Dans l’optique de bouter le paludisme hors du Gabon en particulier et du monde en général, les scientifiques et chercheurs de la santé ne cessent de multiplier des initiatives pour découvrir des solutions capables de venir à bout de cette maladie qui ravage les populations.

Fondation Albert Schweitzer vaccin paludisme

Mettre sur le marché gabonais, d’ici à 2013, un vaccin anti paludique, est l’une des priorités des chercheurs de la fondation internationale de l’hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné. Les travaux ont commencé depuis deux ans et sont désormais au stade 3 d’expérimentation. Une initiative qui fait que les scientifiques de cette cellule de recherche n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction face aux résultats encourageants que livrent leurs travaux.

«Ces résultats préliminaires sont relativement encourageants et nous laissent penser que très prochainement (…) nous pourrons avoir quelque chose qui sera homologuée», a déclaré le Dr José Fernandez à l’occasion de la célébration de la journée mondiale contre le paludisme à Libreville.

Présentant 56% d’efficacité vaccinale par rapport aux premiers épisodes de paludisme et 46% pour ce qui est du paludisme grave, le sérum est à sa dernière phase d’étude avant qu’il ne soit homologué et mis sur le marché.

Il importe toutefois de se poser des questions sur les modalités d’accès à ce vaccin une fois qu’il sera mis sur le marché. Sera-t-il à la portée de toutes les classes sociales ? Quelles seront les politiques qui seront mises en place autour de ce produit pour permettre l’éradication sans appel de cette maladie ? Ceci, lorsqu’on sait que  certains médecins ne respectent toujours pas les consignes et directives données par le gouvernement via le ministère de la Santé pour la distribution gratuite des médicaments aux malades ?

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW