Le feuilleton des femmes commerçantes du marché spontané de l’ancienne gare routière, qui s’étaient dénudées pour revendiquer leur droit, vient d’enregistrer un nouvel épisode. Un flic a été suspendu de ses fonctions.

Morceaux choisis des images de l’indignation. © Capture d’écran/Gabonreview

Morceaux choisis des images de l’indignation. © Capture d’écran/Gabonreview

 

Sur la toile, des images de deux dames dénudées, menottes aux poignets, brutalement aidées à descendre d’un camion de la Police dans la cour de la préfecture de police de Libreville, circulent. Elles alimentent le débat sur les droits de l’homme et le respect de la dignité humaine au Gabon. Le crime de ces femmes ? Avoir décidé de se révolter contre les tracasseries dont elles sont régulièrement victimes dans l’exercice de leur petit commerce. Pour donner de l’impact à leur action, elles s’étaient dénudées en public.

Si ce jour-là, on les avait vues en petites culottes, les vidéos diffusées récemment sur les réseaux sociaux les montrent entièrement dénudées. «Des images indignes», note un internaute qui, parodiant Jean Boniface Asselé, lance un appel à «la communauté internationale, aux organisations de défense des droits de l’homme afin que le monde soit témoin de la barbarie du pouvoir policier du Gabon».

Face à ces images qui n’honorent personne, le ministre de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Hygiène publique déplore «la façon dont une opération de maintien de l’ordre public a été exploitée à travers des images obscènes sur la toile», annonçant le déclenchement d’une enquête pour faire la lumière sur cette vidéo «immonde qui a circulé sur les réseaux sociaux, montrant des femmes nues interpelées par les forces de l’ordre». «Il en ressort que c’est un policier, gardien de la paix, qui serait à l’origine de ce post. Il a été immédiatement suspendu de ses fonctions par mesures conservatoires», révèle Pacôme Moubelet-Boubeya, ajoutant : «Conformément au code de bonne conduite et à la discipline des forces de police nationale, il sera traduit en conseil de discipline tout comme les complices de cette propagande malsaine».

 

 
 

21 Commentaires

  1. Sibel 2.0 dit :

    Cela est énervant au plus haut point…!!! Pour eux la problématique serait donc que l’on aie filmé et diffusé cette arrestation humiliante (qui maintenant fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux), et non pas que ces femmes n’aient pas le droit de revendiquer face à des routines policières jugées abusives et en plus se faire arrêter de manière inhumaine. Il y a une nuance à souligner là…

  2. MOABI LUNG dit :

    Monsieur le Ministre de l’intérieur, a mon humble avis votre monde doit tourner en envers, vous voulez immobiliser toute votre énergie et vos équipes pour chercher la personne qui a filmé cette video au lieu de le féliciter qu’il a mit a nus les actes de barbarie que perpète vos forces de sécurité derrière votre dos et chercher a les sanctionner du fait qu’ils sont visibles dans la vidéo vous partez chercher une aiguille dans la botte de foin mais mes frère vous ne voyez pas ce que je vois ou bien pour moi le monde tourne dans son sens contraire bon disons que c’est émergence peut être. Chez nous on dit que, toi même tu te courbe pour montrer ton derrière pourquoi m’accuser d’avoir regarder. vous donnez l’occasion aux populations de suivre vos conneries et vous menacez les spectateurs pourquoi?

    • Dem's dit :

      je suis très d’accord avec toi mon frère !pour eux le monde tourne à l’envers,parce que au lieu de chercher a sanctionner les poseurs de ses actes,c’est celui qui le fait savoir qu’on sanctionne!

  3. Graig Maboule dit :

    Gabon, mon pays, c’est comment, c’est comment? A quand la fin de l’imposture!
    Un pays ou c’est la personne qui a pris son courage à 2 mains pour faire ressortir la verité et montrer aux yeux du plus grand nombre, l’impropre situation où nos mamans, voire nos grand-mere, des soeurs… la femme gabonaise en general, mere de l’humanité est mise à nu par un pouvoir qui cautionne le vol, le racketage, meme au plus hauts sommet de l’Etat! Ce sont:
    — Le policier qui s’indigne de voir des dames qui pouvaient etre ses meres menotée et malmenées par des hommes qui pouvaient leurs enfants, parce qu’elles ont osé levé la voix et manifester devant tout le monde leur indignation.
    — ceux qui denoncent l’imposture et la honte de tout un pays cautionnée par un pouvoir qui n’a plus honte, et dont la seule arme reste maintenant la violence, le fouet aux scorpions…
    C’est nous donc les indignés, les fouettés qui tentons juste d’exprimer notre indignation, notre douleur sous les fouet de la dictature et de la violence policiere et de tout un pouvoir!
    Bein, c’est nous que ce Monsieur MOUBELET, ministre dans mon Gabon, la terre de mes ancetres, veut et cherche à punir! pour me dire en fait que j’ai aucun droit d’exprimer pas meme ma souffrance! je dois juste me taire et souffrir en silence, au risque qu’on me fouette encore plus!
    Voici ce que moi je dis: bein qu’on me fouette, parce que desormais je ne me tairai plus!
    Si tant est que je veuille m’indigner devant une injustice INDIGNE de la nature humaine, pire en tant qu’AFRICAIN ou voir la nudité d’une maman est signe et source de MALEDICTION! Bein, moi et tous mes freres et soeurs, des vrais gabonais, nés et grandis au pays, nous allons nous indigner en postant encor plus de videos de tous les crimes et viols en groupe de la femme gabonaise, qui n’ai bonne pour ces gansters d’un autre age q’à aller bouger les fesses en allant danser au KOUNABELLI
    Tout ca pour quoi? Tout ca pour ça?

    FEMMES GABONAISES, QUE TU SOIS DU PDG OU DE L’OPPOSITION, VOILA COMMENT ON TE TRAITE! TELLE EST TA PLACE DANS LES COEURS DE TOUS CES GENS POUR QUI TU N’ES BONNE QU’A ALLER BOUGER LES FESSES A KOUNABELLI, NKOL’EGONG…
    JEANNE D’ARC A ETE LA PILIERE ET PRECURSEUSE DE LA PRESQUE TOTALITE DES DROIT DE LA FEMME, ET CEUX DE L’HOMME EN GENERAL, DONT LA FRANCE EST SI FIERE AUJOURD’HUI!

  4. Omar des plateaux dit :

    Balivernes balivernes, ils ont reçu des ordres, ce n’est pas le fait que ce soit sur les réseaux sociaux qui posent problème, si c’est un gardien de la paix il est à féliciter, ce qui pose problème est le fait de confondre privation des libertés et mauvais traitement pour ne pas dire tortures, les odeurs qui sortent des cellules de la PJ un voleur d’œufs que vous enfermez touche le fond et cherchera à “mériter” ce traitement à son prochain “passage” il ne comprendra jamais la signification de la privation de liberté, le coté éducationnel n’est jamais mis en valeur… les policiers sont ils eux mêmes éduqués? il suffit de se renseigner sur les montants journaliers exigés des raquettes par les chefs…

  5. MENTLENTUME dit :

    VOUS CROYEZ QUE C’EST EN CE METTANT NUE QU’ELLES VONT OBTENIR LA SOLUTION A LEUR PROBLÈMES? VOUS QUI INTERVENEZ LA, AVEC LES PROBLÈME QUE VOUS AVEZ CHEZ VOUS , VOUS VOUS ÊTES DÉSHABILLEZ POUR VOUS FAIRE ENTENDRE? AVEC LES PROBLÈMES QU’A LES GABONAIS, S’IL FAUT TOUS SE DÉSHABILLENT , ALORS LA, TOUTE LA POPULATION SERA NUE. ÉCOUTEZ ELLES ONT VOULUE NOUS MONTRER LEURS DOMBOLO UN POINT CE TOUT. LAISSEZ LES POLICIERS TRANQUILLE.

    • Rudiger dit :

      Ce dont il est question ici, est le manque de professionnalisme des agents des forces de l’ordre. Il n’est pas du tout acceptable que des policiers se permettent de déshabiller des civiles et de maltraiter comme cela est présenté. Il s’agit carrément d’un manquement grave de respect à la dignité des personnes interpellées.
      A priori, les agents des forces de police, dans tous les gestes professionnels qu’ils réalisent, doivent faire preuve d’un minimum de courtoisie, même d’une certaine élégance.
      Cela prouve bien qu’on ne peut plus rien attendre de l’Administration publique dans ce pays. Et c’est bien triste!

      • mèguengnamè dit :

        Gabon mon pays qui se noie lentement mais sûrement comment soutenir un tel acte? Je vois que vs aviez un problème la pitié est quelque chose qui nous attache de façon positive aux hommes lorsque j’analyse vos écrits je suis en droit de penser qu’il vous manque un peu d’humanisme mais ne vous en faite pas ce que vous voyez là ce sont les signes avant-coureur je vs invite à suivre gladiateur l’histoire de l’empereur de Rome sais-tu ce qui est arrivé à ce dernier? Terrassé par un général devenu esclave maximus autrui ce sont les autres

    • Ditsoga dit :

      Mais toi là tu écris même quoi ?

    • Iboundji dit :

      Pour prouver à tous que vous êtes bien les charognards vautours qui sont sur vos écussons ceci n’était même pas nécessaire. Pauvre faquin c’est ma mère que vous avez humiliée, celle qui figure sur les vraies armoiries et les sceaux de la République Gabonaise la maternité allaitante c’est elle, celle là même devant qui en plus du drapeau 1 vrai policier (pas ces gorets engagés pour la gamelle) se doit de prêter serment s’engageant à la protéger et la servir. En tout état de cause toute cette violence gratuite et récurrente c’est la marque de l’incompétence 1 point c’est tout !!! L’incompétence fait partie de l’abus de pouvoir et inversement. Cependant à vous lire sur le fond et la forme je me réjouis de voir que sa malédiction a déjà pris effet. Car toutes ces tristes pitreries c’est aussi le constat, sans fard, de votre émergence débile et décadente, voguant vers sa fin sur un océan de faux cfa, de mensonges et de sang versé des innocents…
      Gekoko a sa kindneoko Mwee : matveva ma sa tòkònòku Iyè [on ne plaisante pas avec le Mwee(ou Mwiri) on n’injurie pas la mère d’autrui en s’amusant] Proverbe Mitstogo

    • KayKay dit :

      Cher Mentlentume,
      Je trouve ton raisonnement si ridicule que je plains celle qui t’a mis au monde. Quelque alpha, il y des choses totalement inacceptable.

    • lepositif dit :

      MENTLENTUME, je suis entièrement d’accord avec vous. Les gens font comme si ce sont les policiers qui les ont déshabillées, ces mamans streap-teaseuses ont déshonoré la Femme Gabonaise digne, elles ont jeté l’opprope sur leur famille.

  6. Rudiger dit :

    Mais de quel genre de ministre dispose-t-on dans notre République?

    Ce Ministre de la République ne trouve dramatique que le fait qu’un éléments des forces de police a filmé et rendu publique cette scène. Il ne s’offusque donc pas du traitement inhumain et indigne qui a été appliqué à ces femmes par ces mêmes éléments forces de police! C’est grave!

    Dans un pays (même un peu) sérieux, on aurait tout de suite sanctionné avec la dernière énergie les agents responsables de tels agissements, et ce jusqu’à celui qui a ordonné cette opération. Preuve une fois de plus que dans ce pays on marche sur la tête. Quelle incompétence…

  7. Makaya dit :

    ce qui derange moubele boubeya c’est que des images de leur barbaries circulent et ont probablement atteri aussi dans les ordi des instances internatonales; par contre les actes de police criminelle sont tout a fait normaux et ces policiers bourreaux doivent recevoir la legion d’honneur car ils ont reussi a etouffer la manif de ces braves mamans.

  8. moubeyi dit :

    Irrespectueux de ces meres de familles qui travaillent dur leurs vies pour apporter un petit peu dans leurs foyers…ces femmes sont des meres d etres humains comme ces charlots qui les ont embarque…sans vergogne….des femmes sans armes ont renverse des pouvoirs dans le monde…et meme pas ce pouvoir sucidaire d alain bongo ne pourrait resister a la furie de ses pauvres femmes si elles decident d en finir….qu on respectent nos meres….et qu on les laisse tranquiles….ce gabon est voue a l echec et n ira nullle part….les mbongo nous font prendre un retard enorme face au developpement. nous serons debarrasses d eux un jour et nous nous porterons mieux…paix!!

  9. ficherlinker dit :

    honte a vous messieurs les forces de l’ordre,honte a vous messieurs membres du barreau…vous qui etes sensé defendre les droits de vos concitoyens…vraiment honte a vous.

  10. Iboundji dit :

    La volonté manifeste d’humilier ces femmes est plus que flagrante .Des modules de gestion de crise sont enseignés lorsque l’on est professionnel (Crisis Control etc au lieu des séides forums répétitifs et débiles sur le vol). Le Gabon n’a inventé ni la police ni ses modes d’intervention il ne s’agissait que de chercher à contraindre ces femmes (comme tout le Gabon d’ailleurs) au silence. Lorsque même dans des pays arabes des Femen apparaissent on ne les rhabille pas ? Lorsque vos soudards de policiers croisent nos malades mentaux dévêtus ils ne les arrêtent pas pourquoi ? L’outrageante corruption est le ciment qui lie la mairie à la police et c’est le fait de s’y opposer avec leur petits moyens qui a valu à ses Gabonaises d’être humiliées le reste n’est que menterie.
    Per ardua, ad astra [de l’adversité on joindra quand même les étoiles]
    Emur a dzeng abi, a ke kwa ne dò [celui qui recherche absolument le danger (l’affrontement ) y périra] Proverbe Fang

  11. Nelson Mandji dit :

    Un journaliste de Gabonreview a indiqué, en off, que ces mamans ont dû être totalement déshabillées dans le camion par les policiers. Lors de leur mouvement de protestation, elles n’étaient qu’à moitié nues et ont été embarquées ainsi. C’est à l’arrivée au Commissariat Central qu’elles se sont retrouvées totalement nues. En témoigne la photo de cet article :

    https://www.gabonreview.com/blog/face-au-racket-les-commercantes-de-mont-bouet-se-denudent/

    Oui, ce sont les flics qui les ont déshabillé. On connaît leur tendance aux abus de pouvoir et leur mépris des droits de l’homme.

  12. Yaali dit :

    Donc Le ministre a retenu seulement la video et son auteur? Et ces femmes embarquees nues dans ce camion pleins de militaires qui n ont pas ete tendres avec elles, ca la cela ne l a pas choque?
    Le Gabon est Le pays des femmes et Ce sont les femmes qui elevent nos enfants parce qu il n y a pas garcons. Ou est votre education ? Si c etait votre mere, comment au riez vous reagit?
    Heureusement que Ce n est pas un poste a vie.

  13. africanostra dit :

    Est il besoin de se déshabiller pour se faire entendre? Elles vivent un calvaire certes et je le réprouve et souhaite que cela change. Mais il y a d’autres moyens plus dignes pour faire passer un message.
    les policiers sont également à blâmer et leur hiérarchie doit prendre des sanctions afin que les droits des citoyens soient respectés.

  14. VBHug dit :

    Je crois que là on a atteint une profondeur dans nos comportements.
    Pour preuve, le Médiateur de la République, habituellement absent malgré la pléthore de contestations, est sortie de sa grande réserve sous marine pour demander au premier policier du pays de sanctionner ses “mbindis” ( ou ses cadets).
    IL FAUT LE DIRE, C’EST TRES GRAVE !!!!!
    Prenez un temps pour réaliser ça!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW