture vaccinale dans ces pays et par extension dans la région africaine», a indiqué la directrice de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti. «Nous devons œuvrer de concert pour améliorer la distribution des vaccins, de manière à ce que tous les enfants soient protégés contre les maladies évitables. Je suis encouragée de voir une coopération aussi étroite entre les pays, mue par l’ambition de faire de la couverture vaccinale universelle une réalité concrète», a-t-elle ajouté.

Selon l’OMS, les achats groupés contribuent aussi au renforcement des compétences spécialisées existantes pour l’achat de vaccins au niveau national et concourent à une stabilité continue de l’approvisionnement en vaccins.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW