Dans une déclaration communiquée par le porte-parole du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, appelle les autorités, y compris les services de sécurité, à respecter pleinement les droits de l’homme et libertés fondamentales durant cette période difficile.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. © jeuneafrique.com

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon. © jeuneafrique.com

 

En marge des plénières du contentieux électoral à la Cour constitutionnelle, le 22 septembre 2016, le Secrétaire général des Nations unies a exhorté tous les acteurs intervenant dans le processus électoral à faire preuve de la plus grande retenue, à s’abstenir de toute forme de violence et à rester calmes avant et après l’annonce des résultats par la haute juridiction.

Cet appel vise particulièrement les leaders politiques et leurs partisans. «Toute perte supplémentaire en vie humaine serait inacceptable. Il est de la responsabilité des autorités du pays et de ses leaders politiques de garantir que les actes de violence qui ont suivi l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle le 31 août ne se répètent plus», prévient Ban Ki-Moon, précisant que «les instigateurs ainsi que les auteurs de violences devront répondre de leurs actes».

Demandant aux parties prenantes d’exprimer leurs différends de manière pacifique, le Secrétaire général «encourage le candidat victorieux à s’engager dans un véritable dialogue national inclusif en vue de promouvoir une gouvernance démocratique et l’Etat de droit, y compris des réformes dans la gestion des élections futures. Les Nations unies restent disposées à soutenir ces efforts».

 

 
 

17 Commentaires

  1. SEMA dit :

    L’hypocrisie diplomatique commence à atteindre des seuils insoupçonnables…
    Toute la communauté international,derrière les observateurs de l’UE-qui font le boulot-,et après les gabonais,a reconnue que les résultats du G2 donnant Ali vainqueur de la présidentielle sont faux.
    Alors commence la politique politicienne…On demande à Ping d’aller à la CC et on dit que là-bas tout doit se faire de façon transparente de manière à ce que pas un doute ne subsiste.Depuis lors Ali et sa CC n’ont fait que narguer les gabonais et la communauté internationale en étant opaque au comble de l’opacité.On a feint d’exiger la libération des leaders…Voila qu’on arrête Ngoulakia(et bien d’autres avant).La communauté regarde.
    Apres dire que les morts ne seront plus acceptables,monsieur Ban Ki-Moon dit qu’il «encourage le candidat victorieux à s’engager dans un véritable dialogue national inclusif en vue de promouvoir une gouvernance démocratique et l’Etat de droit, y compris des réformes dans la gestion des élections futures. Les Nations unies restent disposées à soutenir ces efforts». En clair,sachant qu’Ali n’a pas gagner,la communauté accepte,il lui faut juste s’engager dans un dialogue national et revoir le système électoral…

  2. moh dit :

    mais ban ki-moon n’a rien compris de la leçon de la démocratie. Ce n’est pas un régime soviétique ou on peut toujours voler le choix du peuple, sans problème. la démocratie met l’accent sur la suprématie de la souveraineté nationale. cette même souverenété rend nécessaire la résistance à l’oppression. c’est pourquoi l’usage de la force du peuple est souvent nécessaire pour qu’il refuse de se faire voler son choix. Chers gabonais si vous acceptez cet hold up de Ali comme l’avez accepté par le passé, Vous devez vous attendre à un autre hold up car on ne change pas la stratégie qui fait gagner et la logigique veut que ali meurt au pouvoir comme son père. Levez vous gabonaise et gabonais pour votre droit de vivre car un homme ne meurt deux fois. Il n’y a pas d’homme fort. c’est l’attitude du peuple qui le rend fort.

  3. moh dit :

    ban ki-moon, la résistance à l’oppression est une règle d’or de toute démocratie et toute république qui se veut être respectée.

  4. moh dit :

    Gabonaise et Gabonais si vous vous laisser tomber vous allez mourir. Tout comme Blaise COMPARE, Ali et son clan ne sont pas prêts à quitter les délices du pouvoir. Ils se considèrent comme les lieutenants de Dieu sur terre et vous autres gabonaises et gabonais des simples orphelin.
    En reprenant le célèbre auteur de la négritude, l’enfant de la Martinique, Aimé césaire, dans son Cahier d’un retour au Pays Natal”
    “Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
    panthères, je serais un homme-juif
    un homme-cafre
    un homme-hindou-de-Calcutta
    un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas

    l’homme-famine, l’homme-insulte, l’homme-torture
    on pouvait à n’importe quel moment le saisir le rouer
    de coups, le tuer – parfaitement le tuer – sans avoir
    de compte à rendre à personne sans avoir d’excuses à présenter à personne
    un homme-juif
    un homme-pogrom
    un chiot
    un mendigot

    mais est-ce qu’on tue le Remords, beau comme la
    face de stupeur d’une dame anglaise qui trouverait
    dans sa soupière un crâne de Hottentot?”
    Moi, j’ajouterai:je serais l’homme de Gabon dont on considère par la personnalité,
    l’homme de Gabon dont on bafoue la dignité et l’honneur;
    l’homme de Gabon dont on pense la passivité ne le permet de lever la tête pour réclamer son droit élémentaire civil,
    l’homme de Gabon qui est prêt à tout accepter, mais la dynastie d’une seule famille dont le père a fait une quarantaine d’année au pouvoir et le fils prétend mettre le pas ou le père a mis le sien.
    L’homme de Gabon ou le vote ne compte.

  5. moh dit :

    En tant qu’africain, nous ne sommes plus d’accord avec des régimes monarchiques. Bref, comprenons que l’ancien régime ou le monarque oUMAR BONGO, gouvernait seul avec sa famille ne correspond plus aux réalités du siècle nouveau. ALI SE TROMPE LES TEMPS ONT CHANGE, il va partir LA JEUNESSE AFRICAINE au coud serré participera au près de PING à ce combat de la libération du Gabon.

  6. jean jacques dit :

    SEMA meme si dans on est dans maudite opposition du Gabon on ne sait meme plus lire ni s’informer sur l’actualite internationale. HOllande,OBAMA SG onu encouragent bien le Pdt Ali dans les reformes engager dans le pays. donc pour eux Ali est le seul capable de changer le Gabon dans certains domaines. meme si la veritable difficulte que Ali affronter c’est le changement de la mentalites quand on dit fin des privileges, a la tous ses vieillards ne veulent rien savoir.

  7. CHARLY dit :

    ON DEMANDE A L’AFRIQUE D’AVOIR DES INSTITUTIONS FORTES…ISSUES DE LA FRAUDE…quelle équation!!! DES HOMMES FORTS, CHOISIS PAR LE PEUPLE, ET RÉCUSÉS PAR LE PEUPLE ,c’est peut-être une équation plus simple a résoudre? Bref, Ailleurs dans le MONDE, TOUS, célèbres leurs “HOMMES FORT”, et L’AFRIQUE n’en aurait pas le DROIT ? Mieux, une grande partie de nos LIVRES D’HISTOIRE, ne contient rien d’autre que l’éloge ou la BIOGRAPHIE des “HOMMES FORT” du passé!! Donc, nous invitons les AFRICAINS a mépriser tous ceux qui ont du mépris pour eux.

  8. Lefils DUPAYS dit :

    Attention aux subtilités du langage diplomatique! Les Nations-Unies savent réellement qui trucide les gabonais. Le verdict qui vient d’être donné, cette nuit, par la Cour Constitutionnelle, était attendu même des diplomates. A partir de ce moment, toutes les options sont envisageables. Scrutons le ciel…Les spiritualistes savent que DIEU NE LAISSERA PAS TOMBER LE GABON. Les jours à venir vont être décisifs. A bon entendeur…

  9. Pala dit :

    Mengara vous a bien dit de lui donner les moyens mais tous ces milliardaires ont préféré garder leurs milliards et se sont laissé convaincre par François Hollande (l’hypocrite) et compagnie, voilà le réaultat ! Mengara aurait fait nettoyer ça comme il faut. D’ailleurs son offre est toujours d”actualité. Vous pouvez censurer mon messagemaisl’offre de Mengara est toujours valide !

  10. Ozoua dit :

    Bienvenue en politique.
    C’est pas un milieu rationnel.
    Apprend.

  11. Porteur dit :

    Nous n’avons rien à attendre de cette communauté internationale c’est aux Gabonais eux mêmes de trouver des voix de sortie elle ne pourra qu’appuyer le camp dominant pour l’instant le camp du sortant domine il faut créer une situation d’équilibre si non prendre l’avantage

  12. Fabien Engouang Ovono dit :

    C’est triste et regrettable pour l’onu.

    • SOG dit :

      Vous vous frottiez les mains quand la France et cette communauté international internationale cautionnaient vos fraudes en demandant le viol de la constitution par le comptage des voie, et maintenant que cette même communauté internat se résigne a voir la vérité, vous criez a l’abandon. Est pris qui croyait prendre. Ruminez maintenant votre défaite pour 7 longues années.

  13. democrate toujours en vie dit :

    L option de monsieur mengara est louable alors nous pouvions lui contacter sur quelle adresse?dites lui de nous envoyé son e-mail mais sécuriser pour l option (c) ..
    Je sais de quoi il en parle et suis disponible nous ne pouvions pas laisser cette victoire jamais wongo était un guerrier gabonais chers compatriotes le silence se passe par des calculs et atteindre son objectif final c’est de récupérer cette victoire mengara besoin de ton contact svp…
    Nous devons venger nos frères et soeurs tué par ce groupe là

  14. Denise Riel dit :

    Bonjour M. ou Mme Loic,

    Vous me connaissez pas, je suis du Québec (Canada). Je suis vraiment désolée ce qui ce passe dans votre beau pays. Je regarde les nouvelles a tous les jours pour connaître les évènements. Je trouve ça dommage qu’il y ai temps de discorne chez vous pour élire un président. Moi mon rêve c’était d’aller faire un safari chez vous, seulement voir les animaux, la je en sais plus si je vais y aller.

    Mais je vous écris aussi, car il y a mon amoureux qui es chez vous présentement et qui ne peut repartir chez lui a cause de cette crise, il est comme prisonnier dans son hotel, Il était supposé retourner chez depuis le 23 septembre, mais il ne peut rien fair et son billet d’avion qu’il avait n’est plus bon, et en plus il n’a plus d’argent pour le retour et payer son hotel aussi. La direction de l’hotel a garder son passeport tant qu’il ne paie pas. Ce n’est pas de sa faute a lui ce qui se passe chez vous, lui tout ce qu’il veut c’est retourner chez lui. Il m’avait deja le nom de son hotel, mais je m’en souviens plus, tout ce que je sais il est dans un hotel moyen. S’il vous plaît et je vous en pris est-ce que vous pouvez l’aider a retourner chez lui et payer ce qui doit a son hotel. Je sais que dès qu’il sera de retour chez lui, il vous remboursera. Moi je ne peux rien faire de chez moi. J’ai tellement peur qu’il lui arrive quelque chose. je l’aime tellement. s’il lui arrive quoi que ce quoi, je ne sais pas ce que je deviendrai sans lui.

    C’est un appel du cœur qui vous demande de l’aide.

    Espèrant avoir de vos nouvelles le plus tôt possible

    Merci de porter une attention a ma lettre

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW