La 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) se tiendra en 2017 au Gabon. Le pays pourra-t-il remplir le cahier des charges à temps et organiser la compétition dans les règles de l’art ?

Scène souvenir de la Can 2012 au Gabon. © DCP-Gabon

Scène souvenir de la Can 2012 au Gabon. © DCP-Gabon

 

Issa Hayatou annonçant le Gabon comme pays organisateur de la Can 2017. © dzfoot.com

Issa Hayatou annonçant le Gabon comme pays organisateur de la Can 2017. © dzfoot.com

Cinq après la co-organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) avec la Guinée équatoriale, le Gabon organisera, en 2017, la 31e édition de la compétition continentale de football. La décision a été annoncée, le 8 avril dernier, par la Confédération africaine de football (Caf) au lendemain de son assemblée générale tenue au Caire en Egypte. Un verdict qui donne raison au président de Fédération gabonaise de football (Fégafoot), qui s’était voulu rassurant quant à la construction des stades nécessaires à l’événement. «Le cahier de charges de la Caf est connu, il nous faut quatre stades et quatre sites. Nous avons déjà Libreville et Franceville et nous aurons également Port-Gentil et Oyem», avait assuré Pierre-Alain Mounguengui. Selon, lui «deux grandes sociétés chinoises construiront les stades d’Oyem et de Port-Gentil. Les assurances données aux autorités gabonaises par les Chinois nous rassurent que les deux stades seront prêts dans les délais voulus comme ce fut le cas pour le stade de l’Amitié», a-t-il confié à Gabonreview le 7 avril dernier, assurant que le Gabon fera mieux que lors de l’édition 2012.

L’Algérie et le Ghana étaient également candidats à l’organisation de la compétition. La Can 2017 aurait dû se dérouler en Libye, mais le pays, frappé par la guerre civile, a été contraint de se désister. Le Maroc sera pris en compte lors du tirage au sort des qualifications à cette édition 2017, même s’il avait demandé un report de l’édition 2015, organisée in extremis par la Guinée équatoriale. D’abord suspendu par la Caf, ce pays a été réintégré après avoir obtenu gain de cause auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). Les éliminatoires de la 31e édition de la Can débuteront en juin 2015. Les 52 pays en lice seront répartis en 13 groupes de quatre équipes chacun. Les trois Can suivantes ont déjà été attribuées, au Cameroun (2019), à la Côte d’Ivoire (2021) et à la Guinée (2023).

Au Gabon, la nouvelle de l’organisation de la Can a été accueillie avec émoi par le président de la République. «Ensemble, rassemblons-nous dès à présent pour offrir le meilleur de l’Afrique au monde», a lancé Ali Bongo dans un communiqué, ajoutant que la Can 2017 est une chance pour le pays. «Cet événement permettra d’intensifier la diversification de l’économie et de booster les secteurs du BTP et des services. Je remercie la Confédération africaine de football d’avoir offert ce succès au Gabon et ce grand bonheur à la jeunesse africaine», a-t-il conclu. Dans le même élan, le ministre des Sports, joint au téléphone, n’a pas caché sa joie : «Nous sommes satisfaits et nous mesurons pleinement les responsabilités qui nous ont été confiées et nous nous attelons à mettre en place une organisation qui sied et ce dans les meilleurs délais», a-t-il confié.

Aussi, les nostalgiques du stade omnisports Omar Bongo de Likouala à Libreville devront passer à autre chose car cette infrastructure n’est pas éligible à l’organisation de la compétition. «La Caf exige que deux stades de compétition soient distants de 50 km. Ce qui est loin d’être le cas avec le stade de l’Amitié», a révélé Blaise Louembé, qui confirme qu’en plus de Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem ont été retenus comme sites de compétition. Autre réaction du côté des Panthères, Pierre-Emerick Aubameyang : «Welcome back Can 2017 ! (…) Le peuple gabonais peut être fier d’accueillir une deuxième fois cet événement en peu de temps et celle-ci ne décevra pas car je sais que vous serez tous là pour vibrer avec nous», a lancé l’attaquant international.

Naturellement, de nombreux Gabonais s’interrogent sur le coût d’opportunité de cette compétition. Beaucoup se remémorent encore les promesses non tenues de 2012, notamment l’absence d’impact sur l’économie locale ou la trop forte politisation de l’événement. Alors que cette fête du football s’inscrivait dans un objectif plus large d’investissements à grande échelle pour moderniser le pays, il n’en fut réellement rien. Et ce, en dépit des 400 milliards évoqués pour l’organisation de cette compétition. Dans le même sens, d’aucuns se demandent comment financer cet événement alors que tous les chantiers ou presque sont à l’arrêt. Le scepticisme est donc de mise. Aux pouvoirs publics de convaincre les sceptiques et de donner raison à la Caf.

 

 
 

41 Commentaires

  1. MINKO dit :

    Les jeux du cirque pour ALI ? Des affaires pour DELTA – SYNERGIE ? PITOYABLE

    • Carl Nguema dit :

      La CAN est organisé dans ton Pays et tu trouve sa Pitoyable? On est pas obliger d’aimer Ali mais aimons ce qui profite au Pays frangin !!

      • moukouambo dit :

        que ce qui profite au pays? ou si tu veux en quoi la CAN va changer le vécu du gabonais lamda?penses tu que quelqu’un qui est à moabi , yétsou ou pana verra quelles retombées? je vais loin ,pourquoi pas Libreville? qu’avons nous vu de nouveau ou de retombées après la CAN 2012?

        • Carl Nguema dit :

          La CAN 2012 a donné une visibilité internationale au pays , et à ouverts des marchés pour plusieurs PME , des infrastructures ont été mis en place et des routes faites même dans le transport des particuliers ont pu avoir des marché pour le transport des délégations, j’oublie le tourisme et toutes ses choses, ne dis donc pas qu’il n’y a pas de retombées et si sa ne touche pas directement le gabonais lambda il y’a bel et bien des infrastructures au quotidiens mise en place pour améliorer la vie du gabonais lamba comme la CNAMGS , faut pas tout mélanger il faut mettre chaque chose dans son contexte

      • makaya dit :

        En quoi ça profite au Gabon et aux gabonais. Tu me fait rire.

    • mossodjo dit :

      Pour des raisons evidentes (rigeur budgetaires, image de la nation etc 100 raisons) l’organisation sereine des elections presidentielles de 2016 est repoussees a 2017 (en Aout probablement). Cela a dut couter quelques $$$ pour securiser l’agrement des mafieux de la CAF.

  2. mouthou dit :

    Comme à l’époque de Jules César, pour égailler le peuple et faire baisser les tensions, le pouvoir organisait des joutes: courses de chars, courses à pieds, combat de gladiateurs etc……!
    En déboursant des sommes folles, pour avoir l’organisation de la Can 2017, Ali croit fédérer autour de lui. Seules les rapaces et avides d’argent seront avec lui. Mais le peuple, oui, le peuple a autre chose en tête. Si Ali peut débourser des centaines de milliards pour se faire plaisir, alors il peut aussi nous donner ce que l’on réclame:”augmentation de salaire et relèvement du point d’indice pour un salaire minimum à 300 000 F Cfa”.
    L’auteur de la théorie de la fédération par le sport oublie une chose, c’est que quand l’euphorie est retombée, la réalité reprend ses droit. Demandez aux alcoolique et autres drogués, ils vous édifieront sur le sujet.

    • la molviloise dit :

      mon frère pense tu que le Gabon pourra supporté cette charge à long terme? Il ne faut pas que l’ont se retrouve avec des mois sans salaire.

      • mouthou dit :

        Le Gabon a largement les moins de mettre sa population à l’abri du besoin. Oui, je l’affirme. Le Gabon a largement les moyen de donner à sa population un cadre de vie digne des grands pays du monde. Avec plus de 3500 Milliards de F Cfa de budget, chaque année, pour une population inférieur à 1500000 hab, oui j’affirme que le Gabon a les moyens. Si ce n’était pas la cas, jamais les Bongo n’aurait eu à se partager plus de 300 Milliards de F Cfa. Quand tu divises 300 Milliards par 54, tu trouves 5 Milliard 5 cent 55 Million 5 cent 55 mille 5 cent 55 F Cfa, pour chacun des Enfants Bongo. Donc, si pour un enfant Bongo, il lui est possible d’avoir un milliard sans ce fatiguer, que peut-il en être pour un Gabonais lambda, si la richesse du pays est redistribuée comme il se doit?
        Si un ministre peu avoir un salaire de 30 000 000, pourquoi un fonctionnaire de catégorie C ne peut-il pas prétendre à 300 000 F Cfa de salaire mensuel?
        Oui, mon frère, c’est possible et le Gabon, notre Gabon peut se permettre de mettre ses enfants à l’abri du besoin.

  3. le puant dit :

    Pour que le Gabon abrite cette CAN en 2017 , il faut que ALI BONGO présente son acte de naissance et en suite qu’il soit réelu par le peuple gabonais en 2016 . Si ce n’est le cas , que l’homme d’affaires ISSA HAYATOU pense déjà à une solution alternative pour ne plus revivre les memes soucis qu’en 2015 .
    ALI BONGO ferait mieux d’abord de trouver des solutions aux problemes qui minent le quotidien des gabonais que de les distraire en organisant les CANS et en réalisant ses reves d’enfance ( vehicules de luxes , voyages , shoping etc…)
    En tout cas , si ALI BONGO a un faible pour le football qu’il postule à la tete de la FIFA ou à la CAF , et laisser la place aux gabonais qui veulent travailler pour le bien du peuple GABONAIS ; je prendrais pour exemple le MAROC qui avait refusé d’abriter la CAN 2015 , protégeant ainsi son peuple ; C’est ça aimer son son peuple .
    Au gabon , les BONGO n’aiment pas le Gabon , ils aiment seulement les richesses du GABON .
    Mais toutes les bonnes choses ont une fin .

    • AZOTH dit :

      Bonjour Puant

      Je veux ajouter sur ton commentaire, que le Maroc a effectivement refusé d’organiser la can, mais n’a pas pour autant arreté la RAM , de transporter tous les jours, les passagers entre la cote d’ivoire, le mali,la guinee , le senegal etc, et le maroc….. de quelle protection etait il question ici alors? sachant que toutes ces personnes venaient et viennent des pays ou il y a EBOLA.

      Oui tu as raison , et j’ai meme envie de dire que cet octroie au gabon de l’organisation de la can est un pan de la politique de la terre brûlée du camp au pouvoir , je m’explique .

      Ils engagent le gabon en ce moment , dans des contrats et autres ententes pour faire peur a ceux qui veulent prendre leur place , car ca ne sera pas, de tout repos pour eux, par exemple d’annuler la can et payer 15 millions d’euros d’amende comme le maroc….. la resolution des problemes du gabon sera trop lourde si le camp au pouvoir , est chassé.
      Dans cette strategie , l’argent ne sort plus des caisses de l’etat, mais des poches personnelles; ce sont les emergents qui paient eux memes ces lubies, pour se maintenir au pouvoir ….. a noter quand meme que s’ils restent au pouvoir , ils vont recuperer leurs mises aupres de l’etat gabonais: leur calcul pour cette can a ete simple , degager des millards de leurs poches,pour corrompre , si ca marche ils recuperent apres… jeux a risques.

      Aussi, et dans l’optique ou ils savent que les dés sont jetés pour eux , ils endettent le gabon a mort ! pour se venger .

      Mouthou disait plus haut qu’ils utilisent les jeux , j’ajoute que les emergents ont mis sur pied ou amplifié le principe des combats dans les arenes pour faire peur et calmer le peuple…

      Dans cette perfection ils ont pris un pan tres obscure de la strategie de controle de la population mis en place par les romains:

      LES SACRIFICES EROTICO MORBIDES.

      Tres peux savent que les romains sacrifiaient des gladiateurs dans de petites arenes privées, sans combats, devant seulement un public composé de femmes de haut rang. Ces gladiateurs on les appellait des MERIDIANIS, ils etaient toujours tués a midi.

      Debout devant les femmes, et tout nu, le gladiateur meridiani etait transpercé par des javelines,petit couteau, avant d’etre achevé par des fleches; il souffrait de petites blessures , l’agonie durait des heures( comme avec les crimes rituels au prelevement d’organes, pendant que le supplicié est toujours vivant)

      A la fin , une pretresse embrochait les gonades, et apres, les coupait pour les garder.

      Ici il faut voir a similitude avec les CRIMES RITUELS

      Nous avons donc comme a l’epoque

      ROME……..COURSE…..LUTTE……NATATION….COMBAT….SACRIFICE

      GABON…..course…..BOXE….FOOTBAL….TROPICAL…NYFA…CRIMES RITUELS

      ….quand meme , nous observons que les cesars ne sont plus la, et que les ITALIENS SONT LIBRES

  4. alpha Koumbi dit :

    Parfois je me donne si reellement la CAF est credible. Je crois que la reponse est non.
    D’abord, le Gabon doit organiser des elections presidentielle en 2016 lesquelles s’annonces tendues. Donc cela devrait quand meme laisser planer un doute quant a la disponibiliter du Gabon a accueillir un tel evenement.
    Deuxio, le Gabon manque d’infrestructure et je ne pense pas que un an sera suffisant pour rattraper le retard. L’experience nous l’a a plusieurs repise confirmer.
    Pour terminer, avant d’orgniser la CAN 2017, Ali et sa bande doivent d’abord faire un bilan de 2012 a la population Gabonaise. Car on n’a rien vu de 2012. Toutes les routes qui ont ete construite sont aujourd’hui dans un piteux etat, les hotels ont ete revendu, etc.
    J’ai envie de declarer que la CAF est complice de la corruption, du desordre qui regne dans nos pays car elle favorise les detournement des fonds publics a travers l’organisation de la CAN.
    Issa Hayatou merite d’etre juger.

    • mouthou dit :

      Lis les commentaire du représentant Ghanéen, tu seras édifié…..!
      L’argent du Gabon est passé entre les mains de Issa Ayatou. La corruption à la gabonaise. Un vote qui de fait habituellement devant les écrans de télévision, c’est, comme par hasard fait en petit comité avec décision finale de Issa Ayatou. Une situation qui rappelle un peut l’attribution de la coupe “mondiale” (rire) au Qatar…..!

  5. Pas Possible dit :

    En 2015 la RTPDG ne peux pas montrer à 20h une information qui s’est déroulé dans la matinée. C’est quand même triste ça. On a fB, Youtube…ou des vidéo sont disponible et hier rien à faire aucune image sur le déroulement de la consécration… A la place c’est un simulacre de direct avec le ministre des sports.
    Trop triste mon dieux qu’il n’y a que des zozo pour être devant la scène

  6. CANTON LEYOU dit :

    Bonnes mais des interrogations et des questionnements.
    Cordialement.

  7. Harvy dit :

    Mon pauvre Pays,
    Serions nous entrain de payer un Carma collectif?
    Comment qualifier, celui qui n’est pas gené de recevoir des visiteurs et etrangers, pendant que sa maison est ”souillée,sale”…
    J’ai comme l’impression que les emmergents se sont donnés comme objectif de Tuer ce pays en usant la DISTRACTION comme ” anti-inflamatoire”

    Le site « Yahoo », dans sa rubrique « Finance » qui confirme les propos de Yannick JADOT en soutenant clairement qu’Ali Bongo Ondimba est a empoché 25% du produit intérieur brut du Gabon qui élèverait sa fortune à 700 milliards de francs CFA. Bon sang..

    Puis, il est fondamental de rajouter que, face à ce scandale honteux que les « aveugles voyants corrompus du PDG » refusent de voir bien que grossier, selon « Standard and Poor’s » qui, le 07 septembre 2012, tirait déjà la sonnette d’alarme en mettant sous perspective la note de la république gabonaise en raison de sa mauvaise gestion budgétaire, de sa dette, mais personne ne semble se soucier de l’endettement de ce pays.Opposition-majorité.
    En bref, pendant que le Gabon s’endette,certains se font les poches.

    Assez, assez.. la maison Gabon, a trop de problemes, trop de soucis à regler avant tout.
    Puisque les caisses de l’Etat ne parviennent meme pas à regler les problemes des enseignants, Ou allez-vous trouver les fonds???

    Pour ma part, n’en deplaise, le CAN n’est pas une priorité.
    Quand un pays comme l’Angola, ayant des solides atouts, prefere l’esquiver pour mettre un accent particulier sur les problemes fondamentaux..alors Gabon devrait se mettre à l’écart.
    Si ce n’est une autre cabale organisée pour se sucrer d’avantage, ALORS presentez nous le bilan de la CAN 2012…
    Merci, le Gabon est à nous tous.

  8. Interrogation? dit :

    Evidemment ma première réaction en tant que patriote est une réaction de fierté pour mon pays.
    Cependant l’émotion lié à l’attribution de la CAN au Gabon ne doit pas occulter les problèmes réels et sérieux auxquels le pays est confronté.
    1)Je crains que cette CAN ne soit qu’une simple affaire de campagne électorale. Ce qui par ricochet signifie que les préoccupations liées à la rentabilité/développement seront placées en secondes positions; par conséquent il est fort probable que ce soi un nouveau gouffre à sous comme celle de 2012 ou l’Etat a dû financer l’achat des billets pour remplir les stades. Dans ce cas de figure la question du caractère prioritaire d’un tel projet se pose naturellement.

    2)On est en droit de se demander si l’Etat dispose d’une réelle capacité de financement (c’est ce que laisse penser cet engagement à organiser la CAN), pourquoi n’a t-il pas utilisé ces ressources pour résoudre les préoccupations légitimes que portent les syndicats de tous les secteurs d’activités et éviter ainsi tous les licenciements économiques que beaucoup de sociétés ont dû faire à cause la conjoncture actuelle? Les problèmes des gabonais sont ils moins importants que la CAN? Sauf à croire que les ressources ont été mis de côté exprès pour organiser la CAN pendant les entreprises se voyaient obligées d’arrêter des dizaines de chantiers pour défaut de paiement.

    3) Si au moins ce projet pouvait avoir de réelles retombées pour le gabonais lambda…mais nous savons qui sont derrière les sociétés qui vont s’adjuger les marchés de cet évènement…Les révélations de ces derniers temps ne changeront rien (le chien aboie la caravane passe, même si celle-ci a dû s’arrêter pour mise au point avant de continuer).
    En somme, j’ai peur que comme les empereurs durant la Rome antique, nos dirigeants continuent à vouloir endormir le peuple avec des évènements à la dimension de CAN pour leur faire oublier leurs misères…Cette stratégie paiera t-elle dans le contexte actuelle? seul l’avenir nous le dira, car l’avenir a ceci de particulier que personne le connait.
    Just wait and see

  9. Désiré dit :

    La vraie question est dans la fin de l’article. Pas quel miracle, serions nous prêt à accueillir la Can alors que tous les chantiers du pays sont à l’arrêt. Le Gabon compterait- il sur le doublement du prix du baril de pétrole dans les prochains mois?

  10. Bouka Rabenkogo dit :

    On ne mange pas la CAN. Nos enfants n’apprennent pas la CAN. Nos fonctionnaires ne travaillent pas la CAN et nos enseignants n’enseignent pas la CAN!!!! Ali et sa bande d’apatrides mafieux sont véritablement médiocres.
    https://www.youtube.com/watch?v=yXIe7I2UHZ4

  11. Le Miroir de la petite émergence dit :

    «Cet événement permettra d’intensifier la diversification de l’économie et de booster les secteurs du BTP et des services. Je remercie la Confédération africaine de football d’avoir offert ce succès au Gabon et ce grand bonheur à la jeunesse africaine»; mais ce type là ce moque de qui? Il veut nous faire croire qu’il faut attendre la CAN 2017 pour booster le BTP! Tous les chantiers sont à l’arrêt dans tous le pays. Avec quoi va-t-il financer la construction de ces 2 stades (Port-Gentil et Oyem)? Mieux,il parle de quelle jeunesse africaine? il n’est pas fichu de résoudre le problème de l’éducation nationale, qui est en grève depuis près de 3 mois et demi! Mais d’où vient ce mec, qui est-il et où va-t-il?

  12. BABOKI dit :

    Heureusement qu’il y a internet et nos pseudonymes pour nous défouler. Qu’est ce qu’on est pitoyables!

    • alpha Koumbi dit :

      C’est toi qui est pitoyables. Toi meme tu utilise un pseudo. Demande a tes amis de faire un vrai micro trottoire et tu verras la reaction des gabonais. Remarque, depuis hier soir a 22h je n’ai pas d’electricite chez moi. J’ai du poisson au congelateur, si ca pourrit, qui va me dedommager? Alors si on n’est pas capable de fournir des services de base a sa population, qu’on oublie de nous distraire.

  13. Mike Gabonais dit :

    Je suis du même avis. Tous les chantiers sont à l’arrêt alors par quel miracle nous aurons les financement pour construire 2 stades, des hôtels etc.

    Moi perso je ne suis pas contre l’idée d’organiser la CAN. Mais comment allons nous y arriver? Quand il dit que cette aventure permettra la d intensifier la diversification économique et de booster le btp. Mais de quoi il parle? De quelle diversification il parle??? Quelle est la diversification créée avant, pendant et après la CAN 2012??? Quoi l’événementiel qui a même été canalisé???
    Booster le BTP? N’est ce pas lui encore qui a dit que nous avons des société chinoises qui vont construire les stades? Quoi les sociétés chinoises sont devenue des entreprises nationales? Ces société payent les impôts maintenant? Ces sociétés embauchent selon les critères du code du travail en vigueur? Le principe du 90-10 sera-t-il respecté? J en doute fort.

    Je suis un inconditionnel du sport mais la vraiment…

  14. Ozavinoga77 dit :

    Donc la satisfaction des besoins primaires des Gabonais résident dans le sport.

  15. Spokesperson dit :

    Dans un souci de preparer la CAN 2017 plus serenement, dans un contexte budgetaire restraint, et en vue des enjeux benefiques que cette competition apportera a notre nation il a ete decide le report des elections presidentielles prevus pour fin 2016 a Aout 2017.
    Nous tenons a remercier la CAF et Ayatou le mafioso car nous avons du miser $$$ tres fort pour cette belle decision qui prend tous les gabonais et aussi le monde entier par surprise. votre tres cher Alain Claude!

  16. Premier dit :

    Les amis nous savons que le pays traverse une crises sociale, mais c’est pas la fin du monde.
    L’organisation des évenements comme la CAN. Les Bienfaits de la CAN sont:

    1. bOOSTE et DIVERSIFIE l’économie d’un pays: En appellant des investisseurs et donner du travail au secteut BTP, HOTELERIE…
    2. La Can peut etre un facteur d’unissité des peuples(Comme en 2012)
    3. Developpe les Infrastructures ( Routes)
    4. Creation des emplois
    Ce sera l’occasion pour Ali de regler les PBM des enseignant pour que celui ci ne constitue pas un frein à cet evenement.
    Ce sera aussi l’occasion de payer la dette interieure pour les entreprises repartee au travail.

    L’ORGANISATION DE LA CAN 2017 PAR LE GABON N’EST UNE MAUVAISE CHOSE EN SOI…

  17. Tanko dit :

    Ali Bongo est totalement allumé! C’est pas possible!
    Le Gabon n’atteindra pas les OMD ( objectif du millénaire pour le développement) pour sa population si petite et cet homme nous parle de football!
    Non mais je rêve là! Du footbaaaaaall! Libreville et les villes de l’intérieur du pays n’ont pas d’eau potable ni d’électricité pour tous, il nous parle CAN et football!
    Les enfants sont plus de 90 élèves par classe et il nous parle football! Les gabonais n’ont pas d’accès au logement, n’ont pas de transports en commun de qualité et ni de voieries urbaines modernes et celui là vient nous parler d’offrir le meilleur du Gabon au monde à travers le football!
    Pour tous ceux qui avaient encore des doutes sur la médiocrité du personnage, je ne sais plus ce que vous attendez pour en prendre la mesure.
    Le Gabon n’assumera pas cette CAN et ce sera pas une première en Afrique. Par contre sans acte de naissance et avec des détournements massifs inégalés dans l’histoire du Gabon, Ali Bongo tu vas degager plus tôt que tu ne le penses! Et des personnages ridicules comme Ona Ondo t’accompagneront dans les poubelles de l’histoire du Gabon. 1er ministre et Professeur bas de gamme comme son président médiocre!

  18. Ecriture dit :

    Réel problème de priorité et manque d’engagement sur les réels problèmes qui minent le Gabon.

    Diversion!!

  19. Désiré dit :

    C’est l’ami Ali qui va bien rire du loin de sa retraite au milieu de ses domestiques et des Ferrari.

  20. eternite dit :

    Je suis sidéré de lire certains post à telle point que je me demande si pour certains, la fierté du Gabon est juste d’organiser la Can 2017… ou vraiment de souhaiter le developpement et le partage de richesses dans notre pays ?!!!

    La CAN ne peut rien nous apporter en matière de dévéloppement… mais juste encore plus endetter nos enfants, nos petits enfants et nos descendants.

    La honte pour le Gabon serait d’investir dans les infrastructures à coups de milliards alors que le système educatif est “détruit”; alors que le gabonais vit avec moins de 2$ / jour !!!

    Certains pensent juste au paraître mais, réellement, que pouvons nous attendre économiquement d’une CAN 2017 alors que celle de 2012 ne nous a rien apporté?!!!

    Soyons sérieux, ABO reproduit juste la théorie des “Césars”; on distrait le peuple pour l’empêcher de se rebelle et de prendre son destin en main… et à ce jeu… beaucoup sont déjà tombés dans le panneau !!!

  21. prince dit :

    le gabon a quoi de plus que l’algerie? C’est juste de la corruption encore des miilions du gabon dans les poches de ce corrompu de camerounais qui dirige ce machin de caf. de quelle fierté on parle? Je ne peut pas etre fiere quand mon pays à triché à coup de milliards du contribuable.

  22. Pierre Mouloumba dit :

    Welcome back CAN 2017. Le Gabon en avant

  23. Bassomba dit :

    De toutes les façons, avec ou sans vous, l’instance suprême a décidé. Et dans le même ordre d’idée, rejetez toujours votre équipe nationale, demain ils vous rejetterons on a n’a pas tous les même talents.

  24. je ne peux rire de loie mais plus tot de peure et de honte au regard de ce qui marginalise notre pays la devise n’est plus de droit d’etre car il n’y reigne aucune union auun travail n’est accomplis de la justice et de ce qui est judicieux je n’en parle pas car il n’est de bonne arroie de transformer notre devise en divertissement voyage crimes ou meme frode

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW