SOCIÉTÉ

Gabon: Aux sources des crimes dits rituels

Gabon: Aux sources des crimes dits rituels

Bwiti, Mwiri, Ndjobi, Okukwé, Franc-maçonnerie, faymen et féticheurs urbains, mais aussi promotion des élites autrement que par le mérite, tentative de remontée aux déterminismes des crimes dits rituels, apparus au Gabon avec l’ouverture démocratique il y a une vingtaine d’années.   Dirigée par Jean-Elvis Ebang Ondo, l’Association de lutte contre […]

 
 

Les tribulations de Stifani, «installateur» maçonnique d’Ali Bongo

Les tribulations de Stifani, «installateur» maçonnique d’Ali Bongo

Après trois ans passés à lutter contre les «fraters» qui demandaient sa destitution, François Stifani, jusque-là grand maître de Grande loge nationale française (GLNF), a passé le témoin et s’est vu suspendre de la franc-maçonnerie régulière française, début-décembre. Si certaines affaires franco-françaises pesaient sur lui, il lui était également reproché […]

 
 

Les policiers gabonais en conclave à Mouila

Les policiers gabonais en conclave à Mouila

Pendant deux jours, du vendredi 14 au samedi 15 décembre 2012, les hiérarques de la police gabonaise se sont retrouvés à Mouila dans la province de la Ngounié, dans le cadre de la conférence annuelle des forces de police nationale. Une initiative qui se déroulait dans sa troisième édition en présence du ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou.

 
 

Prévention routière pour éviter une hécatombe durant les fêtes

Prévention routière pour éviter une hécatombe durant les fêtes

Face à l’une des plus importantes causes de mortalité au niveau national, le ministère des Transports, en partenariat avec la compagnie pétrolière Shell Gabon, a lancé récemment une campagne de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route à la veille des fêtes de fin d’année. Cette initiative vise à réduire le taux d’accident sans cesse croissant dans le pays.

 
 

L’hôpital Schweitzer concocte un vaccin contre le paludisme

L’hôpital Schweitzer concocte un vaccin contre le paludisme

Et si le salut contre le paludisme venait de l’hôpital Schweitzer de Lambaréné, à 250 km de Libreville ? En effet, les chercheurs de la structure hospitalière s’activent pour mettre au point un vaccin contre cette maladie qui tue environ entre 800 000 et 1 million de personnes chaque année, surtout en Afrique.

 
 

La journée des handicapés célébrée au Gabon

La journée des handicapés célébrée au Gabon

Renvoyée à ce jeudi 13 décembre 2012, la journée internationale des handicapés, célébrée partout le 3 décembre, s’est commémorée à Libreville à travers diverses manifestations destinées favoriser leur intégration dans la vie active.

 
 

Le chikungunya est de retour à Libreville

Le chikungunya est de retour à Libreville

Apparue à Mouila, dans la Ngounié (sud du Gabon), l’épidémie de chikungunya serait, en quelques jours, arrivée à Libreville. A en croire le ministère de la Santé, pas moins de 150 cas suspects ont été enregistrés à l’hôpital régional de Melen.

 
 

L’éclairage public aurait coûté plus de 5 milliards de francs en 2012 au Gabon

L’éclairage public aurait coûté plus de 5 milliards de francs en 2012 au Gabon

Réuni le 11 décembre à Libreville, le conseil d’administration du conseil national de l’eau et de l’électricité (CNEE) a examiné son budget 2012. Cet examen a fait apparaître une dépense de 5 milliards de francs CFA relative à l’éclairage public.

 
 

La charte des journalistes du Gabon va faire peau neuve

La charte des journalistes du Gabon va faire peau neuve

L’observatoire gabonais des médias (Ogam), avec l’appui du Conseil national de la communication (CNC) et de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), organise depuis le mardi 11 décembre à Libreville la révision de la Charte des droits et des devoirs des journalistes du Gabon, 21 ans après sa mise en place.

 
 

Ça bouge du côté des enseignants

Ça bouge du côté des enseignants

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), dont certains membres se sont réunis, le lundi 10 décembre 2012, au siège de la Fédération syndicale des enseignants de l’éducation nationale (Feseena) à Awendjé, a commencé à faire bouger les lignes après quelques semaines d’accalmie. Le motif de cette sortie vise, entre autres, la revendication des salaires de leurs collègues des préprimaires qui ne touchent environ que 80 000 francs CFA par mois.