Annoncé en octobre dernier puis réaffirmé par Jean Ping au cours de ses dernières sorties à l’extérieur du pays, le dialogue qu’entend organiser celui qui n’a pas cessé de contester la réélection d’Ali Bongo et de se présenter comme «le véritable président élu du Gabon», aura lieu du 18 au 23 décembre 2016 à Libreville. Ci-après, la communication datée du 10 décembre 2016 de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, membre de la commission communication du candidat de l’opposition à la présidentielle d’août 2016.

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, le 10 décembre 2016 à Libreville. © Gabonreview

 

À la suite du scrutin du 27 août 2016, au terme duquel Monsieur Jean Ping a été élu de manière claire et incontestable par le peuple souverain, l’imposture s’est accrochée au pouvoir par la force des armes, au prix du sang et de la vie de plusieurs dizaines de Gabonais et avec la complicité scandaleuse des organes en charge de la gestion de cette élection, notamment la Cénap, le ministère de l’Intérieur et la Cour constitutionnelle.

Le 29 septembre 2016, dans son adresse à la Nation, et fort de la légitimité que lui a conféré le peuple gabonais à travers son suffrage, Jean Ping a décidé de rassembler toutes les composantes du pays pour décider ensemble de la destinée commune. Pour lui, la nécessité que les Gabonaises et les Gabonais se retrouvent pour se déterminer sur leur destin commun, en tant que peuple et en tant que Nation s’est présentée comme une exigence. Il s’agit d’offrir à chaque Gabonaise et à chaque Gabonais l’opportunité de participer à la décision de notre destinée commune.

Pour préparer cette rencontre du peuple gabonais avec son destin, Jean Ping a réuni au cours des deux derniers mois, des Gabonais venant du monde universitaire, de la société civile, du monde syndical et de la classe politique. Ces compatriotes avaient mandat de proposer le format le mieux adapté à cette rencontre et à ses objectifs. Ce travail préparatoire étant parvenu à son terme, le «Dialogue National Pour l’Alternance» aura lieu du dimanche 18 au vendredi 23 décembre 2016 à Libreville, notre capitale.

Ce Dialogue national est ouvert, sans exclusive, à toutes les Gabonaises et à tous les Gabonais soucieux du devenir de notre pays et engagés à faire triompher la démocratie et l’État de droit, conditions nécessaires au développement politique, économique et social. Les formations politiques, les syndicats, les organisations non gouvernementales, les associations, les confessions religieuses et toutes les composantes de la société civile sont invités à y prendre part. Naturellement, les compatriotes n’appartenant à aucune organisation particulière, sont invités à s’inscrire individuellement, afin d’apporter leur pleine contribution à ce rendez-vous citoyen qui engage, comme jamais depuis la Conférence nationale de 1990, l’avenir de notre pays.

Les inscriptions au Dialogue national seront ouvertes à partir du mardi 13 décembre 2016. Elles pourront se faire, soit directement au QG de campagne de Jean Ping, soit sur le site internet ouvert à cet effet : (www.dnpa.com).

Le cadre du Noé Palace a été retenu pour recevoir le “Dialogue national pour l’alternance“. Le programme de cette rencontre se présente ainsi qu’il suit :

Dimanche 18 décembre 2016 : Cérémonie d’hommage aux martyrs de la Démocratie. Cette journée sera consacrée au souvenir et à la mémoire de nos disparus. À la solidarité avec les détenus, les blessés et les familles des disparus.

Lundi 19 décembre 2016 : Ouverture du Dialogue national pour l’alternance. Au cours de cette journée, au-delà de l’ouverture officielle par Jean Ping, la parole sera donnée aux principaux leaders politiques et de la société civile, ainsi qu’aux femmes, aux jeunes et à la Diaspora dont l’engagement pour le Gabon a été exemplaire.

Mardi 20 et mercredi 21 décembre 2016 : travaux en atelier et forum de libre expression.

Les travaux en atelier porteront sur quatre thématiques :

Atelier 1 : Revendication et réaffirmation de la victoire de Jean Ping ;

Atelier 2 : la crise postélectorale ;

Atelier 3 : la Gouvernance, en relation avec les réformes politiques et institutionnelles, la gestion économique et sociale du pays ;

Atelier 4 : les crises sociales, notamment en ce qui concerne la santé, l’éducation, l’emploi et le logement.

Le forum de libre expression offrira à tous les participants, un cadre d’expression consacré à la situation de crise profonde que traverse notre pays.

Jeudi 22 décembre 2016 : adoption des conclusions des travaux et des actes du Dialogue national.

Vendredi 23 décembre 2016 : présentation des conclusions à l’occasion d’un grand meeting populaire.

Le Président Jean Ping, et la Coalition pour la nouvelle République, constituée au lendemain de sa victoire à l’élection présidentielle, entendent produire au terme de ce dialogue, la feuille de route de la Résistance.

Les partisans du changement, des neuf provinces du Gabon et de la Diaspora, sont invités à prendre part massivement à cette importante rencontre qui permettra de construire l’avenir immédiat de notre pays.

Pour que 2016 ne soit pas 2009, prenez toute votre part au “Dialogue national pour l’alternance“.

Auteur : Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Commission communication de Jean Ping

 
 

19 Commentaires

  1. Steeve Barrow Koussou dit :

    Bonsoir Jean Gaspard,

    Merci pour cette information capitale sur les assises du DNPA. Mais le site http://www.dnpa.com nest pas accessible.

  2. Le Villageois dit :

    J’ai en mémoire 2 anciennes communications. 1) Le Président élu Jean Ping organisera son dialogue lorsqu’il sera au pouvoir. J’avais compris lorsqu’il récupérera le fauteuil présidentiel volé par Ali Bongo. 2) Lors d’une sortie très médiatisée, Casimir Oyé Mba, une personnalité hautement bien placée dans la galaxie Ping, avait parlé de 2 dialogues en sous-entendant un 3e avec le camp de Bongo. Ma question à Jean Gaspard Ntoutoume Ayi: le dialogue du 18 au 23 décembre 2016 s’inscrit dans quel cadre ? Vous savez très bien que le terme “dialogue” étant le mot le plus utilisé aujourd’hui dans la sphère politico-gabonaise, à tort ou à raison, il crée la confusion, la controverse et la polarisation. Dans ce contexte, il vous revient d’être extrêmement précis, complet et cohérent dans vos messages pour une meilleure adhésion du peuple à votre stratégie.

  3. yombibi dit :

    ca serait bien de connaitre le lieu de vos manifestations
    histoire de ne pas aller chez le carrossier le lendemain

    • Pierre Manganga dit :

      @yombibi

      Encore heureux que vous puissiez aller chez le carrossier. C’est le feu qui est leur arme préférée. Il me semble que ce serait au restaurant “La Bassamoise” où l’atiéké et le kédjenou de pintade et le poulet bicyclette seront servis; sans oublier le crabe et l’escargot à la sauce graine.

  4. dikoka dit :

    sa c”est une grande causerie ou un dialogue national ?même vous qui parler a ping ,me l”argent que vous organise la causerie la faite d”abords satire les prisonniers, paie les avocats avec cette argent c”est quoi cette sorcellerie ?donc BERTRAND SIBI tu le laisse pourrir la bas ?

    • OKAZAKI dit :

      Que reproche t-on a bertrand ZIBY? ali bongo enferme les gabonais comme bon lui semble, ces gens ne sont jamais presentés devant un juge pour connaitre les faits qui leur sont reprochés et ça servirait à quoi de commettre un avocat? la libération de bertrand ne se fera que lorsque Ping aura pris le pouvoir ou si Ali Bongo qui n’a pas digéré l’affront qui lui avait été fait consent enfin à la libérer! Vous n’avez pas l’air de savoir dans quel pays nous vivons. Ali qui ne se prive pas d’enfermer meme des avocats, qu’est ce que ça changerait?

  5. CONSCIENCE NATIONNALE dit :

    Salut Gaspard,
    Nous sommes nombreux qui ne saisissons pas le sens de ce dialogue National preparé par le President elu du Peuple/Il en sortira c’est sur de bonnes résolutions qui présageront pour les Gabonais un paysage à l’abri des besoins et de la peur/Qu’est ce qui va se passer le President Elu ira les presenter à l’imposter et lui dire: C’est toi qui est au pouvoir,”Voilà les directives que je te propose pour le bien-etre des Gabonaises et Gabonais”appliques-les/N’est-ce pas là mettre la charrue avant les boeufs?Le peuple attend des mots d’ordre pour chasser l’imposteur du pouvoir/Le Peuple veut voir le Président Elu au Palais du bord de mer/Sinon à quoi ça sert de se promener avec sous l’aissele les resolutions d’un dialogue national qui n’interesse que ceux qui les ont confectionné?Sinon dites nous ce qui interviendra entre le 12-18 Decembre 2016////

  6. lepositif dit :

    MDR. Jean Ping l’Echoue du 27 Aout 2016 ne sait plus sur quel pied danser pour se remettre de leur echec. Il faut tout faire pour exister en vrai et non sur les reseaux sociaux ou il demeure le president du Gabon virtuel. Pitie.

  7. gil dit :

    il n’y a que les tonneaux vides tels BOA qui peuvent réagir comme vous M soit disant lepositif. Jusqu’au bout Président Jean PING. Nous irons au vrai dialogue national avec vous.

    • lepositif dit :

      gil, MDR. Plus tot vous sortirez de votre bulle avec votre grand Echoué du éè Aout 2016, plus vite vous vous remettrez. S’entetez comme vous le faites est vraiment nefaste pour votre sante et votre avenir. Rendez vous a l’evidence: le match a ete annoncé a l’avance, les adversaires se sont entraines, tout le monde connaissait les regles du jeu. On a donné le coup d’envoi, le match s’est joué avec meme des prolongations, la fin du macth sifflé et le vainqueur declare par les instances connues et acceptees par tous les protagonistes. Il y a eu des recours, des plaintes, etc. les instances ont juge, Ali BONGO ONDIMBA EST LE PRESIDENT DU GABON. La realite est dure, voire implacable, mais elle est la. reveillez vous et passez a autre chose.

      • Matho dit :

        Votre présence constante ici, sur ce forum, pour ce sujet, signifie que, même vous, vous n’arriver pas à passer à autre chose. Réveillez vous aussi et avancez! Sauf à croire que vous êtes dans la fameuse bulle, avec tout le monde…

  8. Ogoula dit :

    Je souhaiterais que le dialogue prenne comme décision la démocratisation du Gabon.
    Retour aux scrutins à deux tours,
    Élections des juges constitutionnels par les magistrats.
    Entrée sur concours à la fonction publique
    Mettre de l’ordre dans les mosquées
    Gratuitee de l’école jusqu’au doctorat.
    Santé pour tous
    J’attends l’activation du site pour partager mes idées.

  9. tara dit :

    Je ne sais pas de quel dialogue on parle ici, ce sont des réunions de travail de l’opposition qui dialogue avec qui labas????

    Un camp dialogue avec un autre or ici, c’est le même camp pire cette réunion n’aura de valeur que si et seulement si l’économie de tout ce qui va se dire est transmis au vrai dialogue avec le président de la république. comme l’a dit le président il n’y aura pas de sujet tabou toute fois vs devrez d’abord accepter et respecter le fait que le président c’est ALI BONGO.

  10. Mémorial des disparus dit :

    Pas un mot sur la disparition de votre avocat Maître IGA IGA, M. JG ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW