L’Organisation africaine des zones franches (AFZO) a organisé le 19 novembre 2019, au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, sa 4e réunion annuelle, placée sous le thème «Zones économiques – Un accélérateur de l’industrialisation en Afrique», avec le soutien du Département du Commerce et de l’Industrie de la Commission de l’Union africaine (CUA).

Albert Muchanga, commissaire au Commerce et à l’Industrie de la CUA, Dagmawit Moges, ministre des Transports de l’Éthiopie, et Mehdi Tazi Riffi, président de l’Organisation africaine des zones franches, à la cérémonie d’ouverture de la réunion. © AMA

 

La réunion s’est déroulée dans le cadre de la «Semaine de l’industrialisation de l’Afrique», organisée par l’Union africaine du 18 au 22 novembre 2019.

Plusieurs conférenciers d’envergure mondiale représentant des institutions internationales et financières telles que la CNUCED, l’ONUDI, la CEA, la BAD, pour ne citer que celles-ci, ont partagé, pendant cet évènement, leur expertise sur les moyens efficaces de développement des zones économiques en Afrique. Dans ce contexte, ont été abordés différents sujets liés aux défis et aux tendances auxquels sont confrontées les zones économiques africaines, notamment les orientations stratégiques et le modèle de gouvernance efficace, la contribution des zones économiques à l’augmentation de l’investissement direct étranger (IDE) et à la création d’emplois, l’importance de la compétitivité en termes de logistique dans les zones économiques, le perfectionnement des compétences et la formation.

La cérémonie d’ouverture de la 4e réunion annuelle de l’Organisation africaine des zones franches a été co-présidée par Son Excellence M. Albert Muchanga, Commissaire au Commerce et à l’Industrie de la Commission de l’Union africaine (CUA), Madame Dagmawit Moges, ministre des Transports de l’Éthiopie, M. Mehdi Tazi Riffi, Président de l’Organisation africaine des zones franches. Se trouvaient à leurs côtés des représentants des autorités officielles et des zones économiques spéciales.

Plus de 220 délégués représentant 43 pays ont participé à cet évènement important, dont 60 zones économiques africaines, 30 experts, ainsi que plusieurs représentants des autorités gouvernementales, des institutions internationales et des organisations publiques et privées.

Sources : African Media Agency (AMA)

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW